"Moi, Jésus, Je veux une institution qui développe, de toutes les manières, la foi, la dévotion, l’amour et le culte envers Moi, réellement présent dans le Mystère de foi et d’amour par excellence : l’Eucharistie."

1) A cette pieuse Union tous peuvent adhérer : garçons et fillettes, jeunes gens et jeunes filles, hommes et femmes sans distinction d’âge.

2) Sa finalité est de favoriser en eux-mêmes et dans les autres, de toutes les manières approuvées par l’Eglise, la foi et l’amour envers Moi, réellement présent dans le Mystère eucharistique.

3) L’engagement comporte :

- La visite quotidienne à Moi Jésus, présent dans le Tabernacle, ou une visite et communion spirituelle faite à la maison, s’il n’est pas possible de se rendre à l’église.
- la sainte communion (au moins) hebdomadaire.
- L’heure d’adoration (au moins) mensuelle.
- La réunion une fois par mois.


4) Il est bon de tenir un petit registre, avec les noms des adhérents.

5) C’est le devoir du curé, ou de son remplaçant de diriger le groupe, de développer dans les réunions la catéchèse de l’Eucharistie, de stimuler par l’exemple et par la parole l’amour envers Moi dans le Très Saint Sacrement.

6) Cette pieuse Union sera appelée : Amis du Très Saint Sacrement.

Moi Jésus Je le désire vivement ; qu’on ne perde pas le temps !

Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles (17 novembre 1975) par Mgr Ottavio Michelini (Livre disponible à la librairie Jeunesse d’Afrique)


Présentation des AMIS DU TRES SAINT SACREMENT (ATSS)

Définition de l’Eucharistie

C’est JESUS Lui-même qui l’a définie à Soeur Josépha Menéndez en ces termes :

« l'Eucharistie est l’invention de l’amour, nécessaire à tous les hommes :du plus grand pécheur aux âmes pures . ELLE est la Vie et la Force des Ames, le Remède à toutes les faiblesses, le Viatique pour le passage du temps à l’éternité. Les pécheurs retrouvent en Elle la vie de leurs âmes…les tièdes, la véritable chaleur …les fervents le repos et l’épanouissement de leurs désirs …les parfaits, des ailes pour s’élever de plus en plus vers la perfection … les âmes pures, le miel très doux dont elles font leur aliment le plus délicat ».

Mais Jésus précise avec amertume que : « l’Eucharistie qui est l’invention de l’Amour qui s’épuise et se consume pour le bien des âmes, ne trouve pas de correspondance ! » (c’est-à-dire, ne trouve pas l’amour chez les hommes). Les hommes ont une dette envers l’Eucharistie)

En 1918, JESUS révèle à CONCHITA Cabrera, une mère de famille mexicaine, que L’EUCHARISTIE est «nourriture divine qui purifie et sanctifie autant le corps que l’âme ».

Jésus à CATALINA : « Souvenez-vous qu’il n’y a pas une seule mère qui ait nourri son enfant de sa propre chair, Je suis allé à ce point extrême de l’Amour pour communiquer mes mérites à chacun d’entre vous. » En effet, Jésus nous aime plus qu’une mère n’aime son enfant puisqu’Il se donne en nourriture.

Ex : Marthe Robin s’est nourrie exclusivement de l’Eucharistie du 02 /02/1929 jusqu’à sa mort 1981.

II. Attitude des Hommes à l’égard de ce « sacrement d’amour » : ont-ils pu payer leur dette ?

Non ! Pire, à ce sacrement d’amour, les hommes répondent par l’ingratitude, l’indifférence, les outrages et les sacrilèges qui offensent énormément Notre SEIGNEUR ; d’où la nécessité de réparation. Elle fut demandée d’une part par JESUS LUI –MÊME à :

1°) Sainte MARGUERITE MARIE DE PARAY LE MONIAL, pendant qu’elle priait devant le Saint Sacrement en 1674. IL lui dit : « toutes les nuits du jeudi au vendredi, je te ferai participer à cette mortelle tristesse que j’ai bien voulu sentir au jardin des oliviers » … Elle priait alors toutes les nuits du jeudi au vendredi durant toute sa vie.

