Vie de l'Eglise

Rentrée médiatique 2022 : le rôle indispensable des médias diocésains et les grands défis à relever

Les médias diocésains ont effectué leur rentrée médiatique le 23 janvier 2022 à la paroisse Saint André de Saaba. C’est sous le thème « Écouter la Parole de Dieu par les médias diocésains, poumons spirituels pour une société réconciliée et sauvée. Soutenir et promouvoir », que la cérémonie marquant la rentrée médiatique a été célébrée. Au cours de cette célébration, Monseigneur Justin KIENTEGA (Président de la célébration) et l’Abbé Paul OUEDRAOGO (chargé des médias diocésains) ont saisi l’occasion pour rappeler les grands défis que ces médias doivent relever dans le futur et invité les fidèles à les soutenir.

«Dieu se sert des outils pour la transmission de sa Parole. Les médias constituent des moyens privilégiés pour la transmission de la Parole de Dieu. Les médias visent à apporter la vérité, la clarté (…) notre Dieu est d’abord un Dieu des médias, un parfait communicateur. C’est un parfait exemple pour les journalistes » a déclaré Monseigneur Justin KIENTEGA.

Selon Monseigneur KIENTEGA, Les médias sont un moyen de diffusion de l’Évangile, de la Bonne Parole de Dieu. « C’est un impérieux devoir pour nous d’user des moyens de communication modernes pour faire résonner au mieux l’Évangile dans nos cœurs », a-t-il poursuivi.

Il a aussi expliqué l’importance des médias en ces termes : «la radio, la télévision, la presse écrite, l’internet avec ses multiples plateformes, l’évangélisation numérique constitue aujourd’hui cette aéropage à exploiter à notre compte. Ils ont une place de choix dans l’épanouissement du royaume de Dieu, leur importance n’est plus à démontrer ». Cette importance s’est plus ressentie pendant le début de la Covid-19 où les fidèles pouvaient suivre les messes à la télévision ou les écouter à la radio.

«Qui parle d’Évangélisation parle de Médias, tant leur rôle et leur place sont indéniables. La mission de l’Église va de pair avec les médias catholiques », renchérit l’Abbé Bruno BALIMA, Curé de la paroisse Saint André de Saaba.

À la fin de la célébration eucharistique, Mgr KIENTEGA a appelé l’ensemble des chrétiens à soutenir les médias pour que ces derniers puissent poursuivre leur mission. «Rien de ce qui est important ne saurait s’obtenir gratuitement.  En effet, nos médias nous coûtent chers, a-t-il déclaré ». À titre d’illustration, il a indiqué que la redevance annuelle de la télévision TV Maria était de 56 millions de FCFA.

Face à la presse, l’Abbé Paul OUEDRAOGO, le chargé des programmes des médias diocésains (TV MARIA, Radio Ave Maria, Catholique.bf) a saisi l’opportunité pour évoquer les défis que s’apprêtent à relever ses médias. «La présente rentrée médiatique est un moment favorable pour revisiter la vie de nos médias. Nous avons déjà réalisé beaucoup de choses, mais beaucoup d’autres défis restent à relever pour que nos médias diocésains soient de vrais poumons spirituels pour la société», affirme-t-il.

Il a insisté sur l’un des défis majeurs des médias diocésains qui est celui du financement permettant à ces derniers de poursuivre leur mission courante. C’est ainsi qu’il a réitéré l’appel auprès des fidèles et des autorités à soutenir d’avantage ces médias.

Au défi financier s’ajoute celui de la délocalisation des médias de leur site actuel vers le site du centre socio-culturel catholique Cardinal Paul ZOUNGRANA. L’objectif est de constituer un complexe musée, archives et médias avec des accès aux documents par des systèmes informatiques. «Cela va nécessiter des moyens financiers, techniques, matériels et humains», a-t-il souligné à nouveau. Le chargé des médias diocésains a aussi indiqué un dernier défi assez important qui est le renouvellement du parc automobile des médias car les véhicules commencent à s’amortir.

«Le dernier défi à relever c’est que tous comprennent que les médias ont une place capitale dans la vie de l’Église, dans la communication de l’Église : ce n’est pas encore un acquis pour tout le monde, même pour nous les pasteurs», a conclu Mgr KIENTEGA.

