Vie de l'Eglise

Le Nouveau Siège de la Direction de l'Enseignement Catholique de l'Archidiocèse de Ouagadougou

Bénédiction et l'inauguration du nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique à KosoogêLe Samedi 06 avril 2013 a eu lieu la bénédiction et l'inauguration du nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique à Kosoogê. Cette cérémonie qui a duré toute la matinée avait essentiellement pour contenu: la bénédiction de la nouvelle structure par l'Archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe OUEDRAOGO, suivie de la présentation des locaux par l'architecte. Un petit rafraîchissement a mis fin à ladite cérémonie aux environs de 11h30. Ci-joint le discours du père Archevêque à l'occasion de la bénédiction et de l'inauguration de ce joyau qu'est le nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique de l'archidiocèse de Ouagadougou!

 

Discours de Son Excellence Mgr Philippe OUEDRAOGO lors de la bénédiction et de l’inauguration du siège de la Direction de l’Enseignement Catholique - Ouagadougou.

(Ouagadougou, le 06 avril 2013)


Bénédiction et l'inauguration du nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique à KosoogêLa grâce et la paix de Notre Bien Aimé Seigneur Jésus Christ soient toujours avec vous !

Au nom de notre Eglise Famille de Dieu de Ouagadougou, je voudrais avant tout propos, adresser à chacun de vous un salut cordial de bienvenue à la présente cérémonie.

Honorables invités, mesdames et messieurs,

A l’occasion du 50è Anniversaire de la Fondation des Nations Unies, le 5 octobre 1995, le Pape Jean Paul II rappelait que toutes les nations sont appelées à construire leur avenir en donnant une éducation appropriée à ses jeunes générations (cf. Compendium, n° 157).

Cela requiert des moyens conséquents à consentir et une réelle coopération entre les Institutions de l’Etat, les Educateurs, la famille dont l’identité authentique doit être garantie et favorisée.

C’est pour répondre à ce souci de l’éducation des futurs bâtisseurs de notre pays que cette œuvre a émergé de terre. C’est depuis 2006 que le projet a commencé à mijoter dans les cœurs. Par la suite, un comité a été mis en place pour poursuivre la réflexion, entreprendre les démarches administratives nécessaires tout en recherchant les fonds pour la réalisation du projet. Mais c’est le 15 janvier 2011 qu’a eu lieu la pose de la première pierre. Et aujourd’hui, 06 avril 2013, nous sommes à la bénédiction et à l’inauguration ! Dieu soit loué !

Oui, « Si le Seigneur ne bâtit la maison, c’est en vain que peine les maçons… ». (Ps )

Bénédiction et l'inauguration du nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique à KosoogêCette parole du psalmiste nous invite donc à rendre grâce à Dieu, car le maître d’œuvre, c’est bien Lui, l’Auteur de tout bien. Dans sa bonté, il a voulu passer par des hommes et des femmes de bonne volonté, des personnes pétries de générosité et d’attention pour nous offrir ce joyau que nous voulons bénir et inaugurer aujourd’hui. Aussi voudrais-je remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette œuvre.

Notre gratitude va à l’endroit du gouvernement burkinabè ici représenté qui a toujours accompagné l’Eglise Catholique dans ses actions de développement et de promotion humaine. Merci pour l’appui technique, administratif et pédagogique constant de votre département pour l’Enseignement catholique.

Nous remercions tous les partenaires financiers et les bienfaiteurs connus et anonymes de l’Archidiocèse de Ouagadougou dans la réalisation de ce joyau de l’enseignement et de l’éducation. Nous ne saurions les citer de peur d’en oublier. Grâce à vos élans de générosité et aux multiples sacrifices consentis, vous construisez l’avenir des hommes et des femmes de demain, l’avenir de nos enfants, futurs acteurs de développement, de justice et de paix de notre pays, le Burkina Faso.

Je voudrais particulièrement remercier le père André Saint Raymond, oncle paternel et parrain de l’abbé Yves André TAPSOBA, venu pour cette cérémonie de bénédiction et d’inauguration. Père André, merci de la présence, merci de vos prières et de tout ce que vous faites pour accompagner votre filleul dans sa mission apostolique au Burkina Faso.

