Nous trouvons très souvent la Bible dans beaucoup de familles chrétiennes. C'est le livre sacré de la maison. Il faudra qu'un jour chaque chrétien devienne un lecteur assidu de la Sainte Écriture.

Mais ils sont nombreux ceux qui commencent à la lire et, après avoir parcouru quelques chapitres, la laissent de côté n'y comprenant pas grand-chose. Ils trouvent des difficultés à lire la Bible. Tellement le livre leur semble long et difficile, surtout pour quelqu'un qui ne connaît pas trop les genres littéraires, l'histoire et la géographie et qui n'a donc pas l’habitude de situer ce qu’il lit dans son contexte propre.

Il arrive aussi que des chrétiens commencent à lire la Bible et, ensuite, ils se laissent aller à des interprétations partielles, capricieuses et fanatiques qui, peu à peu, les poussent à adhérer, par pur sentimentalisme, à quelques unes des multiples sectes bibliques déjà existantes en s’écartant, par ignorance, de l’Église du Christ.

Certains prétendent lire toute la Bible sans aucune explication ; d’autres prennent la Bible pour un jeu de cartes en l'ouvrant au hasard à n’importe quelle page ou en sautant du coq à l’âne par-ci, par là, tout en pensant que Dieu commence à leur parler de manière automatique. C’est un grand risque, comme un jeu de hasard !

Pour éviter tous ces dangers, il ne suffit pas de lire la Bible avec foi et dévotion. Il faut joindre l'étude à la foi, à la prière et à la dévotion. Lire la Bible sans une préparation adéquate, c'est tenter Dieu. On a besoin d'une préparation pour la lire. Autrement, tout peut arriver ! C’est l'histoire de notre foi qui nous le dit.

Le but de ce chapitre est donc de nous introduire dans l’étude de la Bible. Aujourd'hui plus que jamais, nous devons avoir une certaine préparation pour commencer à faire une lecture sérieuse de la Bible. Pour beaucoup de gens, la Bible continue d'être un beau livre, bien fermé, qui sert à orner leur bibliothèque. La question est : comment lire la Bible ? Par où commencer ? L’initiation à la lecture de la Bible a toujours été difficile. Elle nous demande beaucoup de patience, d’humilité, de sérénité et une certaine discipline intellectuelle.

Dans ce chapitre, nous vous offrons quelques conseils pratiques pour commencer l'étude de la Bible. Vous pourrez les compléter avec la lecture de l'un ou l'autre de nombreux livres d’introduction à la Bible.

1. Les meilleures Bibles

Beaucoup de personnes se demandent comment découvrir une bonne édition moderne de la Bible catholique. Il y a actuellement de très bonnes Bibles catholiques ; nous vous recommandons la Bible de Jérusalem, la Bible des communautés chrétiennes, la T.O.B. et autres.

Il est dommage de voir des gens désireux de connaître la Bible, le faire avec des éditions trop anciennes, peut-être incomplètes, sans aucune introduction ni commentaire, ou avec des éditions de poche qui peuvent être bonnes pour les emporter lors d’un voyage, mais pas pour prétendre faire des études sérieuses. Voici quelques indications sur les éditions des Bibles les plus connues.

La Bible de Jérusalem

Elle est ainsi dénommée simplement parce qu'elle a été préparée par une équipe internationale de biblistes, sous la direction de la fameuse École Biblique de Jérusalem. Elle a paru d’abord en français (1956) ; elle fut traduite ensuite en d'autres langues. Elle a été rééditée en 1998.

Il s'agit de la meilleure Bible du point de vue critique, théologique et académique, avec des notes explicatives. Ces critères ont eu une certaine influence sur les autres éditions de la Bible. Elle est indispensable pour une étude sérieuse de la Sainte Écriture. Cependant, le prix de cette Bible est généralement assez élevé. Il existe par ailleurs une édition subventionnée.

La Bible des communautés chrétiennes

Il s'agit d’une édition pastorale de la Bible qui est le fruit de la prise de conscience et de l’expérience missionnaire de deux frères, les PP. Bernard et Louis Hureault, prêtres du diocèse de Versailles.

C’est une Bible traduite dans un langage simple et accessible au plus grand nombre. Elle est accompagnée de commentaires fidèles a la tradition de l’'Église, reflétant la problématique socio-politico-religieuse de notre temps et capables de nourrir la foi des milieux populaires.

La première édition de cette Bible a vu le jour en 1972 sous le titre : La Bible latino-américaine. Elle est aujourd'hui très largement répandue en Amérique Latine et aux Philippines. L'édition française a paru en 1994 à Paris. Une autre édition a paru à Kinshasa en 1998 avec des commentaires pastoraux adaptés à la situation et à la culture africaines. C'est cette version de la Bible que nous citons de préférence dans cet ouvrage.