Lire la suite : Rentrée médiatique 2022 : le rôle indispensable des médias diocésains et les grands défis à relever

Réveillon de l’an 2022 : les autorités ecclésiastiques de l’archidiocèse de Ouagadougou supplient Dieu d’être en tous en cette nouvelle année 2022

Ce vendredi 31 décembre 2021, dans l’enceinte de la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, les fidèles chrétiens ont célébré la nouvelle année 2022. Par des chants d’action de grâce et des prières, ils ont supplié Dieu d’habiter chaque personne.

«Je vous souhaite non pas la richesse, non pas la prospérité, non pas la santé mais je vous souhaite Dieu(…), tout au long de l’année, marchez avec Dieu et Dieu marchera avec vous» a déclaré l’Abbé Charles WANGA célébrant de la messe.

Pour lui, ce que le Seigneur a fait pour Marie, Il le fera pour les fidèles en 2022 s’ils gardent la foi, l’espérance et la patience. « Comme Moïse qui a traversé la mer rouge et le désert pour la terre promise, nous voulons traverser l’année 2021 avec le Seigneur pour entrer dans l’année 2022 avec la bénédiction de Dieu » a-t-il ajouté.

L’Abbé WANGA a également déclaré que cette année 2022 sera meilleure si chaque chrétien vit en Dieu pour Dieu et avec Dieu.

Par ailleurs, le Curé de la paroisse cathédrale l’Abbé Joany KOAMA a souhaité la paix pour le Burkina Faso en cette nouvelle année. «Nous travaillons pour la paix, nous aspirons à cette paix pour notre pays et pour l’ensemble de nos familles» a-t-il laissée entendre.

«Que chacun soit artisan des vœux qu’il adresse aux autres. Nous devons être artisans de cette paix que nous souhaitons avoir pour nous et pour les autres. Si nous avons la paix, toutes les autres grâces viendront certainement » a-t-il conclu.

«Paix et joie de la part du Seigneur à chacun tout au long de cette année 2022» c’est en ces termes que le Curé a formulé ses derniers vœux pour les fidèles.

Archidiocèse de Ouagadougou : La célébration de la NOËL placée sous le signe de la paix

 Ce 24 décembre 2021, l’Église famille de Dieu de Ouagadougou a célébré la naissance de Jésus, le Messie sauveur. À la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, cette célébration a été présidée par son Éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, Archevêque métropolitain de Ouagadougou. Il a saisi l’occasion pour inviter les fidèles à cultiver et à être des acteurs de la paix au Burkina Faso.

 A l’instar des chrétiens du monde entier, la cathédrale de Ouagadougou était noire de monde pour célébrer dans la joie la Naissance du Sauveur Jésus.

Toujours soucieux du contexte sécuritaire difficile que traverse le Burkina Faso, le Cardinal a, au début de la messe, prié de façon particulière pour la paix et invité les fidèles à en faire autant.

 «Je voudrais que nous priions ce soir le Prince de la paix (NDLR Jésus) pour qu’il nous donne la paix, pour qu’il nous donne sa paix » a-t-il déclaré. Tout en appelant les autorités du pays à une gouvernance vertueuse, il a demandé aux chrétiens de travailler à promouvoir la dignité humaine pour un monde sans tueries et sans guerres.

Selon le Cardinal, la paix est d’abord un don de Dieu et une grâce à demander instamment. « Dans notre situation d’insécurité due aux forces du mal qui endeuillent nos familles et notre nation, ayons de cesse de prier et d’invoquer sans cesse le Prince de la paix », a-t-il recommandé. « La paix est également le fruit des efforts des hommes. Chacun a sa partition à jouer : heureux les artisans de paix ils seront appelés fils de Dieu » a-t-il ajouté.

Présent à cette célébration de la nuit de Noël, le maire de Ouagadougou Armand BÉOUINDÉ invite aussi la population à cultiver l’unité pour trouver la solution à l’insécurité que traverse le Burkina Faso. Il a félicité et encouragé toutes les confessions religieuses de Burkina Faso qui selon lui, jouent leur partition pour le retour de la paix au Burkina Faso.

Par ailleurs, Son Éminence Philippe OUEDRAOGO a rappelé que Noël est la fête de la naissance, la fête de la vie. Il invite donc les fidèles à promouvoir la culture de la vie en ces termes : « Il nous faut donc promouvoir la protection de la vie humaine, des droits humains plutôt que la culture de la mort, l’avortement, l’euthanasie, les méthodes contraceptives abortives ».En rappel, depuis le VIe siècle, chaque année les chrétiens célèbrent la fête de Noël, la naissance du Seigneur Jésus-Christ. Cela renvoie à un mystère très important de la foi chrétienne : Dieu s’est fait homme pour le salut de l’humanité.

