L’Eglise reconnaît et respecte tout mariage légitimement contracté : qu’il soit coutumier ou civil. Alors que les conjoints d’un tel mariage peuvent célébrer leur union dans l’église après échec de leur union, chacun ne peut cependant pas le faire avec un autre partenaire, tant qu’il n’est pas prouvé que son précédent lien a été officiellement rompu par un acte officiel et légitime coutumier ou civil. Ainsi pour qu’un mariage religieux puisse être célébré, il faut la certitude que le premier lien a été rompu et reconnu comme tel. C’est la conséquence de ce que l’Eglise appelle un empêchement de lien qui ne vaut pas seulement pour le mariage religieux.


Abbé Jacob YODA
Archidiocèse de Ouagadougou
Novembre 2009

Pin It

Seigneur, apprends-nous à prier

1- But :

Apprendre à prier d’une manière personnelle

2- A qui s’adresse cette école d’oraison ?

A toute personne, jeune ou adulte qui désire prier davantage. Elle est faite en priorité pour ceux et celles dont la mission est d’animer une communauté chrétienne : prêtres, religieux, religieuses, ceux et celles qui se pr

...

Déroulement d’une école d’oraison de cinq jours ou deux week-end

Quand l’École dure cinq jours (ou deux week-ends), espacés de deux mois, chaque matin, il y a une oraison d’une demi-heure. Les premiers jours cette oraison est guidée, avec des temps de silence. L’animateur commence par quelques paroles, comme dans toute oraison : mise

...