2°) A Sœur Josépha de Ménendez le 2 MARS 1923 et à travers elle, Il s’adressa aux âmes consacrées, aux prêtres, religieux et religieuses en ses termes : « Je viens te découvrir le Mystère le plus grand de l’Amour pour mes âmes choisies et consacrées …». Ah quelle amertume lorsque JE vis tant d’âmes comblées de mes grâces de choix, devenir pour mon coeur un sujet de douleur !... : « Sous les espèces du pain et du vin, se cache la présence réelle d’un DIEU. Là sous ce voile, JE suis tout entier : mon Corps et mon Sang, mon Ame, et ma Divinité. »

Ex : le miracle de Lanciano : (même poids des caillots de sang pris séparément ou mis ensemble)

Par ailleurs JESUS se plaint de toute âme qui communie soit pour remplir une formalité, soit par routine ou pour se faire bien voir et non, par amour ou le désir de s’unir intimement à Lui. « Non cette âme n’a pas les délicatesses que mon Cœur espérait du sien ».

Ex : -du petit enfant (de Kolog- Naba) d’une de nos églises Ouagadougou.

-de la femme musulmane de Saint Camille qui était convaincue qu’en communiant au cours d’une messe, elle sera guérie de sa stérilité et elle eut effectivement un enfant. C’était du temps du père Célestino.

D’autre part, MARIE, pour les raisons avancées par son FILS et, face au vol des vases sacrés dans les Eglises et les Hosties disséminées partout, demande également « la réparation » aux enfants de Fatima lors de ses apparitions en 1917 : une prière à cet effet leur fut enseignée par l’ange de la paix, appelé Ange du Portugal, au bout de sa 3è apparition dans le but de préparer celle (apparition) de la Très Sainte Vierge Marie.

« Très Sainte TRINITE : PERE, FILS et SAINT ESPRIT, je VOUS adore profondément et je VOUS offre le très précieux CORPS, SANG, AME et DIVINITE de JESUS CHRIST présent dans tous les TABERNACLES du Monde en réparation des Outrages, Sacrilège et Indifférences par lesquels Il est LUI –MEME offensé ; par les mérites infinis de son TRES SAINT CŒUR et du CŒUR IMMACULE DE MARIE, je VOUS demande la conversion des Pauvres Pécheurs ».

MARIE ajoute : que cette prière fut enseignée pour notre temps, à Don Gobi.

A cette apparition, l’Ange vint avec une Hostie de laquelle coule du sang dans le calice qu’il tenait ; après les avoir suspendus dans le vide, Il se prosterna jusqu’à terre et dit 3fois avec les enfants la prière ci-dessus citée, puis donna l’Hostie à Lucie et le contenu du calice à François et à Jacinthe qui n’avait pas encore fait leur première communion en leur disant : « Prenez et buvez le corps et le sang de Jésus Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consoler votre DIEU ».

Nous ouvrons une parenthèse pour vous dire aussi que c’est pendant ses apparitions de Fatima que MARIE a également demandé la COMMUNION réparatrice des 5 premiers samedis de mois contre les blasphèmes et les ingratitudes des hommes envers son Cœur Immaculé.

Puis, s’adressant à ses fils de prédilection « les prêtres », dans le livre bleu en 1973, Marie réitère par Don Gobi (prêtre italien) sa demande de réparation des ingratitudes, sacrilèges et indifférences dont Jésus est entouré dans tous les tabernacles de la terre, de la part des prêtres eux-mêmes . Je cite : « Hélas, fils bien–aimés, aujourd’hui, les ténèbres ont obscurci aussi le tabernacle : quel vide, quelle indifférence, quelle négligence autour de LUI ! Les doutes, les négations, les sacrilèges se multiplient de jour en jour. Le Cœur eucharistique de Jésus est de nouveau blessé par les siens et cela dans sa maison là, précisément où IL établit sa divine demeure parmi vous ».