Merci à la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique, au Directeur de l’Enseignement Catholique, abbé Yves André TAPSOBA, au Directeur Adjoint, abbé Ernest ILBOUDO et à tout le personnel pour votre engagement en faveur de l’enseignement, de l’éducation et de la formation de nos enfants.

Ce joyau d’un peu plus d’un milliard de francs CFA est composé de l’Administration, d’un Logement d’une communauté de religieuses, d’une salle de fête et d’un espace-mariage dit Paillote. C’est un grand projet dont la finalisation attend encore beaucoup d’investissements !

Tout début comporte des difficultés. Il faut encore du temps pour que certaines choses se réalisent. L’équipement est encore à acquérir…….. Cela requiert de la patience et du sacrifice de la part des locataires de cette structure, c’est-à-dire messieurs les directeurs de l’enseignement catholique, et tout le personnel. J’ose espérer que les difficultés des premiers moments, loin d’être une occasion de découragement ou de démotivation, vous stimuleront à aller de l’avant, en eau profonde, non seulement dans la recherche des voies et moyens pour finaliser l’œuvre mais aussi pour une bonne gestion de cette structure dont l’intérêt n’est plus à démontrer.

Bénédiction et l'inauguration du nouveau siège de la Direction de l'enseignement catholique à KosoogêChers amis, honorables invités à tous et à toutes, merci de votre présence ! Merci de votre témoignage de solidarité ! Merci de votre sollicitude et de votre engagement sans faille pour la cause de l’enseignement et de l’éducation de nos enfants ! Dieu vous bénisse et vous ramène saints et saufs chez vous !

Excellente journée à tous !

 

+Philippe OUEDRAOGO
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

Première bénédiction urbi et orbi du Pape François

Le nouveau pape François, qui vient d’être élu ce 13 mars 2013 au cours du cinquième scrutin du conclave qui s’est ouvert hier, a rencontré ce soir les visiteurs rassemblés place Saint-Pierre dans une grande liesse, pour la traditionnelle première bénédiction “urbi et orbi” des nouveaux papes.

A 20h22, il est apparu à la Loggia de la basilique vaticane, sous les ovations de la foule, à laquelle il s’est adressé en italien.

Nous publions ici notre traduction des paroles du nouveau pape transcrites par la salle de presse du Saint-Siège.

Le Papa FrançoisParoles du pape François

Frères et Sœurs, bonsoir!

Vous savez que la tâche du Conclave était de donner un Evêque à Rome. Il semble bien que

mes frères Cardinaux soient allés le chercher quasiment au bout du monde... Mais nous sommes là... Je vous remercie pour votre accueil. La communauté diocésaine de Rome a son Evêque : merci ! Et tout d’abord, je voudrais prier pour notre Evêque émérite, Benoit XVI. Prions tous ensemble pour lui afin que le Seigneur le bénisse et la Vierge le protège.

[récitation du Notre Père, du Je Vous Salue Marie et du Gloire au Père]

Et maintenant, initions ce chemin: l’Evêque et le peuple. Ce chemin de l’Eglise de Rome, qui est celle qui préside toutes les Eglises dans la charité. Un chemin de fraternité, d’amour, de confiance entre nous. Prions toujours pour nous : l’un pour l’autre. Prions pour le monde entier afin qu’advienne une grande fraternité. Je souhaite que ce chemin que nous commençons aujourd’hui et au long duquel je serai aidé par mon Cardinal Vicaire ici présent, soit fructueux pour l’évangélisation de cette Ville si belle !

Et maintenant je voudrais donner la bénédiction, mais auparavant, auparavant –je vous demande une faveur : avant que l’Evêque bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’Il me bénisse : la prière du peuple, demandant la Bénédiction pour son Evêque. Faisons cette prière en silence de vous tous sur moi.

[...]

Maintenant je vais donner, à vous et au monde entier, à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, la Bénédiction. [Bénédiction]

Frères et Sœurs, je vous laisse. Grand merci pour votre accueil. Priez pour moi et à bientôt ! Nous nous reverrons rapidement : demain je veux aller prier la Vierge pour qu’Elle protège Rome tout entière. Bonne nuit et bon repos !

