1. Qui sommes-nous ?

Six religieux jésuites, de nationalité et d’âge divers, établis en deux lieux distincts :

- La résidence jésuite de Gounghin, à côté de l’église Saint Pierre, comprend quatre compagnons : un burkinabè, le Père Jean ILBOUDO consacré à des ministères spirituels divers, dont celui de l’accompagnement des religieux jésuites en fin de formation (le 3ème An), le Père Jacques FEDRY, français, directeur du Cercle et Supérieur de l’ensemble de la communauté jésuite de Ouagadougou, le Frère Lucien ALIDJINOU, Béninois, intendant et économe de la Communauté et du CERCLE, le scolastique Adret BAKATOULA, Congolais, enseignant de philosophie et chargé de la formation humaine et spirituelle au CERCLE.

- Le Centre spirituel « Paam Yoodo », sur la route de Boassa, juste après la digue, est animé par deux prêtres : le Père Augustin GOYTISOLO, espagnol, Directeur, et le Père Gilbert LESCENE, son adjoint, français.

2. Depuis combien de temps êtes-vous dans l’Archidiocèse de Ouagadougou ?

Depuis septembre 1974 (35 ans) accueillis d’abord à la paroisse Cathédrale, puis ensuite logés près de l’actuel archevêché (quartier Koulouba). Les premières années, enseignement dans un collège privé (François Peltier, à la Volta puis au Centre Austro-voltaïque, enfin au CERCLE, de l974 à 1985), enseignement à l’Université de OUAGADOUGOU (Claude PALRAULT, de 1975 à 1980, Xavier DIJON pour plusieurs missions d’enseignement du droit, entre 1983 et 1986), et bien d’autres Pères et scolastiques. Les jésuites assureront la charge pastorale de la quasi-paroisse Jean XXIII (Père CHENU, BOUMARD, chapelle collège de La Salle) jusqu'a leur remplacement par les Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs).

En 1985, en collaboration avec la paroisse St Pierre de Gounghin est créé le CERCLE, centre de soutien aux élèves du secondaire et aux étudiants.

En 1992, le Centre spirituel Paam Yôodo est construit par le Père Joseph COMPAORE pour les retraites et formations spirituelles. Le Père Joseph a donné de nombreuses retraites et sessions de formation à l’accompagnement vocationnel et de psychologie.

3. Que faisons-nous actuellement ?

Nous tenons la direction et la gestion de deux œuvres principales :

- le CERCLE (25 ans) ou Centre d’Études et de Réflexion pour Collégiens, Lycéens et Étudiants, structure de soutien scolaire et universitaire fournissant un cadre calme pour les études personnelles avec deux bibliothèques, l'une de consultation et l’autre de prêt, ainsi que des cours d’appui en Terminale (135 inscrits) et en Troisième (90 inscrits). Les jeunes bénéficiant des services du Centre sont plus de 500. Le Centre est actuellement dans sa 25ème année.

- le Centre spirituel Paam Yôodo (17 ans), qui offre quarante chambres individuelles, organisant chaque année des retraites de 8 jours (5 cette année, 2 en Juillet, 2 en Août et une en septembre), une retraite de 30 jours (la prochaine en novembre 2010) selon les Exercices des récollections (Avent et Carême) et parfois des sessions (la prochaine session sur le discernement, dans la dernière semaine du mois de janvier 2010). Le Centre est ouvert pour des accompagnements personnels.

En plus de ces activités, les jésuites travaillent à divers ministères : chaque matin, eucharistie avec une assistance de 70 à 80 personnes, des confessions le vendredi matin à 7h, des accompagnements personnels, conférences, récollections, retraites et sessions de formation spirituelle diverses. Nous collaborons aussi avec les deux paroisses de saint Pierre et le Christ Roi pour des services ponctuels (eucharistie, confessions).

Chaque groupe ignatien se réunit chaque second samedi du mois à Gounghin, de 8h30 à 11h pour aider des personnes à se connaître et à se familiariser avec la spiritualité ignatienne (discernement, accompagnement spirituel etc...)

Nous sommes enfin engagés dans un travail social en soutenant deux associations venant en aide aux personnes atteintes du VIH (ABE et ASVS) et le Service Jésuite des Réfugiés qui mène un projet de 6 mois en faveur des victimes de l’inondation du 1er septembre.

4. Suggestions pour le bien de la mission.

- Nous nous demandons s’il n’y aurait pas quelque chose de nouveau à offrir en faveur du milieu des cadres et des responsables de haut niveau dans la société

- Pour le Centre Spirituel, voir comment augmenter notre service dans le domaine de l’aide spirituelle et dans le domaine de formation, à différentes catégories de fidèles.

- Nous sommes déjà disponibles pour tout genre d’initiation à la prière dans les paroisses qui en feraient la demande.

NB. Les Jésuites présents sur la paroisse de Pissy se demandent s’il ne faudrait pas, dans un avenir proche, songer à subdiviser la paroisse du Christ-Roi devenue énorme

Jacques FEDRY, s.j.

Pin It