ILS NOUS DEVANCERONT

26ème dimanche du Temps ordinaire – Année A

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple :
« Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.”
Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »  (Matthieu 21, 28-32)

Un jour, Jésus a prononcé ces dures paroles contre les dirigeants religieux de son peuple : « Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu ». Il y a quelques années, j’ai pu vérifier que cette affirmation de Jésus n’est pas exagérée.

Un groupe de prostituées de divers pays, accompagnées par quelques sœurs Oblates, ont réfléchi sur Jésus à l’aide de mon livre intitulé « Jésus. Approche historique». Je suis encore ému de constater la force et l’attrait que Jésus a pour ces femmes à l’âme simple et au cœur bon. Je vous partage quelques uns de leurs témoignages.

« Je me sentais sale, vide, peu de chose, tout le monde profitait de moi. Maintenant, je sens l’envie de continuer à vivre, car Dieu en sait beaucoup sur ma souffrance […] Dieu est au-dedans de moi, dans mon cœur. Ce Jésus me comprend… ! »

« Maintenant, lorsque je rentre à la maison après le travail, je me lave avec de l’eau très chaude pour arracher la saleté de ma peau et après, je prie ce Jésus car il me comprend et en sait beaucoup de ma souffrance […] Jésus, je veux changer ma vie, guide-moi, car toi seul connais mon avenir ».

« Je demande à Jésus chaque jour de m’épargner ce mode de vie. Chaque fois que quelque chose m’arrive, je l’appelle et il m’aide. Il est près de moi, il est merveilleux [...] Il me porte dans ses mains, il porte la charge avec moi, je sens sa présence ».

« C’est à l’aube que je parle davantage avec lui. Il m’entend mieux car à cette heure-là, les gens dorment. Il est là et il ne dort pas. Il est toujours là. La porte fermée, je m’agenouille et lui demande de mériter son aide, de me pardonner car je vais lutter pour lui ».

« Un jour, j’étais assise sur la place et je lui ai dit : ´´Oh mon Dieu, est-ce que je ne sers qu’à cela ? À me prostituer seulement ?´´ [...] C’est à ce moment-là que j’ai le plus senti que Dieu portait la charge avec moi, tu vois ? Qu’il était en train de me transformer. C’est tellement à ce moment-là que je ne peux pas l’oublier. Tu comprends? ».

« Maintenant, je parle avec Jésus et je lui dis : me voici, accompagne-moi. Tu as vu ce qui est arrivé à ma compagne [elle se réfère à une camarade assassinée dans un hôtel]. Je te prie pour elle et que rien de mauvais n’arrive à mes compagnes. Je ne parle pas, mais je prie pour elles, car ce sont des personnes comme moi ».

« Je me sens furieuse, triste, meurtrie, rejetée, personne ne m’aime, je ne sais pas qui en est le coupable ; peut-être serait-il mieux de haïr les gens et moi-même ou le monde. Regarde, depuis que j’étais enfant je croyais en toi et tu as permis que cela m’arrive. Je te donne une autre chance pour me protéger maintenant. Bon, je te pardonne, mais de gràce ne m’abandonne pas de nouveau ».

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Quel mystère se cache en Jésus pour avoir ce pouvoir dans le cœur des personnes ? Que la vie de beaucoup de personnes changerait si elles le connaissaient mieux !

Pin It