Dans l’Évangile, notamment en Mc 13,32 et en Mt 24,36, Jésus affirme son ignorance au sujet de la parousie, de la fin des temps : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. » (Mt 24,35-36). Comment Jésus peut-il ignorer cela, lui qui est Dieu ? Comment concilier l’ignorance du Christ au sujet de la Parousie, son hésitation à certaines étapes de sa vie terrestre et sa vision béatifique en tant que Fils de Dieu ? C’est l’objet de la présente réflexion que nous vous proposons.

Abbé Apollinaire DIBENDE
Archidiocèse de Ouagadougou
Janvier 2004

A lire :

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception >>>

Par l'Abbé Jean Emmanuel KONVOLBO