UNE ANNEE DE LA FOI : Octobre 2012 – Novembre 2013

Chers Fils et Filles de l’Eglise Famille de Dieu à Ouagadougou,

Le 17 octobre 2011 le Pape Benoît XVI a publié une Lettre apostolique, en forme de motu proprio (= un document de l’initiative du Pape et signé par lui), et qui s’intitule : « Porta fidei – La porte de la foi » (Cf. Act. 14, 27) par laquelle il proclame une Année de la foi, prévue du 11 octobre 2012 au 24 novembre 2013, en la solennité du Christ Roi de l’univers.

Le pape explique dans sa lettre que « l’Année de la foi est une invitation à une conversion authentique et renouvelée au Seigneur, unique Sauveur du monde ». De la lecture de cette Lettre, il est possible de repérer trois axes importants :

1. CONTEXTE DE LA CELEBRATION DE L’ANNEE DE LA FOI

Dans sa Lettre, le Pape a rappelé que ce n’est pas la première fois que l’Eglise célèbre une « Année de la foi ». Deux ans après le Concile Vatican II, Paul VI en 1967, « en avait décidé une semblable pour faire mémoire du martyre des Apôtres Pierre et Paul ». L’Eglise traversait une crise profonde dans la période post-conciliaire ; aussi l’Année de la foi visait-elle « au perfectionnement intérieur, à l’étude approfondie, à la profession religieuse, au témoignage actif de cette foi sans laquelle il est impossible de plaire à Dieu ». (P.F. n°5).

Aujourd’hui, le Saint-Père déplore la « profonde crise de la foi qui a touché de nombreuses personnes » ; à la suite de l’analyse d’une telle situation, il trouve que « nous ne pouvons accepter que le sel devienne insipide et que la lumière soit tenue cachée ». (P.F. n°3).

Un double anniversaire et un synode marquent l’ouverture de l’année de la foi : le 11 octobre 2012, date de l’ouverture de l’année de la foi, c’est le vingtième anniversaire de la publication du Catéchisme de l’Eglise catholique, document de très grande importance pour connaître et enseigner la foi de l’Eglise. La même date correspond au cinquantième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II, dont Jean-Paul II affirme qu’il est la grande grâce dont l’Eglise a bénéficié au XXème siècle. A ce double anniversaire s’ajoute un événement : du 7 au 28 octobre 2012, se célèbre aussi à Rome, l’Assemblée générale du Synode des Evêques, sur le thème « La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne ».

La nouvelle évangélisation vise à donner une réponse adéquate aux signes des temps, aux besoins des hommes et des peuples aujourd’hui, à tous les scénarios qui dessinent la culture à travers laquelle nous révélons nos identités et nous cherchons le sens de nos existences. (cf. Lineamenta du Synode des Evêques, n°23).

2. LES APPELS DU PAPE

« Porta Fidei » se présente aussi comme un grand appel : la porte de la foi introduit à la vie de communion avec Dieu. Le Pape a lui-même explicité le premier objectif de l’Année de la foi : « Parler de Dieu, faire mémoire de la souveraineté, rappeler à tous, en particulier aux chrétiens qui ont égaré leur identité, le droit de Dieu sur ce qui lui appartient, c’est-à-dire notre vie ». C’est un enjeu de taille, et le Saint-Père, pour y conduire l’Eglise, formule d’autres appels :

- L’urgence d’annoncer l’Evangile : L’Eglise dans son ensemble, et les pasteurs en son sein, doivent, comme le Christ, se mettre en route, pour conduire les hommes hors du désert, vers le lieu de la vie, vers l’amitié avec le Fils de Dieu, vers celui qui donne la vie, la vie en plénitude.

- L’approfondissement de la compréhension de la foi : il est important d’acquérir la connaissance des contenus à croire, et regarder en profondeur et comprendre que ce qui a été annoncé est la Parole de Dieu.

- La profession de la foi comme un acte personnel et en même temps communautaire. Elle implique un témoignage de vie et un engagement public.

