1. Qui êtes-vous ? Combien êtes-vous dans l’Archidiocèse de Ouagadougou ?

Communément appelée « communauté de Don Orione », le nom officiel de notre institut religieux est « La Petite Œuvre de la Divine Providence » et ses membres sont appelés « fils de la Divine Providence ».

Notre congrégation est un institut clérical de droit pontifical d’origine italienne. Dans l’institut nous trouvons des religieux-prêtres et des religieux-frères. Notre but particulier est l’évangélisation et la promotion des plus pauvres à travers les œuvres de charité. Nous sommes 6 religieux dont 2 prêtres, 3 frères et jeunes religieux en stage.

2. Depuis quelle année êtes-vous dans l'Archidiocèse de Ouagadougou ?

Arrivée en Afrique en 1971, la congrégation est, de nos jours, présente dans 6 nations dont le Burkina Faso où nous sommes arrivés en septembre 1999 dans l’Archidiocèse de Ouagadougou.

3. Que faites-vous pastoralement au titre de votre Institut ou au sein de l’organisation diocésaine ?

Au titre de notre Institut, nous avons le cycle de philosophie pour nos candidats à la vie religieuse et sacerdotale. La structure a une capacité d’accueil de 40 étudiants qui proviennent pour la plupart de la Côte d'Ivoire, du Togo et du Burkina Faso.

Dans le domaine de la pastorale sanitaire, nous avons le « Centre Don Orione pour handicapés physiques » équipé des services de rééducation fonctionnelle et d’appareillage des personnes vivant avec un handicap moteur et un centre d’accueil des patients et leurs accompagnants en construction. Un service ophtalmologique avec un bloc opératoire est déjà construit et ouvrira ses portes très bientôt.

4. Quelles suggestions pertinentes faites-vous pour le bien de la mission ?

Nous pensons que la ville de Ouagadougou compte très peu de paroisses par rapport à son étendue. A notre sens, les paroisses sont trop vastes et nous nous demandons pourquoi les choses sont-elles ainsi ? Aussi avions-nous exprimé à l’archevêque émérite notre disponibilité à nous engager dans la pastorale paroissiale dans le village de Kamboinsin « Duc in altum » !

Ouagadougou, le 19 décembre 2009,

Père Mathieu ZONGO,
Supérieur de la Communauté Don Orione

Pin It