Pour cela, Elle leur conseille vivement l’adoration du TSS en ces termes :

« Entraînez tous les fidèles vers Jésus dans l’Eucharistie : incitez-les à l’adoration, à la communion, à un amour grandissant. Aidez- les tous à s’approcher dignement de Jésus eucharistie, en entretenant en eux le sens de la gravité du péché, en les exhortant à communier en état de grâce, en les incitant à la confession fréquente : sacrement indispensable, pour la réception de la communion, pour ceux qui sont en état de péché mortel ». Et elle continue:

« Mes fils bien aimés, dressez une digue contre l’abondance des sacrilèges : jamais on n’a communié d’une manière indigne comme à l’époque actuelle. L’Eglise est profondément blessée par la multiplication des communions sacrilèges. Et le moment est venue où votre céleste Mère dit : Assez ! »

Elle nous indique même comment adorer son Divin Fils :

« Devant le tabernacle, votre présence ne doit pas être faite seulement de prières, mais aussi de communion de vie avec JESUS

… Quand vous vous tenez devant LUI, Il vous voit ; quand vous Lui parlez, Il vous écoute ; quand vous Lui confiez quelque chose, Il accueille dans son Coeur chacune de vos paroles ; quand vous Lui demandez, Il vous exauce toujours. Allez devant le Tabernacle pour établir avec Jésus un rapport de vie simple et quotidien.

Allez ainsi chercher Jésus devant le tabernacle avec le même naturel que vous mettez à chercher un ami, à vous confier aux personnes qui sont chères, sentir le besoin d’amis qui vous aident. Faites de Lui l’Ami le plus cher, la Personne la plus intime, la plus désirée et la plus aimée. Dites-Lui votre amour ; répétez-le Lui souvent parce que c’est la seule chose qui Le rend immensément content, Le console de toutes les ingratitudes et compense pour LUI toutes les trahisons : « Jésus, nous T’aimons, Jésus nous sommes amoureux de Toi. ».

Toutes ces demandes n’étant pas satisfaites, JESUS renouvelle la dernière injonction de réparation à tous, aussi bien à ses prêtres qu’à ses fidèles par l’entremise de Mgr DON Ottavio Michelini ; mais cette fois-ci, IL va plus loin et recommande l’institution des « Amis du TRES SAINT SACREMENT. » MOI JESUS, JE le désire vivement qu’on ne perde pas le temps. (Le 17 novembre 1975). Il y a donc 33 ans que la demande a été faite à nous tous, qu’on se dépêche donc d’accomplir la volonté de notre DIVIN Maître pour le consoler .Remarquez que Jésus ne demande pas une adoration ponctuelle, mais plutôt qu’elle soit permanente.

En un mot, on constate que l’adoration du TSS est le socle de toute démarche spirituelle .C’est pourquoi, il est très important qu’elle soit bien faite afin que nous puissions en récolter beaucoup de fruits.

III. En quoi consiste alors la dévotion de JESUS présent dans le Très Saint Sacrement ?

1°) Faire prendre conscience aux uns et aux autres de Sa présence réelle dans le T.S.S. au tabernacle ; L’entourer d’attention d’amour en brisant la glace d’indifférence qui entoure sa prison solitaire.

2°) Réparer nos abandons en Lui tenant compagnie à tour de rôle par exemple les vendredis lors de l’exposition du TRES SAINT SACREMENT (T.S.S.) afin qu’IL ne reste pas seul pendant de longs moments : de 7 à 17 h ; LUI rendre visite en semaine au moins 1/4 heure si possible, comme à un ami.

3°) Instituer la pratique de l’Heure Sainte : une adoration communautaire de 18h30 à 20h tous les jeudis précédents les premiers « Vendredis du mois », en réparation de la défaillance des Apôtres (également la nôtre) qui n’ont pas pu veiller une heure de temps à Gethsémani « Le Jeudi SAINT » avec le Divin Maître. A cause de cette défaillance JESUS demanda à Ste Marguerite MARIE un acte de piété de 23h à minuit : une adoration à genoux, les bras en croix, chaque jeudi afin :

• d’apaiser la divine colère

• de demander miséricorde pour les pécheurs

• de réparer l’abandon des Apôtres.

