Le SIDA ne se transmet pas par la sueur, ni par les larmes.

La transmission du SIDA par la salive est théoriquement possible, mais il faut préciser :

  • Le simple baiser ordinaire sur la joue ne présente pas de danger.
  • Le baiser amoureux avec échange de salive peut transmettre le virus du SIDA dans une condition bien déterminée : si la personne qui reçoit la salive contaminée et teintée de sang a des lésions dans la bouche, le virus du SIDA peut pénétrer à travers ces dites lésions qui représentent une porte d’entrée

Il faut cependant noter que le virus du SIDA a déjà été trouvé en faible quantité dans de nombreux liquides biologiques (liquides du corps humain) : salive, sueur, larmes, urines, liquide céphalo-rachidien, mais en trop faible quantité ; par conséquent, ces liquides biologiques ci-dessus mentionnés ne représentent pas un risque de contamination dans la vie quotidienne.

Latrine. Aucun danger

Douches (piscine). Aucun danger

Transport en commun. Aucun danger.

La toux ne transmet pas le SIDA mais elle peut transmettre d'autres maladies comme la tuberculose.

Père François SEDGO
Religieux Camillien
Mon livret SIDA
Mars 2008

Pin It