Les moyens mis en œuvre dans le commando invincible

En général, le jeûne est associé à la prière dont il souligne le caractère d'urgence et d'extrême nécessité. Il marque l'intensité de l'intercession, la force de la supplication, afin que notre voix soit entendu d'en haut (Isaïe 58, 4). Le jeûne, associé à la prière, fait partie du combat dans lequel nous faisons intervenir Dieu et il est important d'être conscient qu'en réalité c'est le Seigneur qui combat avec nous et qui remporte la victoire.

1°) Qu'est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est une des disciplines spirituelles la plus importantes parmi les disciplines spirituelles chrétienne. « Il est la discipline des disciplines, le magistère des magistères » dit Saint Pierre Chrysologue.

A travers le jeûne et la prière, le Saint Esprit transforme toute notre vie. Il y a une puissance de l’Esprit Saint qui est à l’œuvre dans notre vie quand nous commençons à nous ouvrir au jeûne et à la prière. Le Talmud affirme que « quiconque prie sans être exaucé, doit se mettre au jeûne ».

Mais le jeûne est une discipline oubliée et négligée parce que le peuple chrétien ignore les bienfaits du jeûne. Les pasteurs dans leur prédication n’ont pas su souvent présenter le jeûne, les bienfaits du jeûne et les raisons pour lesquelles il convient de jeûner.

Le jeûne peut avoir une action de transformation non seulement au niveau individuel, mais au niveau d’une communauté, d’une nation ou d’un continent tout entier. Avec le jeûne Dieu œuvre et porte guérison à nos vies, à nos familles, à nos communautés, à notre nation, au monde entier.

Il faut prendre conscience des résultats extraordinaires du jeûne. " Celui qui jeûne ne craint pas le mal. " dit la Vierge à Medjugorje. Si nous réalisions que le jeûne nous libérerait du pouvoir de Satan, est-ce que nous serions enthousiastes de jeûner ?

Sr Emmanuel Maillard (de la communauté des Béatitudes) nous dit : « Pourquoi Satan est-il affaibli lorsque nous jeûnons ? Dès que l'on fait une offrande à Dieu qui touche à notre corps, on peut dire que l'on se donne vraiment. C'est facile de donner de l'argent ou du temps ou une bonne parole, ou même de s'investir dans tel ou tel service. Mais le jeûne touche non seulement notre corps, mais aussi quelque chose de vital. La nourriture est une question de survie. Cela touche à nos habitudes profondes, ontologiques. » Comme le dit très bien le père Slavko : « Le jeûne révèle nos dépendances. »

Quand j'ai commencé à jeûner au pain et à l'eau, ma première découverte fut la joie de la liberté : je pouvais manger ou ne pas manger, c'était pareil. « C'est ainsi que, lorsque nous jeûnons, nous nous débarrassons de beaucoup de choses de notre vie que l'Ennemi pourrait utiliser. En lui fermant les accès de notre cœur, nous donnons un espace à Dieu en nous. Lorsque l'on donne de son corps, c'est le signe que l'on s'est vraiment donné à Dieu. Le jeûne crée un vide d'une certaine manière. Il crée un espace dans notre âme, dans notre corps, dans notre cœur. Quand on n'est pas occupé à manger, il y a cet espace qui se libère et que Dieu va venir occuper comme jamais auparavant. C'est un territoire nouveau dans notre vie que Dieu va pouvoir investir. C'est pour cela que ceux qui jeûnent ont une sensibilité et une finesse spirituelles spéciales. »

2°) La lutte contre le démon

Si Dieu est présent dans une âme, Satan ne peut y entrer. Ainsi le jeûne nous fortifie vraiment contre le mal. Le Seigneur nous dit que certains démons ne peuvent partir que par le jeûne et la prière. Jésus le dira à ses disciples dans Matthieu 17, 21. Le jeûne est toujours un combat spirituel contre des démons, contre Satan. « Vous n'avez pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les esprits méchants, contre les autorités, contre ces esprits méchants dans les lieux célestes. » Les disciples de Jésus n'ont pas pu chasser un démon, cela nous est montré dans Matthieu 17, au verset 21 : « Jésus leur dit : Cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne". Et un peu plus haut, quand ils demandent au Seigneur : « Mais Seigneur, pourquoi est-ce qu'on n'a pas pu chasser ce démon » ? Jésus leur dit : « C'est à cause de votre incrédulité ». Donc, le jeûne et la prière augmentent la foi.

3°) Ce qui se produit pendant le temps du jeûne.

1. C'est un temps d’approche et d'union à Dieu, un temps consacré à rechercher sa présence, dans l'écoute et la prière.

2. C'est aussi un temps de réflexion sur nous-mêmes, d'examen de conscience, qui doit conduire à s'humilier, à reconnaitre et confesser ses péchés, à prendre des résolutions et de nouvelles décisions pour ordonner sa vie pour le Seigneur.

3. C'est le temps de la réconciliation, du pardon reçu de Dieu, du pardon accordé à ceux qui nous ont offensés et aussi demande de pardon à ceux que nous avons offensés. Isaïe 58, 6-7 ; Mathieu 5, 23-24.

4. C'est un temps d'intercession ardente, la supplication, la prière intense et fervente, selon ce qu'écrit l'apôtre Jacques au sujet du prophète Élie, qui est monté sur le sommet de la montage pour prier avec ferveur, pendant que le roi Achab était monté pour manger et boire. Jacques 5, 16-18 ; 1 Rois 18, 41-42.

5. C'est un temps pendant lequel Dieu révèle sa volonté, sa pensée, ses desseins : Actes 10, 9-18 ; Actes 13, 2-3 « Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. »

6. Cela peut être aussi un temps de tentation : Luc 4,1 « Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert. » Marc 1, 12-13.

7. Enfin c'est un temps de préparation aux grandes œuvres de Dieu : Luc 4, 14 « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. »

 

Père Jean ILBOUDO de la Théotokos,
Société des Jésuites
Octobre 2011

Pin It