Les médias diocésains ont effectué leur rentrée médiatique le 23 janvier 2022 à la paroisse Saint André de Saaba. C’est sous le thème « Écouter la Parole de Dieu par les médias diocésains, poumons spirituels pour une société réconciliée et sauvée. Soutenir et promouvoir », que la cérémonie marquant la rentrée médiatique a été célébrée. Au cours de cette célébration, Monseigneur Justin KIENTEGA (Président de la célébration) et l’Abbé Paul OUEDRAOGO (chargé des médias diocésains) ont saisi l’occasion pour rappeler les grands défis que ces médias doivent relever dans le futur et invité les fidèles à les soutenir.

«Dieu se sert des outils pour la transmission de sa Parole. Les médias constituent des moyens privilégiés pour la transmission de la Parole de Dieu. Les médias visent à apporter la vérité, la clarté (…) notre Dieu est d’abord un Dieu des médias, un parfait communicateur. C’est un parfait exemple pour les journalistes » a déclaré Monseigneur Justin KIENTEGA.

Selon Monseigneur KIENTEGA, Les médias sont un moyen de diffusion de l’Évangile, de la Bonne Parole de Dieu. « C’est un impérieux devoir pour nous d’user des moyens de communication modernes pour faire résonner au mieux l’Évangile dans nos cœurs », a-t-il poursuivi.

Il a aussi expliqué l’importance des médias en ces termes : «la radio, la télévision, la presse écrite, l’internet avec ses multiples plateformes, l’évangélisation numérique constitue aujourd’hui cette aéropage à exploiter à notre compte. Ils ont une place de choix dans l’épanouissement du royaume de Dieu, leur importance n’est plus à démontrer ». Cette importance s’est plus ressentie pendant le début de la Covid-19 où les fidèles pouvaient suivre les messes à la télévision ou les écouter à la radio.

«Qui parle d’Évangélisation parle de Médias, tant leur rôle et leur place sont indéniables. La mission de l’Église va de pair avec les médias catholiques », renchérit l’Abbé Bruno BALIMA, Curé de la paroisse Saint André de Saaba.

À la fin de la célébration eucharistique, Mgr KIENTEGA a appelé l’ensemble des chrétiens à soutenir les médias pour que ces derniers puissent poursuivre leur mission. «Rien de ce qui est important ne saurait s’obtenir gratuitement.  En effet, nos médias nous coûtent chers, a-t-il déclaré ». À titre d’illustration, il a indiqué que la redevance annuelle de la télévision TV Maria était de 56 millions de FCFA.

Face à la presse, l’Abbé Paul OUEDRAOGO, le chargé des médias diocésains (TV MARIA, Radio Ave Maria, Catholique.bf) a saisi l’opportunité pour évoquer les défis que s’apprêtent à relever ses médias. «La présente rentrée médiatique est un moment favorable pour revisiter la vie de nos médias. Nous avons déjà réalisé beaucoup de choses, mais beaucoup d’autres défis restent à relever pour que nos médias diocésains soient de vrais poumons spirituels pour la société», affirme-t-il.

Il a insisté sur l’un des défis majeurs des médias diocésains qui est celui du financement permettant à ces derniers de poursuivre leur mission courante. C’est ainsi qu’il a réitéré l’appel auprès des fidèles et des autorités à soutenir d’avantage ces médias.

Au défi financier s’ajoute celui de la délocalisation des médias de leur site actuel vers le site du centre socio-culturel catholique Cardinal Paul ZOUNGRANA. L’objectif est de constituer un complexe musée, archives et médias avec des accès aux documents par des systèmes informatiques. «Cela va nécessiter des moyens financiers, techniques, matériels et humains», a-t-il souligné à nouveau. Le chargé des médias diocésains a aussi indiqué un dernier défi assez important qui est le renouvellement du parc automobile des médias car les véhicules commencent à s’amortir.

«Le dernier défi à relever c’est que tous comprennent que les médias ont une place capitale dans la vie de l’Église, dans la communication de l’Église : ce n’est pas encore un acquis pour tout le monde, même pour nous les pasteurs», a conclu Mgr KIENTEGA.

Pour le chargé des médias diocésains, il y a des discours qui se mènent sur les médias qui ne peuvent pas être menés ailleurs. Les médias confessionnels participent en règle générale à la construction de l’intégralité de l’homme, c’est-à-dire à son développement spirituel. «Les médias ont une place dans la vie de l’Église et aussi dans la vie de la nation. Ils portent la voix de l’Église au peuple de fidèles chrétiens et à tout le monde. Je rends grâce à Dieu pour la place que les médias occupent ici à l’Archidiocèse et pour l’ensemble de leur rôle qu’ils jouent à travers le pays et au-delàs du Burkina Faso», s’est réjoui l’Évêque Justin KIENTEGA.

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.