ÉCOUTER JÉSUS

2ème dimanche de Carême – Année A

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »  (Matthieu 17, 1-9)

Le cœur de ce récit complexe appelé traditionnellement la « transfiguration de Jésus », est occupé par une voix venant d’une étrange « nuée lumineuse », symbole utilisé dans la Bible pour parler de la présence toujours mystérieuse de Dieu, qui se manifeste à nous en même temps qu’elle nous reste cachée.

La voix dit cette parole : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. Écoutez-le ». Les disciples ne doivent confondre Jésus avec personne d´autre, même pas avec Moïse ou à Élie, représentants et témoins de l’Ancien Testament. Seul Jésus est le Fils bien-aimé de Dieu dont le visage « resplendit comme le soleil ».

Et la voix ajoute encore : « Écoutez-le » . Autrefois, Dieu avait révélé sa volonté à travers les « dix commandements » de la Loi. Maintenant, la volonté de Dieu est résumée et concrétisée en un seul commandement : « Écoutez Jésus ». C’est l’écoute qui établit la véritable relation entre Jésus et ses disciples.

En entendant cela, les disciples tombent par terre « terrorisés par la peur ». Ils sont impressionnés par cette expérience si proche de Dieu, mais aussi effrayés par ce qu’ils viennent d’entendre : pourront-ils vivre en écoutant seulement Jésus et en ne reconnaissant qu’en lui la présence mystérieuse de Dieu ?

C’est alors que Jésus « s’approche d’eux et les touchant leur dit : « Levez-vous ! N’ayez pas peur ! » Il sait qu’ils ont besoin d’expérimenter sa proximité humaine: le contact de sa main et non seulement la splendeur divine de son visage. Chaque fois que nous écoutons Jésus dans le silence de notre être, voici les premières paroles qu’il nous adresse : « Lève-toi, n’aie pas peur ! »

Beaucoup de personnes ne connaissent Jésus que par ouï-dire. Son nom leur est peut-être familier, mais ce qu’ils connaissent sur lui ne va pas au-delà de quelques souvenirs ou impressions de leur enfance. Même s’ils s’appellent chrétiens, ils vivent sans écouter Jésus dans leur cœur. Alors que sans cette expérience il est impossible de connaître sa paix incomparable et sa force capable d’animer et de soutenir notre vie.

Lorsqu’un croyant s’arrête pour écouter Jésus dans le silence, il entend toujours au creux de sa conscience quelque chose de ce genre : « N’aie pas peur. Abandonne-toi tout simplement dans le mystère de Dieu. Ton peu de foi, suffit. Ne t’inquiète pas. Si tu m’écoutes, tu découvriras que l’amour de Dieu consiste à te pardonner continuellement. Et si tu y crois, ta vie changera. Tu connaîtras la paix du cœur. »

Dans le livre de l’Apocalypse on peut lire ceci : « Regarde, je suis à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui ». Jésus frappe à la porte des chrétiens et de non-chrétiens. Nous pouvons lui ouvrir la porte ou le rejeter. Mais ce n’est pas pareil de vivre avec Jésus que sans lui.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It