Enfin, l’heure sainte réparatrice de 23h à minuit à domicile tous les jeudis, en guise de réparation de tous les outrages, sacrilèges et indifférences faites à Jésus, et cela en conformité à sa demande à Sainte Marguerite Marie.

JESUS lui dit :

« Âmes réparatrices, Oh! Arrachez les épines qui encerclent mon CŒUR…heure de bonheur pour vous mais surtout de gloire pour Moi, DIEU captif qui offre mon amour, mais qui attend et demande le vôtre en retour ! »

Sainte Marguerite Marie, elle –même, confiait ceci à ses proches :

« Les plus grandes grâces que je recevais de sa bonté étaient dans la sainte Communion et surtout la nuit du jeudi au vendredi, que je recevais des faveurs inexplicables… Il me semble qu’IL m’a fait voir que plusieurs noms étaient écrits dans son Cœur à cause du désir qu’ils ont de le faire honorer; et pour cela ? IL ne permettra jamais qu’ils en soient effacés. ».

NB : J’insiste sur l’attitude respectueuse que nous devons avoir en rentrant dans une Eglise. Bon nombre de chrétiens pénètrent dans les EGLISES comme s’ils allaient au marché, sans aucun respect pour le Maître des lieux ; et après on se lamente que nos prières ne soient pas exaucées. Accepterions -nous que des visiteurs viennent dans nos domiciles, qu’ils s’installent sans nous accorder la moindre attention et qu’ils se mettent à nous solliciter des services ? Si cela arrivait n’allons- nous pas les mettre à la porte ? Peuvent-ils obtenir de nous des largesses ? Ou encore, quelqu’un qui ne vient nous voir que lorsqu’il a besoin de nous, serrions- nous presser de le satisfaire ? Non ! N’est ce pas ? Eh bien c’est peut-être la même chose chez DIEU.

En effet, il y en a qui ne prient que pour demander, pire, que pour donner des ordres au Seigneur : donne -moi ci, donne-moi ça …D’autres encore se donnent tellement d’importance qu’ils pensent se dégrader en s’agenouillant pendant la consécration à la messe, ou pendant l’adoration de JESUS dans le T.S.S.

Etant tous de tradition mossie, ou assimilée, peut-on se présenter devant le Mogho Naba, ou un autre de nos grands chefs traditionnels sans fléchir le genou ? or, CELUI qui est dans le T.S.S est plus grand que ces soi – disant grands chefs ,c’est leur CREATEUR ; et c’est souvent devant CELUI-LA qu’on se tient debout avec désinvolture , peut-être par ignorance ; si tel est le cas, corrigeons-nous et rendons LUI le respect que nous LUI devons.

Ex : des voleurs conspués, du domicile des SICS à Abidjan, par le TSS de leur Oratoire.

A ce propos voici ce que disent JESUS et la Très Sainte Vierge Marie à Catalina (Katya) Rivas, la stigmatisée de (Cochabamba) Bolivie en 2002 concernant certaines de nos attitudes à la Sainte Messe :

Pour ce qui est de la génuflexion Marie dit ceci :

« Dis aux gens qu’un homme n’est jamais autant homme que lorsqu’il s’agenouille devant DIEU ».

Fort de cette affirmation Catalina poursuit : « cela me peine de vous dire que plusieurs hommes et femmes, se tiennent debout, les bras croisés, comme s’ils rendaient hommage au Seigneur d’égal à égal ».

Elle dit que, nous devions systématiquement faire la génuflexion, à chaque fois que nous entrons dans une église pour saluer le Divin Maître qui y est réellement présent ; et plus particulièrement pendant la Consécration, si nous ne sommes pas malades. C’est témoigner à Jésus, notre amour et de notre déférence c’est- à- dire notre respect.

Concernant le moment de la consécration CATALINA ajoute : lorsque le célébrant éleva l’Hostie…j’ai voulu incliner la tête, mais Notre –Dame me dit : « n’abaisse pas les yeux. Regarde pour Le voir pour Le contempler. Echange ton regard avec le Sien et répète la prière de Fatima : Mon Dieu, je crois, j’adore, j’ai confiance et je T’aime. Je Te demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas,qui n’ont pas confiance et qui ne T’aiment pas .Pardon et miséricorde … Maintenant, dis -Lui combien tu L’aimes et rends hommage au Roi des rois ».

