Sœurs Ursulines F.M.I.
Délégation de l'Afrique de l’Ouest
04 BP 8836 Ouagadougou 04 Zagtouli

Origine

La Congrégation des sueurs Ursulines Filles de Marie Immaculée a été fondée à Verone (Italie) en 1860 par un curé, le B. ZEFIRINO AGOSTINI.

La difficile situation de pauvreté morale et matérielle dans laquelle vivaient la plupart de ses paroissiens et surtout les jeunes filles, le poussa à s'intéresser à elles. A ces jeunes filles, il proposa SAINTE ANGELE MERICI comme mère et modèle de vie et il la présenta comme « une lampe allumée de foi et d’amour ».

Dans le but d’élever leur niveau de formation, il ouvrir pour elles une école de charité.

Charisme

Le B. Zefirino Agostini avait confié aux Ursulines de « FAIRE TOUT LE BIEN POSSIBLE » avec un « ZELE INLASSABLE » pour l'éducation humaine et chrétienne de la jeunesse.

« Appelés par Dieu, nous nous consacrons à Lui et ensemble dans le même amour, nous nous engageons pour être coadjutrices du Christ pour la formation humaine et chrétienne de la jeunesse, surtout féminine et en particulier la plus pauvre et abandonnée » (Règle de Vie, n°8)

Orientation Apostolique

Dans la simplicité, l'humilité et la joie, l’Ursuline s’adonne à l’éducation partout ou sa présence favorise la promotion de la femme.

A l’exemple de Marie, elle accompagne les jeunes dans leur croissance humaine et chrétienne à travers :

- l’enseignement (à l’école maternelle et primaire au Burkina Faso, secondaire au Benin)

- l’accueil de filles au foyer et au centre de promotion féminine (Burkina Faso et Togo)

- la catéchèse et les mouvements ecclésiaux (dans toutes communautés).

Ouverture à d’autres pays

En 1960 les premières Ursulines quittent l’Italie vers Madagascar pour répondre à l’appel du Concile Vatican II à l'ouverture missionnaire. Dans le temps la congrégation a pu s’ouvrir à d'autres pays : Amérique Latine, Uruguay, Paraguay, Brésil, Chili, Pérou

Afrique : Burkina Faso, Bénin, Togo.

En 1998, le 25 octobre à Rome, le Pape Jean-Paul II proclama Bienheureux le Père Fondateur Dn Zefirino Agostini. En 2006, en action de grâce pour les 150 ans de vie de la Congrégation, une nouvelle ouverture a été envisagée: c'est ainsi que les Sœurs Ursulines F.M.I. sont arrivées à Aklakou, Togo.

Dans l’Archidiocèse de Ouagadougou

En septembre 2004 les Sœurs Ursulines s'installent dans l’Archidiocèse de Ouagadougou. La communauté se trouve sur la route vers Bobo, dans le territoire de la Paroisse de Gounghin. Elle est le siège du Noviciat et de la Délégation. Elle est formée de cinq religieuses et des jeunes en formation (cette année : trois novices et une postulante).

Nous travaillons à la paroisse, à l’école et dans toutes les institutions et initiatives qui nous permettent de réaliser notre mission spécifique (Règle de Vie n°10). Dans l’Archidiocèse de Ouagadougou, nous avons ouvert une école primaire en 2006 et nous nous engageons aussi dans la catéchèse et l’animation vocationnelle. En collaboration avec les prêtres et les laïcs, nous restons attentives aux appels et aux besoins de notre Communauté Chrétienne de Base.

Suggestions

- Que la collaboration entre les prêtres, les religieuses et les laïcs se renforce et s’améliore.

- Qu’il y ait un suivi des activités des différents groupes et associations au niveau des CCB.

- Vu l’importance de la pastorale catéchétique nous souhaitons la décentralisation des la formation des PMC.

- Enfin, nous souhaitons la visite de Son Excellence Mgr l’Archevêque dans nos communautés dans le cadre de son « année de proximité ».

Pin It