Excellence Monseigneur Joachim OUEDRAOGO, Ordinaire du Lieu,
Monsieur le Gouverneur du Centre-Ouest
Révérends Pères,
Révérendes Sœurs Conseillères,
Mme NIKIEMA Marie, Présidente de l’Association des femmes catholiques du Burkina Faso,
Mme SOMPOUGDOU Noëllie, Présidente de l’AFC de Koudougou,
Autorités politiques et administratives présentes à cette célébration eucharistique,

Bien-aimés de Dieu,

Avec toutes les femmes catholiques du Burkina Faso, je voudrais reprendre les paroles qui étaient celles de la Vierge Marie quand elle rendait grâce à Dieu avec sa cousine Élisabeth: « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse » (Lc 1, 46-47). Je me réjouis de voir cette assemblée de femmes catholiques, s’associer à la Vierge Marie en cette solennité de l’Immaculée Conception. Au cœur même de cette action de grâce, pour la vie et l’apostolat des femmes catholiques, je ne puis dissimuler la joie qui habite le premier responsable de la Commission Épiscopale du Laïcat que je suis. Mandaté par la Conférence Épiscopale du Burkina Niger, pour accompagner les activités organisées par le laïcat, je dis ma reconnaissance à Monseigneur Joachim qui accueille dans son Diocèse, les Journées Nationales de l’AFC. Le Thème des journées de l’AFC est bien le suivant : « Femme Catholique, vit ta foi dans la paix, l’amour et l’humilité ». Ce thème décrit le désir profond de notre Église Famille de Dieu de voir les femmes artisanes de paix, d’amour et d’humilité. C’est pourquoi, l’Église ne peut que vous proposer comme modèle féminin, la Vierge Marie, celle dont l’Église célèbre solennellement l’Immaculée Conception en ce jour !

I. Sens de l’Immaculée Conception de Marie

L’Immaculée Conception est une manière pour l’Église Universelle de désigner la Vierge Marie « sans tache » « ni ride », c’est-à-dire sans péché. Cette désignation renvoie à l’un des dogmes catholiques, la conception immaculée de Marie. C’est le 8 décembre1854 que le Pape Pie IX a proclamé le dogme de l’immaculée conception de Marie, par la bulle Ineffabilis Deus. La constitution dogmatique du Concile Vatican II, Lumen gentium (1964) a précisé que Marie a été « rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils » (LG 53) et que « indemne de toute tache de péché, ayant été pétrie par l’Esprit saint, elle a été formée comme une nouvelle créature ».. Le Catéchisme de l’Église catholique, concernant ce dogme indique que par la grâce de Dieu, Marie est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie (CEC, 493). Ce privilège que la grâce de Dieu accordait à Marie la préparait à une grande mission : celle d’être la mère de Jésus.

II. La Parole de Dieu

La Parole de Dieu en cette solennité de l’Immaculée Conception, nous présente donc la Vierge Marie, comme modèle de disponibilité et de don total à Dieu. L’Évangile selon Saint Luc nous a relaté le récit de l’annonciation. «Voici la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole ». Tel fut le fiat, le Oui absolu de Marie pour être la Mère du Sauveur. Le mystère de l’incarnation s’est accompli lorsque Marie a prononcé son oui à Dieu. De la jeune fille qu’elle était, elle devenait la mère de Dieu. Par sa disponibilité et son don total à Dieu, elle passe de la peur à la ferveur, de l’incertitude à la certitude, de l’hésitation à la conviction. Par son ouverture au plan de Dieu, elle allait aider la divinité à sauver l’humanité.

Nous sommes appelés en cette solennité à dire “oui” à Dieu, pour accueillir et donner le Christ pour ce monde qui a besoin d’être sauvé. C’est pourquoi dans la première lecture, le livre de la genèse retrace les conséquences de la désobéissance de Eve, qui, tentée par le serpent, a mangé du fruit interdit. Marie devient par son obéissance à Dieu et sa disponibilité, la première femme Catholique, l’exemple de vie chrétienne. C’est elle qui donne à toutes les femmes catholiques.