- La redécouverte des textes du Concile Vatican II et leur appropriation. Le Pape recommande vivement le Catéchisme de l’Eglise catholique comme document de référence pour consolider la foi des fidèles.

Dans la dernière partie de son motu proprio, le Pape propose un retour sur l’histoire de notre foi, en partant du Christ, qui est « à l’origine et au terme de notre foi » (He 12, 2). Présentant ensuite la Vierge Marie comme celle qui a cru à la Parole de l’Ange, le Saint-Père passe en revue toute la vie de l’Eglise, depuis la foi des Apôtres, des martyrs, des personnes qui ont tout quitté pour se consacrer toute leur vie par la profession des voeux, des hommes et des femmes de tous âges, dont les noms sont inscrits au Livre de vie (Ap 7, 9 ; 13, 8), par la foi, nous vivons nous aussi : par la reconnaissance vivante du Seigneur Jésus, présent dans notre existence et dans l’histoire.

3. INDICATIONS PASTORALES POUR L’ARCHIDIOCESE DE OUAGADOUGOU

Conformément à la planification annuelle de nos activités pastorales, le Conseil Pastoral de l’Archidiocèse de Ouagadougou (C.P.A.O.) et le presbyterium diocésain, après s’être approprié le contenu de la Lettre apostolique, ont formulé un thème-phare pour l’Année pastorale 2012-2013 :

« A la suite du Christ Parole de Dieu, confessons, vivons et célébrons notre foi ».

Des activités sont retenues et planifiées pour permettre à tous les fidèles du Christ de confesser, de vivre et de célébrer leur foi avec fruit :

Une célébration solennelle d’ouverture aura lieu à la Cathédrale de l’Immaculée Conception le Dimanche 14 Octobre 2012. Toutes les paroisses et institutions voudront bien y participer par une délégation représentative composée de prêtres, religieux, religieuses, laïcs. Cette célébration diocésaine sera suivie par des célébrations paroissiales le dimanche 11 Novembre 2012.

Une clôture solennelle de l’Année de la foi sera célèbrée le 24 novembre 2013, en la Solennité du Christ Roi de l’Univers, dans notre Cathédrale et dans toutes les églises paroissiales de l’Archidiocèse en communion avec l’Eglise universelle.

Voici les principales activités retenues :

- Une intensification de la formation biblique

- Un approfondissement du Credo

- Une appropriation des textes du Concile Vatican II et du Catéchisme de l’Eglise catholique

- Des célébrations, manifestations et événements marquant de manière expresse l’Année de la foi

- Un vécu digne et fécond de nos célébrations eucharistiques et liturgiques

- Un témoignage de foi agissante marquée par :

- Le renforcement de l’esprit et des initiatives d’auto prise en charge

- Les œuvres de la foi : gestes de charité et de solidarité vis-à-vis des plus vulnérables, « car la foi sans les œuvres est une foi morte » (Jc 2,17).

Chers prêtres, religieux, religieuses et chers fidèles laïcs, je vous exhorte à mettre en œuvre ces activités afin que nous puissions recueillir les fruits de l’Année de la foi. Bien entendu nous serons attentifs aux activités retenues par l’Eglise au niveau universel.

Puisse cette année de grâce spirituelle nous aider tous à revigorer notre adhésion totale à l’Evangile et nous rendre capables de montrer le vrai visage du Christ à tous ceux qui ne le connaissent pas encore.

Daigne la Vierge Marie proclamée « bienheureuse parce qu’elle a cru » (Lc 1, 45) prier pour nous et nous accompagner maternellement tout au long de l’Année de la foi.

ACTE DE FOI

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que Vous nous avez révélées et que Vous nous enseignez par Votre Sainte Église, parce que vous ne pouvez ni Vous tromper ni nous tromper. Amen !

Ouagadougou, le 07 octobre 2012,

En la fête de Notre Dame du Rosaire

+Mgr Philippe OUEDRAOGO
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : samedi 07 décembre 2019 - Le samedi de la 1ère semaine de l'Avent
Saint(s) du jour : St Ambroise, évêque et docteur de l'Église († 397)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François