MÊME AUX ENNEMIS

7ème dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »
Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.’
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » (Matthieu 5,38-48)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Il est indéniable que nous vivons dans une situation paradoxale. « Plus la sensibilité aux droits bafoués ou aux injustices violentes est grande, plus il est grand le désir d'avoir recours à une violence brutale ou impitoyable en vue de provoquer les changements profonds auxquels nous aspirons. C'est ce que l'Assemblée Générale des Supérieurs Provinciaux de la Compagnie de Jésus disait il y a quelques années dans son document final.

Il ne semble pas exister d'autre moyen de résoudre les problèmes que de recourir à la violence. Il n'est pas étrange que les paroles de Jésus résonnent dans notre société comme un cri naïf et discordant : « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent ». Et pourtant, c'est peut-être le mot que nous avons le plus besoin d'entendre en ce moment où, perplexes, nous ne savons pas quoi faire concrètement pour éliminer la violence de notre monde.

Quelqu'un a dit que « les problèmes qui ne peuvent être résolus que par la violence doivent être posés à nouveau » (F. Hacker). Et c'est précisément en cela que l'Évangile de Jésus a beaucoup à apporter aujourd'hui, non pas pour offrir des solutions techniques aux conflits, mais pour nous montrer dans quelle attitude nous devons les aborder.

Il y a une conviction profonde chez Jésus. Le mal ne peut être vaincu à base de haine et de violence. Le mal n'est vaincu que par le bien. Comme le disait Martin Luther King, « le défaut ultime de la violence est qu'elle génère une spirale descendante qui détruit tout ce qu'elle engendre. Au lieu de diminuer le mal, elle ne fait que l'augmenter ».

Jésus ne s’attarde pas à préciser si, dans certaines circonstances concrètes, la violence peut être légitime. Au contraire, il nous invite à travailler et à nous battre pour qu’elle ne le soit jamais. C'est pourquoi il est important de toujours chercher des chemins qui nous conduiront vers la fraternité et non vers le fratricide.

Aimer ses ennemis ne signifie pas tolérer l'injustice et se dispenser confortablement de la lutte contre le mal. Ce que Jésus a vu clairement, c'est que le mal n’est pas combattu lorsque les personnes sont détruites. Le mal doit être combattu, mais sans chercher à détruire l'adversaire.

Mais n'oublions pas quelque chose d'important. Cet appel à renoncer à la violence doit s'adresser non pas tant aux faibles, qui ont peu de pouvoir ou d'accès à la violence destructrice mais surtout à ceux qui détiennent le pouvoir, l'argent ou les armes, et qui peuvent partant, opprimer violemment les plus faibles et les plus vulnérables.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : mercredi 08 avril 2020 - Le mercredi saint
Saint(s) du jour : Bx Auguste Czartoryski, prêtre s.d.b. († 1893)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.

Our website is protected by DMC Firewall!