AUJOURD’HUI

Sainte Marie, Mère de Dieu – Année B

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception. – Acclamons la Parole de Dieu. (Luc 2, 16-21)

Luc conclut son récit de la naissance de Jésus en indiquant à ses lecteurs que « Marie gardait toutes ces choses et les méditait dans son cœur ». Elle ne garde pas ce qui est arrivé comme un souvenir du passé, mais comme une expérience qu’elle va actualiser et revivre tout au long de sa vie.

Ce n’est pas une remarque gratuite. Marie est modèle de foi. D’après cet évangéliste, croire en Jésus Sauveur ne consiste pas à se souvenir des évènements des temps passés, mais à expérimenter aujourd’hui leur force salvatrice, capable de rendre notre vie plus humaine.

C’est pourquoi Luc utilise un outil littéraire très original. Jésus n’appartient pas au passé. Il répète explicitement que le salut de Jésus ressuscité nous est offert aujourd’hui, maintenant même, chaque fois que nous le rencontrons. Voyons-en quelques exemples.

Voici comment la naissance de Jésus nous est annoncée: « Aujourd’hui vous est né dans la ville de David un Sauveur». Aujourd’hui, Jésus peut naître pour nous. Aujourd’hui, il peut entrer dans notre vie et la changer pour toujours. Maintenant même, nous pouvons naître avec lui à une existence nouvelle.

Un paralytique est amené auprès de Jésus dans un village de Galilée. Jésus frémit en le voyant bloqué par son péché et il le guérit en lui offrant le pardon : « Tes péchés te sont pardonnés ». Les gens réagissent en louant Dieu : « Aujourd’hui nous avons vu des choses extraordinaires ». Nous aussi, si nous nous laissons guérir par Jésus, nous pouvons expérimenter aujourd’hui le pardon, la paix de Dieu et la joie intérieure.

Dans la ville de Jéricho, Jésus vient loger chez Zachée, riche et puissant collecteur d’impôts. Sa rencontre avec Jésus le transforme : il rendra ce qu’il a volé à tant de monde et partagera ses biens avec les pauvres. Jésus lui dit : « Aujourd’hui le salut est arrivé dans cette maison ». Si nous laissons Jésus entrer dans notre vie, nous pouvons aujourd’hui-même commencer une vie plus digne, plus fraternelle et solidaire.

Jésus agonise en croix au milieu des malfaiteurs. L’un d’entre eux se confie à Jésus : « Souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume ». Jésus réagit immédiatement : « Aujourd’hui avec moi tu seras dans le paradis ». Le jour de notre mort sera aussi pour nous un jour de salut. Nous entendrons enfin des lèvres de Jésus ces paroles d’espérance : « Repose-toi, fais-moi confiance, aujourd’hui tu seras avec moi pour toujours ».

Aujourd’hui, nous commençons une nouvelle année. Mais, qu’est-ce qui peut être pour nous réellement bon et nouveau ? Qui fera naître en nous une joie nouvelle ? Quel psychologue nous enseignera à devenir plus humains ? Nos bons vœux ne servent pas à grand-chose. Ce qui est décisif c’est d’être attentifs à ce que Jésus éveille en nous de bon et de beau. Le salut nous est offert chaque jour. On n’a pas besoin d’attendre. Aujourd’hui même peut être pour moi un jour de salut.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It