Elle couvre généralement les tout derniers jours avant la célébration du mariage mais peut s’étendre sur plusieurs semaines. Ces derniers préparatifs sont pour ainsi dire la dernière répétition, ou le dernier stade de la préparation. Malgré l'émotion et les angoisses dues à la proximité de l'événement, ainsi que les risques de dispersion, les futurs époux doivent rester lucides et recueillis. Ils sont tenus de s’associer pleinement à la préparation. Ils doivent se garder de mettre l'accent sur l'accessoire telles que la coiffure et autres toilettes somptueuses, en oubliant l’essentiel.

C’est pourquoi cette dernière phase de la préparation doit être marquée avant tout par le soin spirituel. Ce qui permettra aux futurs époux de mesurer l’importance de leur démarche. Les dispositions préliminaires du rituel du mariage soulignent la nécessité d’associer plus étroitement les futurs à la préparation de la cérémonie : « C’est avec les futurs époux eux-mêmes, selon l’opportunité, qu’on choisira les lectures d’Ecriture Sainte qui seront expliquées dans l’homélie ; la forme par laquelle ils exprimeront leur consentement ; les formules de bénédiction nuptiale ; les intentions de prière universelle et les chants. [1]

C’est pourquoi les derniers actes de la préparation consistent à faire répéter par les fiancés les gestes liturgiques de la célébration. Il est aussi nécessaire de veiller à leur bonne disposition intérieure en leur proposant le sacrement de réconciliation qu’ils recevront avec fruit s’il est bien préparé. Il peut y avoir d’autres modes de préparation immédiate qui incluent une récollection les tout derniers jours avant le mariage. Toutefois, deux ou trois week-ends ne sauraient suffire pour toute préparation.

Note :

[1] Rituel Romain de la célébration du mariage, n°29, Op. cit., p. 19.


Abbé Jacob YODA
Archidiocèse de Ouagadougou
Novembre 2009

Pin It