La Bible T O B (Traduction Œcuménique de la Bible)

Elle est le fruit d'un travail d’ensemble de biblistes catholiques et protestants. C'est une très bonne Bible : grâce à la traduction œcuménique, elle nous rapproche davantage de nos frères d'autres confessions chrétiennes.

D'autres Bibles

Il existe beaucoup d'autres éditions catholiques de la Bible :

La Bible en français courant est aussi assez pratique car son langage est simple et facile à comprendre.

Signalons encore une très bonne Bible : celle de la Pléiade, en trois tomes : l'Ancien Testament, le Nouveau Testament, la Littérature inter testamentaire.

La grande valeur des Bibles modernes provient de ce qu'elles sont traduites des textes originaux (hébreu, araméen, grec), et non pas de la Vulgate latine comme c'était le cas auparavant. En plus, elles recueillent dans leurs commentaires et introductions le meilleur résultat des investigations bibliques modernes.

2. Avoir une Bible personnelle

Il est bon que chaque personne ait sa propre Bible où elle pourra, librement, souligner les textes les plus importants et significatifs par rapport à sa vie de foi, à sa vie de prière, à sa suite du Christ, à l’évangélisation, etc. Elle pourra aussi y ajouter des notes personnelles, des questions nées de sa propre réflexion et de son expérience pastorale, des notes prises lors des sessions, des récollections ou au fil des lectures, etc. C'est une façon pratique d’apprendre et d'avoir le goût de connaître.

3. Bien connaître sa propre Bible

Après avoir lu l’introduction d'un livre, tu peux commencer à lire le texte lui-même. Ne sois pas pressé de tout lire d'un trait. Lis seulement un passage ou un paragraphe. Lis avec attention et respect, en ouvrant ton cœur à ce que Dieu veut t’exprimer. Souligne les textes qui te frappent. Fais de ta lecture une prière.

Dans une première lecture du texte, il est conseillé de lire toujours les notes explicatives et les commentaires afin de mieux comprendre les textes bibliques les plus difficiles. Ce sont des explications écrites par des spécialistes, qu'il faut essayer de comprendre et qu'on doit normalement admettre avec confiance. Beaucoup de personnes ne lisent pas attentivement ces notes explicatives, n'arrivent pas à comprendre un texte dans son contexte propre, ni à faire la différence entre les divers genres littéraires et doctrinaux. Finalement, ennuyées, elles abandonnent la lecture de la Bible.

Les cours bibliques intensifs, avec un bon professeur, peuvent aussi beaucoup aider, et sont peut-être indispensables si l’on veut comprendre certains problèmes et certaines notes plus techniques.

En avant donc ! … Essaie d'organiser ta vie de telle sorte que, tous les jours, tu puisses trouver un moment, de 5 à 10 minutes, pour lire la Bible. Cherche un lieu calme. Mets-toi en prière. Lis systématiquement, et non pas en papillonnant d'une partie à l'autre ou en ouvrant le livre au hasard, à n'importe quelle page. Ne lis jamais la Bible simplement pour satisfaire ta curiosité ou seulement pour connaître davantage, mais pour chercher ce que Dieu veut te dire. Car la Bible est Parole de Dieu, elle est la lettre qu’il envoie à ses fils. N’y cherche pas de la science, mais la sagesse. N’aie pas peur de souligner et d'encadrer dans ta Bible les textes qui te frappent. La Bible n'est pas un livre à conserver dans un placard, mais à lire chaque jour. Saint Jérôme disait : « Tu ne dois pas commencer ton repos nocturne sans avoir rempli ton cœur d'une petite partie de la Parole de Dieu ».

Pour réfléchir

1. Peut-on lire la Bible comme un livre ordinaire, de la première à la dernière page ?

2. Est-il possible de lire toute la Bible sans avoir recours aux notes explicatives des experts ?

3. Est-il suffisant de lire la Bible avec foi et dévotion ou faut-il encore d'autres attitudes ?

4. Que faut-il penser de ceux qui ouvrent la Bible au hasard, à n'importe quelle page et commencent à lire en pensant que Dieu leur parle directement ?

5. Est-il recommandable d'utiliser des éditions de la Bible manquant d'introductions aux différents livres et de notes explicatives ?

6. Quel est l'avantage d'avoir une Bible personnelle ?

7. En t’inspirant de ce premier thème, essaie de résumer en trois ou quatre points les pas à suivre pour lire un passage de la Bible.

8. Comment eux-tu mettre en pratique la phrase de saint Jérôme citée au point n°3 de ce thème ?

9. Quelle Bible utilises-tu et pourquoi as-tu choisi cette édition-là ?

Père Carlos Orduna Diez
Clerc de Saint Viateur
1999

Pin It