UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE

3ème dimanche du temps ordinaire – Année B

Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite. (Marc 1,14-20)

Nous ne savons pas exactement comment les disciples de Jean-Baptiste ont réagi lorsqu’Hérode Antipas le fit incarcérer dans la forteresse de Macheronte. Ce que nous connaissons c’est la réaction de Jésus. Il ne resta pas au désert. Il n’alla pas non plus se réfugier parmi les siens à Nazareth. Il commença à parcourir les villages de Galilée en prêchant un message original et surprenant.

L’évangéliste Marc le résume en ces mots: « Il partit pour la Galilée et là il proclamait la bonne nouvelle de Dieu ». Jésus ne répète pas la prédication de Jean-Baptiste et ne parle pas de son baptême dans le Jourdain. Il annonce Dieu comme quelqu’un de neuf et de bon. Voici son message.

« Le temps est accompli ». Le temps d’attente vécu par Israël a pris fin. Le temps de Jean-Baptiste est aussi fini. Avec Jésus une nouvelle ère commence. Dieu ne veut pas nous laisser seuls face à nos problèmes, à nos souffrances et à nos défis. Il veut construire ensemble avec nous un monde plus humain.

« Le règne de Dieu est en train d’arriver ». Avec une audace inconnue, Jésus surprend tout le monde en annonçant quelque chose qu’aucun prophète n’avait jamais osé déclarer : « Voici Dieu qui, avec la force créatrice de sa justice, veut régner parmi nous ». Jésus fait l’expérience de Dieu comme une Présence bonne et amicale qui cherche à se frayer un chemin parmi nous pour rendre notre vie plus humaine.

C’est pour cela que toute la vie de Jésus est un appel à l’espérance. Une autre alternative existe. Ce n’est pas vrai que l’histoire soit obligée de se dérouler par les chemins d’injustice que les puissants de la terre lui tracent. Un monde plus juste et plus fraternel est possible. Nous pouvons modifier la trajectoire de l’histoire

« Convertissez-vous ». On ne peut plus vivre comme si rien n’arrivait. Dieu demande à ses fils de collaborer. C’est pourquoi Jésus crie: « Changez votre manière de penser et d’agir ». Ce sont les personnes qui doivent changer en premier. Dieu n’impose rien par la force mais il attire sans cesse nos consciences vers une vie plus humaine.

« Croyez à cette bonne nouvelle ». Prenez-la au sérieux. Sortez de votre indifférence. Mobilisez vos énergies. Croyez que l’humanisation du monde est possible. Croyez à la force libératrice de l’Évangile. Croyez que la transformation est possible. Semez plus de confiance au sein du monde.

Qu’avons-nous fait de ce message passionnant de Jésus? Comment se fait-il que nous l’ayons oublié ? Par quoi l’avons-nous remplacé ? A quoi sommes-nous occupés alors que la priorité est « la recherche du règne de Dieu et sa justice » ? Comment continuer à vivre tranquillement, alors que nous constatons que le projet de Dieu de créer une terre pleine de paix et de justice est anéanti par les hommes ?

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

A lire :

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception >>>

Par l'Abbé Jean Emmanuel KONVOLBO