III. Les défis à relever par les femmes Catholiques dans l’Église : être disponible à Dieu, en servant l’Église et la cité, dans la paix, l’amour et l’humilité

Femmes catholiques, Telle Marie, la Mère de Jésus, vous êtes ici à Koudougou, disposées toutes, à faire la volonté de Dieu. Puisse le Oui de Marie, vous motiver à dire un Oui absolu à Dieu pour un apostolat dynamique des femmes, sans jamais reculer devant les difficultés d’intégration dans l’Église et vos milieux de vie et de travail. Créée depuis 1985, l’Association des Femmes Catholiques du Burkina Faso a été un don providentiel de Dieu pour notre Église Famille. Une Église dans laquelle les Femmes prennent conscience de leurs responsabilités dans la construction du Règne de Dieu. 33 ans après sa naissance, l’AFC a permis aux femmes d’apporter leur contribution réelle à la construction de l’image de la femme telle que Dieu l’a voulue : votre rôle inestimable pour l’édification de familles chrétiennes monogamiques, indissolubles à l’image de la Sainte Famille de Nazareth. Au nom des Pères Évêques, Félicitation et courage !

En outre, l’Église désire ardemment que les femmes soient saintes et missionnaires. « L’Église existe pour évangéliser », nous rappelle le Pape Paul VI dans Evangelii mutandi (n° 14). Et dans son Message pour la 92ème Journée Mondiale des Missions (21 octobre 2018) le Pape François nous exhorte à « être des disciples-missionnaires toujours plus passionnés pour Jésus et sa mission jusqu’aux extrêmes confins de la terre ». Je vous exhorte à être des disciples-missionnaires, des femmes qui ne laissent pas ce monde éphémère leur inoculer des attitudes et des comportements contraires à l’Évangile et à l’enseignement de l’Église, mais qui savent riposter contre toutes les idéologies qui chosifient la femme, l’avilissent. La femme n’est pas un objet de plaisir et de commerce. Créée à l’image et à la ressemblance de Dieu, elle est digne de respect. Le Pape François dans son Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, au n° 103, affirme qu’il faut encore élargir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l’Église et dans le monde. Il insiste pour que les femmes soient davantage écoutées dans l’Église et dans la société ! Faites donc de cette journée, une prise de conscience de votre rôle de parler, de proposer des initiatives pour l’édification de l’Église. « Femme Catholique vit ta foi dans la paix, l’amour et l’humilité ». Orienté par ce thème, j’appelle les femmes catholiques à être des femmes dynamiques dans leurs familles, dans l’Église et dans la Cité. Travaillez sans relâche au rayonnement de la réconciliation, la justice et la paix dans votre milieu de vie. Que là où règne la violence que vous y apportiez la paix ! Que là où règne la haine que vous semiez l’amour ! Que là où sévit l’orgueil, que vous suscitiez l’humilité ! Notre Église a tant besoin de femmes engagées, des femmes capables d’être des disciples authentiques de Jésus, annonçant la Bonne Nouvelle par leur bonne conduite. C’est en persévérant de la sorte que vous pourrez changer le cœur des hommes, pour les ramener à Dieu. Votre mission est grande et elle sera possible, si toutes les femmes restent solidaires, dans la foi et dans la prière avec Marie, la Mère de Dieu.

Frères et sœurs, Prions pour que les femmes catholiques soient au Cœur de l’Église, des Mères aptes à changer la face du monde, par leur détermination dans la prière, leur don de soi efficace dans les activités de l’Église et de la Cité.

+Philippe Cardinal OUEDRAOGO,
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

 

Pin It

Marie nous mène à Jésus

Marie est Mère de l’unique Sauveur des hommes. « Elle n’ajoute rien à Jésus Christ. Elle est tout entière intérieure à son mystère » (Saint Jean Eudes). On doit la regarder comme inséparable de son Fils. Elle l’accompagne au long de sa vie, communiant à ce qui habite son cœur

...

J’ai trouvé une fois deux jeunes filles qui, après avoir reçu le baptême dans l'Église catholique, se sont détournées de leur foi et sont devenues membres des Assemblées de Dieu. Ces filles ne voulaient plus me saluer d’une poignée de main car, disaient-elles, j'avais le sceau sur la main droite et el

...