Elles sont nombreuses mais il faut savoir mettre l’accent surtout sur la connaissance personnelle et interpersonnelle des futurs époux. En effet, le projet de mariage entre deux personnes nécessite une bonne connaissance personnelle réciproque.

Connaissance réciproque suppose des rencontres d'homme à homme pour discuter sérieusement des choses de la vie, discussions appelées à favoriser une meilleure connaissance l’un de l'autre. Ainsi les rencontres doivent être immédiates c'est-à-dire sans intermédiaire. Elles doivent être franches et loyales. Une telle connaissance mutuelle est tellement importante qu'elle ne doit se faire ni par médiation ni par des rencontres sur l'Internet. En effet l'Internet ne saurait être un cadre ou un lieu fiable de rencontre en vue d'un engagement aussi sérieux que le mariage. De telles rencontres sont trop artificielles pour être réelles. D'autant qu'on n'est jamais sûr de la personne qui est derrière votre écran d'ordinateur. Même le Web Cam ne saurait indiquer avec certitude avec qui vous chattez. Quant à la médiation, ses limites sont évidentes.


Abbé Jacob YODA
Archidiocèse de Ouagadougou
Novembre 2009

Pin It

A lire aussi

Liturgie

Aujourd'hui : jeudi 05 décembre 2019 - Le jeudi de la 1ère semaine de l'Avent

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.

Our website is protected by DMC Firewall!