Ex : Nourouda « la Tunisienne, aperçut le visage de Jésus dans l’Ostensoir lors d’une adoration, dans une église à Paris 2005».

Depuis ce jour, je m’en fiche si le monde peut penser que je suis folle, mais je demande a tous de s’agenouiller et d’essayer de vivre, avec leur cœur et avec toute la sensibilité dont ils sont capables d’éprouver, ce privilège que JESUS nous accorde.

En restant debout, sans être malade, nous manquons non seulement de respect à Jésus dans le TSS mais aussi nous empêchons, ceux qui sont derrière nous, de participer à la consécration comme la Vierge nous le recommande.

Avant de terminer nous vous livrons et laissons à votre méditation cette réflexion voire plainte de Jésus, à la stigmatisée Catalina de Bolivie.

Tout a sa place dans vos maisons, tout, sauf Moi.

« Les hommes planifient leur journée, leur semaine, leur semestre, leurs vacances, etc. ...Ils savent quelle journée ils se reposeront, quelle journée ils iront voir un film, ou iront à un party ou bien visiter la grand- maman ou les petits-enfants, leurs amis et leurs divertissements. Combien de familles diront au moins une fois par mois, « C’est aujourd’hui notre journée pour aller visiter Jésus dans le Tabernacle », et toute la famille vient me parler ? Combien viennent s’asseoir devant Moi et ont une conversation avec Moi, me disant comment ça s’est passé depuis leur dernière visite ,me racontant leurs problèmes,les difficultés qu’ils ont ,me demandant ce dont ils ont besoin …me faisant participer à toutes ces choses ?Combien de fois ? Je sais tout .Je lis même les plus profonds secrets de vos cœurs et de vos pensées. Pourtant, il Me fait grand plaisir de vous entendre Me raconter votre vie, me laissant participer comme un membre de la famille, comme votre ami le plus intime .Oh combien de grâces l’homme perd en ne Me donnant pas une place dans sa vie ! » .

Ex : pour le mariage de Simone, c’est le Seigneur Lui-même qui nous a révélé la veille de la cérémonie, quand nous sommes allées au TSS Lui rendre compte de l’état d’avancement des préparatifs, que la future mariée ne s’était pas confessée ; et qu’elle ne s’occupait que du côté matériel de l’évènement.

Combien de fois nous nous sommes sentis honorés lorsqu’un parent ou un ami nous confie ses problèmes ou difficultés même si nous les savons par tierce personne ? Nous apprécions cette marque de délicatesse et de considération à notre égard.

Je vous remercie au nom de tous les ATSS de nous avoir reçus pour vous présenter le« Mouvement des ATSS », le BENJAMEN des mouvements de la Paroisse. Vous y êtes tous invités à adhérer au mouvement pour qu’ensemble , nous ses Amis depuis hier rejoints par vous, ses Amis depuis ce soir, nous arrivions à consoler notre Grand Ami qui nous attend toujours au tabernacle.

Il n’y a pas de condition d’adhésion au mouvement ATSS (lire recommandations de JESUS à ce propos : « Amis du Très Saint Sacrement » page 278 dans le livre Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles de Mgr Ottavio Michelini) ; livre disponible à la librairie jeunesse d’Afrique de Ouagadougou.

Références de quelques œuvres qui peuvent être intéressantes à lire

1) Un Appel à l’Amour : Le message du Cœur de JESUS au monde et à sa Messagère Sœur Josépha Ménendez.
Œuvre du Sacré Cœur
Conchita Cabrera de Armida : Au Cœur du mystère eucharistique. Collection « Saint du monde ».
9 rue des feuillants 86000 Poitiers

2) Confidences de JESUS à ses prêtres et à ses fidèles : Mgr Ottavio Michelini.

3) La Sainte Messe : témoignage de Catalina

2 & 3 sont disponibles à la Librairie Jeunesse d’Afrique à Ouagadougou.

Pin It