Message de son Éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO aux musulmans,
à l’occasion de la fête de l’aïd el-kebir

Frères et sœurs de la religion musulmane,

La paix soit avec vous : « Assalamu aleykum » !

En ce jour de la Tabaski, je voudrais, au nom de toute la communauté catholique de l’Archidiocèse de Ouagadougou, de l’ensemble de ses pasteurs et en mon nom personnel, vous adresser un cordial souhait de bonne fête. L’occasion nous est, une fois de plus, donnée de vous témoigner notre considération, notre solidarité et notre fraternité.

L’AÏD EL-KEBIR, qui commémore l’obéissance d’Abraham à la volonté de Dieu, nous donne de réaffirmer notre fraternité et notre commune appartenance au Dieu Tout-Puissant. Nous sommes convaincus qu’en dépit de nos différences et de nos convictions religieuses, ce qui nous rapproche est et restera plus fort que ce qui pourrait nous diviser. Œuvrons donc comme un seul homme, main dans la main, pour renforcer la fraternité, la cohésion sociale, la justice et la paix dans notre Pays, le Burkina Faso !

En ces moments difficiles que nous traversons, caractérisés par la succession des attaques terroristes contre notre Pays, nous devons ensemble et chacun dans sa religion, redoubler d’ardeur dans la prière, afin que Dieu le Tout-Puissant, protège notre Pays. Nous avons également le défi commun d’œuvrer pour l’instauration d’un climat de paix sociale qui passe par une véritable culture de l’amour du prochain, du pardon, de la tolérance, de la justice, du respect de la liberté et de la religion de l’autre.

Le Pape François rappelait à juste titre, dans son message adressé aux musulmans en 2013, pour la fin du Ramadan, que : « ce que nous sommes appelés à respecter dans chaque personne, c’est tout d’abord sa vie, son intégrité physique, sa dignité avec les droits qui en découlent, sa réputation, son patrimoine, son identité ethnique et culturelle, ses idées et ses choix politiques ». Il poursuit en indiquant qu’à cette fin, « la famille, l’école, l’enseignement religieux et toutes les formes de communications médiatiques jouent un rôle déterminant ».

J’exprime ma reconnaissance et celle de L’Église Catholique aux leaders musulmans qui, au quotidien, développent des initiatives en faveur de la promotion du dialogue interreligieux. Ensemble, prions le Dieu Tout-Puissant de soutenir nos efforts communs de paix pour un mieux vivre-ensemble, en nous soumettant, à l’exemple d’Abraham, à la volonté de Dieu.

Bonne fête de l’AÏD EL-KEBIR et que Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux agrée les prières de ce jour.

+Philippe Cardinal OUEDRAOGO,
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

 

Pin It