SOUVIENS-TOI DE MOI

Solennité du Christ Roi de l'univers – Christ Roi C

 

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »
Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée,
en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »
Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »
L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! »
Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi !
Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. »
Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »
Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » (Lc 23, 35-43)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Selon le récit de Luc, Jésus a agonisé au milieu des moqueries et du mépris de ceux qui l’entourent. Personne ne semble avoir compris sa vie. Personne ne semble avoir saisi son engagement envers ceux qui souffrent ni son pardon offert aux coupables. Personne n'a découvert sur son visage le regard compatissant de Dieu. Personne ne semble avoir l'intuition pour saisir le mystère que renferme cette mort.

Les autorités religieuses se moquent de lui avec des gestes désagréables : il a essayé de sauver les autres; qu’il se sauve maintenant lui-même. S'il est le Messie de Dieu, “L’Élu" par lui, Dieu viendra à son secours. Les soldats se joignent également aux moqueries. Ils ne croient en aucun Envoyé de Dieu. Ils rient de l’écriteau que Pilate a ordonné de placer sur la croix : "Celui-ci est le roi des Juifs". Il est absurde que quelqu'un puisse régner sans pouvoir. Il n’a qu’à démontrer sa force en se sauvant soi-même.

Jésus reste silencieux, mais ne descend pas de la croix. Que ferions-nous si l’Envoyé de Dieu cherchait son propre salut en s'échappant de cette croix qui le relie pour toujours à tous les crucifiés de l'histoire ? Comment pourrions-nous croire en un Dieu qui nous abandonnerait à jamais à notre destin ?Soudain, au milieu de tant de moqueries et de mépris, une invocation surprenante : "Jésus, souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume". Il n'est pas un disciple ayant suivi Jésus. Il est l'un des deux criminels crucifiés auprès de lui. Luc le propose comme un exemple admirable de foi dans le Crucifié.

Cet homme, sur le point de mourir exécuté, sait que Jésus est un homme innocent, qui n'a fait que du bien à tout le monde. Il entrevoit dans sa vie un mystère qui lui échappe, mais il est convaincu que Jésus ne sera pas vaincu par la mort. Une supplication naît de son cœur. Il demande simplement à Jésus de ne pas l'oublier : peut-être pourra-t-il faire quelque chose pour lui.

Jésus lui répond immédiatement : "Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis. " Maintenant, ils sont tous les deux unis dans l'angoisse et l'impuissance, mais Jésus l'accueille comme un compagnon inséparable. Ils mourront crucifiés, mais ils entreront ensemble dans le Mystère de Dieu.

Au milieu de la société incroyante d'aujourd'hui, de nombreuses personnes vivent dans le désarroi. Elles ne savent pas si elles croient ou ne croient pas. Presque sans le savoir, elles portent dans leur cœur une foi faible et fragile. Parfois, sans savoir pourquoi ou comment, accablés par le poids de la vie, elles invoquent Jésus à leur manière. "Jésus, souviens-toi de moi" et Jésus les écoute : "Tu seras toujours avec moi". Dieu a ses chemins pour rencontrer chaque personne et ces chemins ne passent pas toujours par là où nous pensons. La seule chose décisive c’est que nous ayons un cœur prêt à s’ouvrir au mystère de Dieu incarné en Jésus.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : samedi 07 décembre 2019 - Le samedi de la 1ère semaine de l'Avent
Saint(s) du jour : St Ambroise, évêque et docteur de l'Église († 397)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.

Our website is protected by DMC Firewall!