Le préservatif n'est pas efficace à 100% (preuves scientifiques)

Jusqu'ici le message de la prévention du SIDA est principalement centré sur la propagande des préservatifs et leur usage lors des rapports sexuels avec le prétexte et la prétention de garantir un « sexe sûr » ou un sexe à moindre risque. Or, on sait pertinemment sur la base de démonstrations scientifiques (qui feront l'objet de nos considérations) que le préservatif n’est pas efficace à cent pour cent. Lire la suite ...

 

Le caractère immoral de la propagande du préservatif et son usage

La propagande du préservatif et son usage constituent, malgré les protestations d'intention, une véritable incitation à la débauche, au vagabondage sexuel et à la pratique des perversions sexuelles de toutes sortes. Dans ce sens Teny ANATRELLA écrit : « Lorsque les adultes insistent auprès des jeunes en leur disant qu'il leur faut utiliser le préservatif par crainte du SIDA et des MST, ils leur laissent supposer qu’à leur âge ils peuvent être sexuellement actifs... On crée un climat psychologique et un modèle social qui maintiennent la sexualité dans ses représentations premières et l’empêchent d'être finalisée socialement. On laisse entendre que le sexe est facile et qu'il n'engage pas. Cette banalisation le dévalorise et incite à s’exprimer sans souci de la qualité relationnelle ». Lire la suite...

 

Promouvoir une véritable pastorale d'éducation sexuelle face au SIDA

Dans la perspective d'une approche globale selon l'Evangile des multiples défis suscités par le SIDA, Jean Paul II affirme : « Les membres de l'Eglise continueront de jouer le rôle qui leur revient en prenant soin, de ceux qui souffrent, ainsi que Jésus a enseigné à ses disciples de le faire (cf. Mt 25, 26), et en encourageant une prévention respectueuse de la dignité de la personne humaine et de sa destinée transcendante. L'Eglise est convaincue que, sans retour au sens de la responsabilité morale et à la réaffirmation des valeurs morales fondamentales, tout programme de prévention basé sur la seule information sera inefficace et même obtiendra l'effet contraire. Plus dangereuses encore sont les campagnes qui encouragent implicitement, par leur manque de contenu moral et la fausse sécurité qu’elles offrent, des modèles de comportement qui ont grandement contribué à l'extension de la maladie ». Lire la suite ...


Père François SEDGO

Religieux Camillien
Dans : Prévention SIDA et éducation chrétienne de la sexualité humaine, 1998.

 

Pin It