Textes : Col 3,12-17 ; Ps 21 ; Lc 4,14-22

Chers amis,

Venus de divers horizons, de différents pays, nous sommes frères en Jésus-Christ, et Dieu, dans son grand amour, nous rassemble pour nous nourrir de sa Parole et de son pain de vie.

Chers jeunes, seule la Parole de Dieu accueillie avec foi, peut nous permettre, comme les disciples d’Emmaüs, de reconnaître le Christ à la fraction du pain et de le laisser prendre racine dans nos cœurs et dans nos vies.

Aujourd’hui, c’est l’Apôtre Paul, un fou de Dieu, un homme ayant fait une expérience profonde du Christ, qui nous trace un riche programme de vie chrétienne. « Frères, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience (…) Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. Que la Parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous (…) avec une vraie sagesse ». Autant de fortes exhortations que, par l’Apôtre, Dieu lance à nous chrétiens qui sommes devenus de nouvelles créatures dans le Christ. Tout ce programme de vie qui nous est tracé, découle en fait de notre identité chrétienne.

Chers jeunes, chers amis, dans un monde où sous l’influence de nombreuses idéologies, beaucoup d’hommes et de femmes errent comme des brebis sans berger et parfois même perdent leur identité, la Parole de Dieu, nous éclaire et nous rappelle notre identité chrétienne. Selon les mots de l’Apôtre, nous avons été choisis par Dieu, nous sommes ses « fidèles » et ses « bien-aimés », et nous devons l’imiter. C’est cette identité qui fonde l’exhortation à cultiver les vertus de tendresse, de bonté, de douceur et de patience… Et pour incarner ces vertus, une condition s’impose : garder l’enseignement du Christ, avoir pour seul repère prioritaire, la Parole de Dieu. Alors chers jeunes, pour reprendre l’exhortation de Saint Paul, « que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ». Autrement dit, gardez la Parole de Dieu, dans le cœur pour qu’elle informe et éclaire votre vie. Pour ne pas être ballotés au gré des idéologies de tout genre, pour conformer votre vie à la volonté de Dieu, faîtes des valeurs de l’évangile, votre seul repère prioritaire, la lumière de vos pas, la lampe de votre route comme le chante le psalmiste.

L’évangile quant à lui, nous présente le Christ au début de son ministère public dans la synagogue de Nazareth. Consacré par l’Esprit Saint, il est l’envoyé de Dieu, venu apporter la délivrance et le salut à tous, surtout aux plus pauvres. En sa personne et à travers son ministère, il rend actuel, c’est-à-dire qu’il réalise la prophétie d’Isaïe : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction… » Comme le Christ, nous sommes « oints », consacrés par l’Esprit Saint lors du baptême, pour poursuivre la mission du Christ et rendre toujours actuelle son œuvre de salut en transformant notre milieu de vie. Cela revient à mettre en œuvre le programme de vie qui nous est tracé par Saint Paul dans la première lecture, un programme qui peut se résumer en quelques mots : la recherche de la sainteté, la quête une vie marquée par l’amour. « Par-dessus tout, qu’il y ait l’amour : c’est lui qui fait l’unité dans la perfection », nous enseigne l’Apôtre.

Chers amis, vous êtes jeunes, pleins de dynamisme et d’intelligence ; vous nourrissez naturellement en vous-mêmes beaucoup de rêves et d’ambitions ; ce qui est noble et légitime. Alors, au lieu d’investir ce dynamisme et ces énergies dans la recherche des biens et des joies de ce monde qui passe, mettez-les plutôt au service de la foi, au service de l’Église et de sa mission. Inscrivez vos noms en lettres d’or dans l’histoire de l’Église et de l’humanité en mettant Dieu au cœur de votre vie, en vous engageant aussi, par la parole et l’exemple, à bâtir une civilisation de l’amour et à transformer votre milieu de vie. Saint Dominique Savio, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et bien d’autres jeunes comme vous, ont donné à l’Église et à la face du monde, un témoignage héroïque de vie et de foi, un témoignage marqué par la présence d’une force intérieure, celle du Christ. Que leurs prières vous soutiennent tous dans votre quête de sainteté. La paix du Seigneur soit toujours avec vous.

 

Monseigneur Philippe OUEDRAOGO,
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou
Vvendredi 26 juillet 2013.

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.