 

Rome, 13 mars 2013

 

Source: Zenit.org

Benoît XVI annonce la fin de son pontificat

Le 11 février 2013, le Pape Benoît XVI a annoncé qu'il quittera sa charge à partir du 28 février 2013. Cela est possible, conformément à l'article 332 paragraphe 2 du code de droit canonique.

Sans nous laisser ballotter par de nombreux commentaires qui ne manqueront pas, nous regardons l'avenir de l’Église avec sérénité avec une pleine confiance à ces paroles de Jésus au premier Pape : "Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les forces du mal ne pourront rien contre elle" (Mt 16, 19).

Prions donc pour le Saint Père en fin de mandat, et pour la prochaine élection d'un successeur de Benoît XVI selon le cœur de Dieu.


Voici son annonce traduite du latin au français par le Saint-Siège :

"Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Église.

Lire la suite : Benoît XVI annonce la fin de son pontificat

Album photos de la construction de l’église Christ Roi de Pissy

Ce fascicule sans être exhaustif voudrait reprendre les grandes étapes de la construction de notre église. Tout a commencé avec le comité de réflexion mise en place en 1996. A l’origine c’est une structure qui devait aider la communauté à être en règle vis-à-vis de l’administration en ce qui concerne les terrains. De là est née l’idée de construire une église et la sensibilisation commence. Les chrétiens sont mobilisés et la collecte se fait de porte en porte. Le comité de réflexion va travailler de 1996 à 2002. Les travaux de l’église sont aux chainages …

Le dimanche 31 janvier 1999 fut un jour inoubliable pour les chrétiens de Pissy avec la pause de la première pierre de l’église …

Merci Père évêque pour la pause de la première pierre

A la solennité du Christ Roi 2005, c’est la création de la Paroisse Christ Roi de Pissy avec comme Pasteurs : les abbés Marius KINDA comme curé , Ambroise COMPAORE et Théophile BOUDA vicaires.

2006 : reprise des travaux suspendus depuis 2002. Une nouvelle structure de travail est mise en place. C’est le comité de construction de l’église et du presbytère.

2008 : une nouvelle équipe presbytérale arrive. Il s’agit de l’Abbé Blaise NONKOUNI, Curé et les abbés Martin OUEDRAOGO et Valéry SAKOUGRI, vicaires.

Dans une étroite collaboration, l’équipe presbytérale et la commission poursuivent les travaux. Ils procèdent par étapes avec des slogans mobilisateurs à chaque campagne. Retenons essentiellement :

  • Un toit pour Jésus avant Noël. Je contribue.
  • des portes et des fenêtres pour la maison du Christ au matin de pâques. YES, WE CAN : c’est possible.
  • 60 ventilateurs en 60 jours par les femmes uniquement c’est possible.
  • avec Saint Joseph charpentier en avant pour les bancs de l’église.

Toutes les campagnes de collectes sont précédées et soutenues par la prière. Ainsi :

  • Un chemin de croix pour la construction de l’église est composé,
  • Des messes sont demandées tous les premiers vendredis du mois pour les bienfaiteurs et donateurs.
  • Les travaux de la construction sont déposés aux pieds de la Sainte Vierge, Notre-Dame de Fatima tous les 13 du mois.
  • Pour joindre l’utile à l’agréable, des chants sont composés à partir de mélodie déjà connue. Et c’est avec joie que chacun a contribué pour la réalisation de cette église. Mais si Yahvé ne bâtit la maison, en vain peinent les bâtisseurs. Alors bénit soit Yahvé, qui nous donne une église, qu’il nous aide à faire de cette « maison une maison de prière. » (cf. Lc 19, 36)


1ère station : Jésus est condamné à mort.

Seigneur Jésus, dans le palais de Pilate, des hommes et des femmes se réunissent pour réclamer ta mort et la mort sur une croix, aide-nous à construire notre église où nous allons nous réunir non pas pour te condamner mais pour chanter ton nom et te louer tous les jours, toi le Roi des rois et le Seigneur des seigneur.

