C’est le jeûne
qui est la mort des vices, la vie des vertus.
C’est le jeûne la paix du corps,
la beauté des membres, l’ornement de la vie.
C’est le jeûne la force des esprits, la vigueur des âmes.
C’est le jeûne le rempart de la chasteté,
la défense de la pudeur, la cité de la sainteté.
C’est le jeûne l’école des mérites,
le magistère des magistères,
la discipline des disciplines.
C’est le jeûne le viatique du salut
pour marcher dans la voie de l’Eglise.
C’est le jeûne qui rend invincible
cette armée qu’est le peuple chrétien.

Extrait du Sermon 8 de Saint Pierre Chrysologue, évêque de Ravenne IV°s.

Père Jean ILBOUDO de la Théotokos,
Société des Jésuites
Octobre 2011

Pin It