ACCUEILLIR JÉSUS AVEC JOIE

4ème dimanche de l'Avent – Année B

 En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. (Luc 1, 26-38)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

L'évangéliste Luc avait peur que ses lecteurs ne lisent son récit n'importe comment. Ce qu'il voulait leur annoncer n'était pas une nouvelle de plus, comme tant d'autres qui circulaient à travers l'empire. Ils devaient préparer leurs cœurs : réveiller la joie, bannir les peurs et croire que Dieu est proche et prêt à transformer leurs vies.

Avec un art difficile à égaler, il recrée une scène évoquant le message que Marie a entendu au plus profond de son cœur pour accueillir la naissance de son Fils Jésus. Nous pouvons tous la rejoindre pour accueillir, nous aussi, le Sauveur. Comment pouvons-nous nous préparer à recevoir avec joie le Dieu incarné dans l'humanité de Jésus ?
"Réjouis-toi". C'est le tout premier mot qu’entend quelqu'un qui se prépare à vivre une bonne expérience. Aujourd'hui, nous ne savons pas attendre. Nous sommes comme des enfants impatients, qui veulent tout, tout de suite. Nous ne savons pas être attentifs pour connaître nos désirs les plus profonds. Nous avons simplement oublié d'attendre Dieu, et nous ne savons plus comment trouver la joie.

Nous sommes en train de passer à côté de la meilleure partie de notre vie. Nous nous contentons de la satisfaction, du plaisir et de l'amusement que procure le bien-être. Nous savons que c'est une erreur, mais nous n'osons pas croire que Dieu, accueilli dans la simplicité de la foi, peut nous montrer de nouvelles voies vers la joie.

"N'ayez pas peur". La joie est impossible lorsque nous vivons dans une peur qui nous menace de l'intérieur et de l'extérieur. Comment pouvons-nous penser, sentir et agir d’une manière positive et pleine d'espoir ? Comment pouvons-nous oublier notre impuissance et notre lâcheté lorsque nous devons faire face au mal ?

Nous avons oublié que prendre soin de notre vie intérieure est plus important que tout ce qui vient de l'extérieur. Si nous vivons dans le vide intérieur, nous devenons alors vulnérables à tout. Notre confiance en Dieu se dilue et nous ne savons plus comment nous défendre contre ce qui nous fait du mal.

"Le Seigneur est avec toi." Dieu est une force bonne et créatrice qui veut notre bien. Nous ne vivons pas seuls, perdus dans le cosmos. L'humanité n'est pas abandonnée. D'où pourrions-nous tirer la véritable espérance si ce n'est du Mystère ultime de la vie qu'est Dieu ? Tout change lorsque l'être humain se sent accompagné par Dieu.

 

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : lundi 19 avril 2021 - Le lundi de la 3e semaine de Pâques
Saint(s) du jour : St Elphège, évêque et martyr (+ 1012)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.