2ème station : Jésus est chargé de sa croix.

« Les soldats prennent Jésus qui portant lui-même sa croix, sort de la ville pour aller au lieu dit du crâne, en hébreu Golgotha ».

Seigneur Jésus bon nombre de nos frères et sœurs portent des croix qu’on peut appeler maladie, chômage, ou échec et ne savent pas où aller, aide nous à édifier cette église qui sera appelée maison de prière où chacun viendra te rencontrer et décharger sur toi son fardeau car toi-même l’as dit « venez à moi vous tous qui peinez et qui ployez sous le poids du fardeau et je vous procurerai le repos ».

3ème station : Jésus tombe pour la première fois.

Quel mystère, Seigneur, de te voir partager notre faiblesse ! La chute c'est-à-dire l’échec, l’insuccès. Il nous arrive aussi souvent de connaître l’échec, l’insuccès, même dans le travail pour Dieu et cela nous amène à nous poser des questions quant à l’existence de Dieu et à sa présence dans l’œuvre entreprise pour la construction de notre église, à un moment ou à un autre on a connu l’échec, l’insuccès ; ce soir Jésus qui tombe et se relève, nous encourage et nous dit sa proximité. Et moi je suis toujours avec vous. Jésus, relève tous ceux qui n’espèrent plus, qui n’ont plus la force de lutter. Accorde leur ta force et ta grâce.

4ème Station : Jésus rencontre sa mère.

A la naissance de Jésus, il n’y avait pas de place dans la salle commune. Aujourd’hui sur le chemin de croix tu rencontres ton Fils et ton Fils te rencontre. Imaginons la douleur dans les deux regards. Celui de Jésus et de Marie.
Aujourd’hui encore des enfants sont dans la rue, des mères regardent impuissant leurs enfants qui ont dévié et n’ont que leurs larmes.

S’il te plaît Sainte Vierge Marie, prie pour nous afin que nous puissions avoir un lieu digne pour te rencontrer et rencontrer ton Fils dans la prière, aide nous à avoir un sanctuaire pour toi et ton Fils.

5ème station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix.

Comme ils emmènent Jésus, ils mettent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revient des champs et le chargent de la croix pour la porter derrière Jésus (Lc 23,26).

Ce soir comme Simon de Cyrène, chacun de nous revient du travail, chacun de nous a ses soucis et préoccupations personnelles. Pour cette église que nous voulons pour ta gloire, nous sommes appelés à être comme Simon de Cyrène en apportant notre contribution de quelque nature que se soit.

Aide-nous à comprendre que toi qui ne manque de rien tu as besoin de chacun de nous, tu as besoin de notre aide.

6ème Station : Véronique essuie le visage de Jésus.

« Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer les regards, apparence pour exciter notre amour ». Jésus on a déformé ton visage. Tes sueurs et ton sang se sont mêlés. On ne pouvait plus te reconnaître. Alors une femme courageuse te vit et s’approcha pour essuyer ton visage. Jésus, comme Véronique nous voulons avoir la force et le courage pour travailler pour rendre nos lieux de culte beaux, agréables et priants.

Dans cette station nous demandons d’augmenter en nous l’amour et le respect pour nos lieux sacrés.

7ème station : Jésus tombe pour la deuxième fois.

Les critiques ou les mauvaises langues ont pu faire que nos frères et sœurs qui se sont donnés ou qui voulaient se donner sont tombés dans le découragement. Notre pensée et nos prières se tournent vers eux afin qu’aucune parole ne les arrête dans le bien à faire pour la gloire de Dieu.

Jésus relève toutes ces personnes et donne-leur la grâce de se donner entièrement pour ta gloire.

8ème station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem.

Jésus rencontre sa mère, Véronique essuie le visage de Jésus et maintenant Jésus rencontre les femmes de Jérusalem. Comme sur le chemin de la croix, femme, mère et épouse, sache que ta place est grande dans l’édification de l’église et de la Nation. Femme d’ici et d’ailleurs, chrétienne de la paroisse Christ-Roi de Pissy, A.F.C association des femmes catholiques apportez davantage et toujours votre contribution pour la construction de l’église Christ-Roi que votre cœur de maman nous aide à trouver une maison digne pour l’Enfant-Jésus.

