QUI SOMMES-NOUS ?

Congrégation fondée au 17ème siècle au Puy en Velay - ville mariale de France.

La fondatrice est Anne-Marie Martel (1644-1673). Fille d’un magistrat de la ville du Puy, elle reçut une bonne éducation chez les sœurs de Notre-Dame, complétée- par un séjour chez les sœurs de Ste Catherine de Sienne.

Elle fréquenta assidûment les catéchismes organisés par les prêtres de St Sulpice fondateurs depuis peu du grand séminaire du Puy. L’un d’eux, Mr Tronson l’envoya visiter les femmes malades d’un hôpital de la ville. Elle leur enseigna les rudiments de la foi. Ainsi commença son œuvre d’instruction chrétienne. Elle préparait les nombreux pèlerins à recevoir les sacrements. Avec quelques compagnes, elle enseigne le catéchisme aux enfants, aux jeunes dans divers quartiers de la ville. En 1608, elle étendit son action auprès des dentellières de la ville puis dans les campagnes environnantes.

Elle débordait d'un zèle apostolique peu commun, « c’était comme un feu qui la dévorait sans cesse ».

Épuisée par la maladie, elle mourut le 15 janvier 1673, elle avait à peine 29 ans.

Dès l’origine la congrégation eut deux branches :

- Les demoiselles de l’instruction de l'Enfant Jésus vivaient en communauté

- Les filles de l'instruction : femmes célibataires faisant des promesses de vie en fidélité a l’esprit d’Anne Marie Martel. Elles vivaient seules dans les villages au service des populations. Actuellement cette branche est en voie de refondation.

CHARISME

Comme Anne-Marie Martel, nous voulons être présence d’amour au Père et aux frères pour le service très précis d'éveil et d'approfondissement de la foi. (Art : Règle de Vie N° 5)

SPIRITUALITE

La congrégation née au moment du développement du mouvement spirituel de l’École française. Notre spiritualité est centrée sur l'Incarnation.

Notre fête patronale est NOËL.

NOMBRE ET REPARTITION

D’après les statistiques de 2006, nous sommes environ 209 sœurs réparties sur 4 continents : Belgique, France, Canada, Argentine, Chili, Équateur, Viêt-Nam, Burkina Faso depuis 2005.

NOTRE PRESENCE DANS L’ARCHIDIOCESE

Nous avons une seule communauté implantée dans le secteur 17 de la ville de Ouagadougou à Pissy (Paroisse du Christ-Roi) depuis 2007.

QUE FAISONS-NOUS PASTORALEMENT ?

Nous sommes une communauté de formation. Après avoir vécu un noviciat inter-congrégations (2005-2007) avec les Petites Sœurs de la Sainte Enfance (Dassouri) à l’expiration de notre contrat de 2 années vécues à Dassouri, nous sommes devenues communauté de Juniorat. Nous sommes marquées par l’internationalité : 3 sœurs burkinabé nées en Côte d'Ivoire, une sœur ivoirienne, une chilienne, une française.

Nous avons un petit groupe d’aspirantes que nous réunissons une à deux fois par trimestre.

Sur la paroisse, trois sœurs assurent le catéchuménat francophone d'adultes et de jeunes. Une sœur termine une formation d’auxiliaire accoucheuse. Une autre sœur est engagée dans divers groupes paroissiaux : Justice et Paix, Église et Monde, assure des stages de formation personnelle à la demande et dans le cadre de Mater Christi. Elle a créé un groupe d’activités manuelles auprès de quelques personnes du quartier. Une jeune professe alphabétise chaque soir un groupe d'adultes et travaille à la mise en place d’un micro-crédits dans le cadre d’une association. Une autre sœur va commencer des études de lettres. Une autre sœur enseigne dans une école privée et est conseillère du mouvement paroissial des CVAV et du groupe des jeunes. Une autre a constitué un petit groupe de Bibliothèque de rue sur le quartier et alphabétise quelques femmes ; elle est en lien avec une association s’occupant des enfants sidéens.

SUGGESTIONS

- Information sur le synode africain

- Quelles retombées au niveau paroissial ?

- Nous attendons la mise en place d'un travail au niveau des paroisses dans la ligne du programme du Synode africain.

- Vulgariser la Bible aux catéchumènes à moindre prix

- Organiser les camps bibliques pour jeunes

- Prévoir un accompagnement des nouveaux baptisés adultes.

Sœur M. LABERTRANDY

Pin It