1. Seigneur, je ne suis pas le premier à venir m'agenouiller devant ton Saint Sacrement. Avant moi, depuis des siècles, des milliers de chrétiens et de chrétiennes T'ont adoré dans l'humble signe du pain. Ils l'ont fait avec un grand amour. Comme eux, je me prosterne devant Toi. J'ouvre mon cœur à ton Saint-Esprit et je répète la parole de foi de Thomas : "Mon Seigneur et mon Dieu".

2. Aujourd'hui ces adorateurs sont au ciel, foule immense, impossible à dénombrer, de toute nation, race, peuple et langue debout puisque vivants, devant le Trône de Dieu et l'Agneau, Toi Seigneur Jésus, leur Seigneur adoré. Ils crient d'une voix puissante : "Le salut est à notre Dieu qui siège sur le Trône, et à l'Agneau". Et le texte de l'Apocalypse ajoute: "L'Agneau qui se tient au milieu du Trône (car Il est Dieu) est leur Pasteur, Il les conduit aux sources de la Vie" (Ap 7). Je pense ici à tous ces amoureux de l'Eucharistie : Julienne, Thomas d'Aquin, François et Claire, Pascal Baylon, Julien Eymard, Marguerite-Marie, Charles de Foucauld, de nos jours, la Communauté du Pain de Vie, et tant et tant d'autres...

3. Avec tous ces Saints et Saintes, d’hier et d'aujourd'hui, qui Te contemplent dans ta Gloire, je m'unis et je T'adore, Je prends part à leurs louanges et je goûte, mais dans l'obscurité de la foi, au Bonheur que Tu leur communiques. La sainteté de leurs âmes vient de Toi, de ton Esprit Saint, en eux. Quand ils T'adoraient sur cette terre, ils Te demandaient, comme Thérèse, d'être Toi-même leur sainteté et de remplir leurs cœurs de Ton amour : "Tu nous as faits pour Toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu'il ne repose en Toi". Mais leur repos éternel est leur activité la plus intense, puisqu'ils communient à l'Action de Celui qui "agit toujours", Dieu source de tout être et de toute vie. Ils passent leur ciel à faire du bien sur la terre. Il doit en être de même pour nous aussi. Notre adoration et notre communion, sacramentelle ou spirituelle, à l'Eucharistie, est notre suprême activité : elle est notre participation à l'œuvre rédemptrice et sanctificatrice de Celui "qui ne dort ni ne sommeille".

4. J'aimerais ici intercéder pour ceux que les Saints chérissaient le plus : les pauvres, les vieillards, les enfants, les malades, les infirmes, les désespérés Je Te prie, Seigneur, d'avoir pitié de tous ceux qui souffrent sur cette terre et de les consoler. Éveille en eux le désir du Ciel où toute larme sera effacée. Et qu'ils viennent chercher, devant ce Sacrement, le repos que Tu as promis à tous ceux qui peinent et ploient sous le fardeau.

5. Ô Merci, Jésus, Couronne de tous les Saints, de nous attirer à Toi.

Pin It

A lire aussi

Liturgie

Aujourd'hui : dimanche 17 novembre 2019 - Trente-troisième dimanche du temps ordinaire
Saint(s) du jour : Ste Élisabeth de Hongrie, veuve, tertiaire fr. († 1231)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.

Our website is protected by DMC Firewall!