Lire la suite : Archidiocèse de Ouagadougou : La célébration de la NOËL placée sous le signe de la paix

Temps de l’avent : est-il possible de préparer Noël dans l’insécurité ?

L’Avent, comme l’ensemble du calendrier liturgique catholique, aide les fidèles à revivre les grands événements de la vie et de l’enseignement du Christ, en particulier sa naissance (Noël) et sa Résurrection (Pâques). Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique. C’est un temps au cours duquel les chrétiens sont appelés à faire un effort pour changer leur manière de vivre afin de se rapprocher de Dieu et de préparer la naissance de son Fils unique Jésus, le Sauveur de l’humanité. Mais dans le contexte d’insécurité permanent

Lire la suite : Temps de l’avent : est-il possible de préparer Noël dans l’insécurité ?

Archidiocèse de Ouagadougou : Biographie d'un géant Père de l'Église famille

A l’occasion de la célébration de ses 25 ans de vie épiscopale dimanche 28 novembre 2021, Catholique.bf vous propose une biographie sommaire de l’archevêque métropolitain de Ouagadougou.

 Son Éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a vu le jour à Konean (à Kaya, province du Sanmatenga région du Centre-Nord) le 31 décembre 1945. Il est fils de ZUDWENDE Pierre OUEDRAOGO et de Pegrima Jeanne.

Lire la suite : Archidiocèse de Ouagadougou : Biographie d'un géant Père de l'Église famille

Église Catholique : à quelques jours de la célébration de ses 25 ans de vie épiscopale le Cardinal Philippe OUEDROGO se confie à la presse

Le 23 novembre 2021, jour d’incidence de sa nomination, le cardinal Philippe OUEDRAOGO a accordé une interview à Radio Ave Maria, TV Maria et la radio diocésaine de Kaya. Dans son interview, il est revenu sur son enfance, son parcours sacerdotal et exprimé ses vœux les plus chers pour le Burkina Faso. Catholique.bf vous donne un résumé de l’interview.

Lire la suite : Église Catholique : à quelques jours de la célébration de ses 25 ans de vie épiscopale le Cardinal...

Église catholique : La laïcité au cœur des débats

Le SEPAFAR (Service Pastoral pour la formation et l’Accompagnement des Responsables) a initié un panel sur la laïcité au Burkina Faso. C’est dans la chapelle Bethléem de la Cathédrale notre Dame de l’Immaculée Conception de OUAGADOUGOU que le SEPAFAR a animé son panel sur le thème : «la laïcité au Burkina Faso : perception, enjeux et défis pour la construction d’un État moderne harmonieux». Ce 21 novembre 2021, c’est avec un public composé des représentants de la communauté musulmane, protestante et celle de la religion traditionnelle que le panel a été animé.

Lire la suite : Église catholique : La laïcité au cœur des débats

Église catholique : le sens des couleurs dans la liturgie

Plusieurs couleurs de vêtements sont utilisées dans la liturgie catholique lors des célébrations liturgiques. Les quatre principales sont le blanc, le vert, le rouge et le violet. À cela s’ajoute la couleur or. Ces couleurs varient en fonction des circonstances ou fêtes spécifiques. Ces différentes couleurs ont une signification symbolique et très précise. Nous avons rencontré l’Abbé Kizito NIKIEMA pour mieux comprendre la signification de ces différentes couleurs.

Lire la suite : Église catholique : le sens des couleurs dans la liturgie

Archidiocèse de Ouagadougou : la paroisse universitaire saint Albert le Grand célèbre sa fête patronale

Ce dimanche 14 novembre 2021, la paroisse universitaire a célébré une messe d’action de grâce à l’honneur de son saint patron saint Albert le grand. Au cours de cette célébration, la paroisse a saisi l’occasion pour demander à saint Albert le grand d’intercéder auprès de Dieu pour que la paix revienne au Burkina Faso.

Lire la suite : Archidiocèse de Ouagadougou : la paroisse universitaire saint Albert le Grand célèbre sa fête...

Province ecclésiastique de Ouagadougou : des décisions prises suite à l’assemblée plénière

Réunie pendant deux jours au centre Jean Paul II de Ouagadougou, la province ecclésiastique de Ouagadougou, par la voix du Cardinal Philippe OUEDRAOGO a livré la synthèse de ses travaux ce dimanche 14 novembre 2021.  C’était au cours d’une célébration eucharistique qui a eu lieu au sein de la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception.

Lire la suite : Province ecclésiastique de Ouagadougou : des décisions prises suite à l’assemblée plénière

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.