Maman Marie intercède pour toutes les femmes, leurs, peines et leurs joies, leurs échecs et leurs espoirs nous les déposons dans tes mains.

9ème station : Jésus tombe pour la troisième fois.

 

Trois fois effondré, trois fois relevé. Il faut continuer la route. L’essentiel et le plus important c’est d’arriver. Et nous aussi, sachons qu’une œuvre telle que la nôtre ne va pas sans difficultés et découragement mais les yeux fixés sur Jésus Christ ne baissons pas les bras. Investissons-nous davantage pour atteindre le but. Comme Jésus a dépassé la haine et la méchanceté des bourreaux en accordant le pardon, qu’aucune difficulté ne vous arrête dans notre volonté de construire ensemble notre église.

10ème station : Jésus est dépouillé de ses vêtements.

Jésus est dépouillé de ses vêtements, le fils de l’homme est nu. En réalisant ce sanctuaire où nous voulons venir te prier, c’est pour nous l’occasion de te donner un vêtement, une demeure digne de ta majesté. Les soldats se partagent tes vêtements mais nous, aujourd’hui et demain nous voulons mettre en commun ce que nous avons et ce que nous sommes pour t’offrir un lieu sacré qui glorifie ton nom.

11ème station : Jésus est cloué sur la croix.

Le marteau, les clous, ces instruments ne sont pas faits pour faire souffrir les hommes, pour clouer des personnes. Jésus, toi-même tu as manié le bois, les clous, le marteau et le rabot puisque tu étais appelé « Fils du charpentier ». Nous te confions les ouvriers de notre chantier et les membres de la commission pour construction de l’église, qu’aucune difficulté ne les cloue au découragement ou à l’abandon mais qu’ils se donnent avec joie pour la gloire de ton Saint nom.

12ème station : Jésus meurt sur la Croix.

Seigneur Jésus, jusqu’au bout, tu as fait la volonté de Dieu. Ton amour pour tes frères et ton obéissance au Père, t’ont conduit à la mort et la mort sur la croix. Des frères et sœurs ont aimé l’église, ils se sont donnés dans leur ccb et dans la paroisse, ils ont contribué comme ils pouvaient pour la construction de l’église. Aujourd’hui, ils ne sont plus parmi nous. Nous te prions pour eux puisqu’ils voulaient t’offrir une maison sur la terre, ouvre pour eux les portes du paradis. Nous te prions pour leurs familles, qu’elles vivent dans la foi et l’espérance.

13ème station : Jésus est descendu de la croix.

Seigneur Jésus, bon nombre de famille sont confrontées à la maladie, le deuil, la perte d’emploi ou le manque de travail. La douleur et la souffrance sont leur lot quotidien. Et nous savons qu’ils t’aiment et qu’ils aiment leur église. Mais voilà, ils n’ont rien et ils ne peuvent rien. En ce jour ils t’offrent ce qu’ils ont : la maladie, le deuil et la souffrance.

Marie, toi qui accueille Jésus mort dans tes bras intercède et prie pour nous, intercède et prie pour les familles en difficultés.

14ème station : Jésus est mis au tombeau.

« Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai (...). Mais le temple dont il parlait c’était son corps ». Jésus est mis au tombeau mais le tombeau ne peut pas garder le corps du Fils de l’Homme parce qu’il a vaincu la mort et est vivant. Seule l’église, lieu sacré, maison de prière peut te garder toujours pour l’adoration continue.

Seigneur, Toi qui peux reconstruire le temple en trois jours, aide-nous à achever notre église où tu viendras y faire ta demeure et où nous pourrons t’adorer continuellement.

