L'IDENTITÉ DE JÉSUS

3ème dimanche de l'Avent – Année A

 

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux,
lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez :
Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! »
Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ?
Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois.
Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète.
C’est de lui qu’il est écrit : ‘Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.’
Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. » (Matthieu 11,2-11)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Des nouvelles de Jésus parviennent à Jean-Baptiste jusqu'à la prison de Machaerus, où il a été  détenu par Antipas. Ce qu'il entend le déconcerte. Cela ne répond pas à ses attentes. Il attend un Messie qui s'imposera par la terrible force du jugement de Dieu, sauvant ceux qui ont accepté son baptême et condamnant ceux qui l'ont rejeté: Qui est Jésus ?

Pour sortir du doute, il demande à deux disciples d'aller interroger Jésus sur sa véritable identité :  « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? »  La question a été décisive dans les premiers moments du christianisme.

La réponse de Jésus n'est pas théorique, mais très concrète et précise : « communiquez à Jean ce que vous avez vu et entendu ». Ils l'interrogent sur son identité, et Jésus leur répond par son action de guérison au service des malades, des pauvres et des misérables qu'il trouve dans les villages de Galilée, sans ressources et sans  espoir d'une vie meilleure : « Les aveugles voient et les boiteux marchent ; les lépreux sont purifiés et les sourds entendent ; les morts ressuscitent  et  la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ».

La meilleure manière de connaître Jésus  est de voir qui il approche et ce qu'il fait. Pour bien saisir  son identité, il ne suffit pas de confesser théoriquement qu'il est le Messie, Fils de Dieu. Il faut s'accorder à sa manière d'être  Messie, qui n'est autre que celle de soulager la souffrance, de soigner la vie et d'ouvrir un horizon d'espérance pour les pauvres.

Jésus sait que sa réponse peut décevoir ceux qui rêvent d'un Messie puissant. C'est pourquoi il ajoute : « Heureux celui qui ne sera  pas déçu par moi ». Que personne  n'attende  un autre  Messie qui accomplirait un autre genre d' « œuvres » ; que personne n'invente un autre Christ à son gré, car le Fils a été envoyé pour rendre la vie plus digne et plus joyeuse pour tous, jusqu'à ce qu’elle atteigne  sa plénitude le jour de la fête finale préparée par le  Père.

Quel Messie suivons-nous aujourd'hui, nous chrétiens ?  Nous consacrons-nous à faire « les œuvres » que Jésus a faites ?  Et si nous ne les réalisons pas, que faisons-nous au milieu du monde ?  Qu'est-ce que les gens « voient et entendent » dans l'Église de Jésus? Qu'est-ce qu'ils voient dans nos vies ?  Qu’entendent-ils à travers  nos paroles ?
 

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : mercredi 12 août 2020 - Le mercredi de la 19e semaine du temps ordinaire
Saint(s) du jour : Ste Jeanne de Chantal, fondatrice († 1641)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François