1. Seigneur Jésus, Roi de Gloire, Toi qui étais, qui es et qui viens, je T'adore Toi qui habites parmi nous dans cette chapelle, ou cette église, présent réellement dans le Sacrement de ton Corps vivant. Je ne Te vois pas de mes yeux mais Toi, Tu me regardes, et Tu m'accueilles dans ta maison.

2. Aujourd'hui, je Te contemple dans la maison de Joseph et de Marie à Nazareth. Une maison construite par Joseph le charpentier, et tenue bien propre par Marie, parfaite femme de ménage. Et Toi, Jésus, obéissant à l'un et à l'autre, Tu apprends comme tout enfant, tout ce qu'un fils bien élevé reçoit de son père et de sa mère. Tu apprends à travailler de tes mains, mais aussi à connaître l'Histoire Sainte et la prière des psaumes dans l'Écriture. Tu Te soumets à la loi de la lente croissance et du progrès quotidien. Tu découvres la vie sacré du village et Tu partages les joies et les peines, les évènements heureux et malheureux qui affectent vos voisins, votre famille, votre pays. Tu vis la banalité quotidienne et le travail monotone, comme fils de l'homme et comme Fils de Dieu, dans l'obéissance à ton Père, et dans la sainteté véritable.

3. Et maintenant encore, Jésus, habitant parmi nous dans ce merveilleux Sacrement de ta Présence, Tu nous apprends à aimer la vie simple et le travail de chaque jour. Tu connais tout ce qui se passe clans nos familles, nos communautés, nos quartiers, notre village, notre pays. Tu restes parmi nous pour nous aider à imiter tes exemples de la vie cachée de Nazareth. Que Joseph et Marie soient aussi présents dans notre maison, notre famille ou notre communauté. Comme eux et surtout comme Toi Jésus, travailleur modèle, je veux sanctifier les humbles besognes quotidiennes par la prière, l'application au moment présent, et la charité fraternelle. Ta Présence dans l'Eucharistie m’encourage à aimer cette vie ordinaire et laborieuse, monotone souvent, mais qui est le lieu le plus sûr de mes progrès pans la sainteté.

4. A Nazareth, et devant Toi ici présent, je Te prie, pour tous les travailleurs, mais aussi pour tous les jeunes qui préparent leur avenir par l'étude, le travail et la prière. Accorde aussi à toutes les mamans le courage de porter les soucis quotidiens pour nourrir leur famille, et qu'ainsi, à l'exemple de Marie à Nazareth, elles grandissent chaque jour en sainteté...

5. Ô merci Jésus, oui merci de m'apprendre à sanctifier l'humble vie de chaque jour.

Pin It

« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que l'arbre gâté produit de mauvais fruits » (cf. Mathieu 7, 16-17). A la vue de ce qui précède, même sans la lumière de la foi, l’intelligence humaine peut conclure que le recours à la contraception

...

Les distractions

Il nous arrive, au cours de l’oraison, de penser à des sujets très éloignés de ce qui nous occupe. Les distractions sont parfois si nombreuses qu’on n’arrive plus à penser à Dieu et qu’on en est très gêné.

En réalité, les distractions sont un phénomène normal. Nous possédons une mémoire et une imagination. Ce

...