Abbé Blaise NONKOUNI
Archidiocèse de Ouagadougou
Pissy, Novembre 2009


Chapelle en hangar avec la Sœur Perpétue, comité de réflexion

 

Messe en plein air

 

Démarrage de la construction du mur

 

Autel au moment de l’église sous le hangar

 

Les premiers catéchistes au moment de l’église sous le hangar

 

L'ancienne église

 


Pause de la 1ère pierre le 31 janvier 1999 par Monseigneur Jean Marie U. COMPAORE

 

 

Etat de l’Église en construction (suspendue en 2002)

 

Reprise des Travaux en 2006

 

Reprise des Travaux en 2006

 


Chant : Pot pourri

NB : Nous avons conservé la mélodie et changé les paroles

Nous te rendons grâce Ö Seigneur Dieu
Un toit pour Jésus avant Noël
Pour tout ce que tu as fais pour nous
Et pour cela, il faut huit millions
Dans notre vie sur la terre ici bas,
Et ensemble, nous savons que c’est possible
Seigneur, Merci, merci
En avant pour les huit millions ;
Seigneur, merci merci
Pour les huit millions, je contribue !

 

 

 


Chant : Ensemble pour les ouvertures à Pâques, c’est possible !

Refrain :
Ensemble, ensemble nous pouvons faire ensemble
Ensemble, ensemble nous voulons faire les ouvertures.
Ensemble, ensemble un monde nouveau
Ensemble, ensemble pour une belle église.

  1. Ensemble pour les fenêtres.
    Ensemble aussi pour toutes les portes.
    Et tout ça au matin de pâques.
    Yes we can c’est possible !

  2. Ensemble avec les CCB.
    Ensemble avec les mouvements.
    Et tout ça au matin de pâques.
    Yes we can, c’est possible.

  3. Ensemble avec vous tous mes frères.
    Ensemble avec vous toutes mes sœurs.
    Avec vous agents pastoraux.
    Yes we can, c’est possible !

  4. Ensemble avec Dieu le Père
    Ensemble avec Jésus le Christ
    Et avec le Saint Esprit.
    Yes we can, c’est possible !

 

 

 

 

 


C’est l’une des campagnes qui a tenu toutes ses promesses. En effet, il a été demandé aux femmes d’offrir 60 ventilateurs en 60 jours, et aux hommes de prendre en charge la console de mixage 16 voix de la sonorisation.

La campagne a commencé le 13 juin 2010 (jour de notre Dame de Fatima) pour se terminer le 15 août 2010 (Solennité de l’Assomption). Marie au début et à la fin de la campagne. Merci Maman Marie.

Au 15 août, les hommes et les femmes ont cotisé chacun quatre millions cinq cent (4 500 000) alors qu’on demandait un million cinq cent (1 500 000) à chacun.

 

 

 


Chant

Refrain :
Ô Marie aide nous à dire oui au Seigneur
Ô Marie, aide nous à achever notre Église
Ô Marie chaque jour de notre vie
Ô Marie pour la gloire de Jésus

  1. Quand l’Ange Gabriel t’est apparu
    Pour une église digne de Jésus
    Pour t’annoncer la venue de Jésus
    Maman Marie, tu comptes sur nous tous
    Tu n’as peut-être pas bien compris Marie
    Alors, levez-vous mes frères et mes sœurs
    Pourtant tu as dis oui
    Et ensemble engageons nous !

  2. Et pour la dalle, c’est 60 tonnes de ciment
    5 tonnes de fer et 20 voyages de sables
    On fait comment ô mon frère et ma sœur
    Avec Marie, yes we can !

 

 


 

Arrivé des carreaux à la Paroisse

 

 

 


Avec saint Joseph charpentier, en avant pour les bancs de l’église !

Chant :

O Seigneur, mon âme est tranquille près de Toi,
Car tu es pour moi une citadelle
Saint Joseph Charpentier notre père bien aimé en ce jour reçoit notre prière ;
Et jamais mon Dieu, je ne serai humilié, car mon salut vient de Toi, Seigneur !
les enfants de Christ Roi t’implorent aujourd’hui car ils ont une demande à te faire :
Je te bénirai toute ma vie, je chanterai ton nom
Papa Saint Joseph tu es charpentier, notre Église a besoin de bancs
car tu m’as sauvé de tous mes ennemis
et c’est vers toi que nos yeux sont tournés.
O Seigneur mon Dieu, merci
O papa saint Joseph fais quelque chose (bis)

