CROIRE AU RESSUSCITÉ

Pâques – Année A

 

Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre.
Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus.
Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige.
Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts.
L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.
Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait.
Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.” Voilà ce que j’avais à vous dire. »
Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » (Matthieu 28,1-10)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Nous chrétiens, nous ne devons pas oublier que la foi en Jésus-Christ ressuscité est beaucoup plus que l'assentiment à une formule du credo. Bien plus que l'affirmation de quelque chose d'extraordinaire qui est arrivé à Jésus mort, il y a environ deux mille ans.

Croire au Ressuscité, c'est croire que le Christ est maintenant vivant, plein de force et de créativité, propulsant la vie vers son destin ultime et libérant l'humanité du chaos définitif.

Croire au Ressuscité, c'est croire que Jésus est présent au milieu des croyants. C'est participer activement aux rencontres et aux tâches de la communauté chrétienne, sachant avec joie que, lorsque deux ou trois d'entre nous sommes réunis en son nom, il est là, donnant de l'espoir à nos vies.

Croire au Ressuscité, c'est découvrir que notre prière au Christ n'est pas un monologue vide, sans interlocuteur capable d'écouter notre invocation, mais un dialogue avec quelqu'un de vivant qui est avec nous à la racine même de notre vie.

Croire au Ressuscité, c'est se laisser interpeller par sa parole vivante recueillie dans les Évangiles, et découvrir d’une manière pratique que ses paroles sont « esprit et vie » pour ceux qui savent s'en nourrir.

Croire au Ressuscité, c'est vivre l'expérience personnelle que Jésus a la force de changer nos vies, de ressusciter ce qui est bon en nous et de nous libérer de ce qui tue notre liberté.

Croire au Ressuscité, c'est savoir le découvrir vivant dans le dernier et le plus petit de nos frères, nous appelant à la compassion et à la solidarité.

Croire au Ressuscité, c'est croire qu'il est « le premier-né des morts », en qui notre résurrection commence déjà et en qui la possibilité de vivre éternellement nous est déjà ouverte.

Croire au Ressuscité, c'est croire que ni la souffrance, ni l'injustice, ni le cancer, ni la crise cardiaque, ni la mitrailleuse, ni l'oppression, ni la mort n'ont le dernier mot. Seul le Ressuscité est Seigneur de vie et de mort.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : lundi 01 juin 2020 - Le lundi de la 9e semaine du temps ordinaire

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François