Avec Jésus nous avons eu le toit et maman Marie a fait la sape, pour les portes et fenêtres « yes we can » nous avons dit. Et on a les portes et les fenêtres. Mais tu vois papa Jo, il reste peinture et bancs ; c’est pourquoi nous te prions, toi le charpentier de Nazareth, obtiens-nous les bancs s’il te plaît (bis)

Saint Joseph Artisan le 1er Mai c’est ta fête, nous voudrions avoir les bancs ce jour là ; nous savons que ta prière est puissante auprès de Dieu, papa Saint Joseph prie pour nous. A vous chers parents, à vous chers frères et sœurs la paroisse compte encore sur vous, mains dans la main nous aurons tous les bancs, alors duc in altum, allons au large !

 

 

 


Chant :

Venez Divin Messie, nous rendre espoir et
Débout chrétiens de Pissy, notre belle église est
Nous sauver. Vous êtes notre vie. Venez, venez, venez.
Bientôt finie. Encore un peu d’effort. Débout chrétien de Pissy.

A Bethléem, les cieux chantaient que le meilleur
On a le toit, les portes et fenêtres et les carreaux
de vos bienfaits, c’était le don de votre paix. Le monde la
Sont déjà mis, et c’est OK pour les bancs. Ce qui nous
Dédaigne partout les cœurs sont divisés ; c’arrive
Reste à faire n’est pas beaucoup mais c’est pas
Votre règne, venez, venez, venez
Petit ; c’est le clocher et les pavés débout, chrétiens de pissy.

 

 


Membres de la commission de construction

 

Le premier curé avec l’évêque en 2005

 

L’équipe presbytérale en 2009

 

L’équipe presbytérale avec l'évêque en 2012

 


Thème : Avec Jésus Christ Parole de Dieu, bâtissons des CCB dynamiques et missionnaires

Curé : Monsieur l’Abbé Blaise NongKouni

Vicaires :

  1. Monsieur l’Abbé Marcel ILBOUDO
  2. Monsieur l’Abbé Valéry SACOUGRI

Communautés religieuses

  1. Pères Jésuites
  2. Frères de la Sainte Famille
  3. Sœurs Filles du Cœur de Marie
  4. Sœurs de la Doctrine Chrétienne
  5. Sœurs Dominicaines
  6. Sœurs de l’Enfant de Jésus

Conseil paroissial des laïcs (CPL)

Bureau de 16 membres présidé par Marchal Georges Raymond

Assemblée : 3 représentants pour chacune des structures suivantes (12 CCB) :

  1. Christ Roi
  2. St Joseph 2
  3. St Gaston
  4. St Sévérin
  5. Notre Dame de Lourdes
  6. St Luc
  7. St Augustin 1 CTZ1
  8. St Marc CTZII
  9. St Joseph 1 (ondogo)
  10. Ste Véronique
  11. St Dominique (Boassa)
  12. St Augustin II (Silmissin)

 

Les légionnaires devant la grotte

 

 


 

Chant :

Bravo chrétiens de Pissy votre belle Église est VIP
Venez divin Messie nous rendre espoir et nous sauver
Que Dieu le Père vous bénisse, et vous comble de ses grâces
Vous êtes notre vie, venez, venez, venez !

 

 

Merci Père évêque pour la dédicace de notre église

 

Actes du Congrès National des Fidèles Laïcs du Burkina- Novembre 2011

Le congrès, qui s’est tenu du 10 au 13 novembre 2011 à Ouagadougou, au Centre National Cardinal Paul ZOUNGRANA, a connu la présence de 469 participants, venus de tous les diocèses de notre Eglise Famille de Dieu. Le présent document reprend les grandes lignes du congrès, depuis son initiation jusqu'à sa tenue effective.

Cliquez ici pour télécharger les actes du congrès en format PDF (25 Mo)

Liturgie

Aujourd'hui : samedi 30 mai 2020 - Le samedi de la 7e semaine de Pâques
Saint(s) du jour : Ste Jeanne d'Arc, « La Pucelle d'Orléans » († 1431)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François