Nous sommes des religieuses missionnaires sous la protection de Notre Dame d’Afrique communément appelées Sœurs Blanches. Nous avons été fondées pour l’Afrique et en Afrique (Algérie) par le Cardinal Charles Lavigerie en 1869 pour l’évangélisation des peuples africains, pour qu’eux aussi connaissent le Christ, l'aiment et l’annoncent à leur tour. Nous avons le souci du peuple qui nous accueille. L’annonce de la Bonne Nouvelle se fait à travers les accents de notre charisme en collaboration avec l’Église locale. Nous avons à cœur l'éveil et l’approfondissement de la foi, le développement intégral de la personne, le dialogue inter religieux, favoriser la justice et la paix et une attention particulière pour les femmes et les filles.

C’est depuis 1912, bientôt 100 ans, que nous sommes présentes sur le sol Burkinabè et en particulier dans le diocèse de Ouagadougou. En dehors des autres diocèses, ici, nous avons été à Paspanga, à Saint-Léon, à Pabré, à la Zone Pilote et Gounghin. Nous avons mis en place plusieurs œuvres dans différents domaines. Mais comme le veut notre charisme, nous sommes les initiateurs et les fils et filles du pays prennent la relève. Quant à nous, nous continuons ailleurs là où il y a plus de besoins portant en nous le souci de partager le trésor que nous avons reçu tendant la main à toutes celles qui veulent faire route avec nous mais nous tenons à ce que un petit nombre reste pour soutenir ce qui a été commencé. Présentement, nous sommes 9 sœurs : 5 à Ouagadougou Cathédrale et 4 à Ouagadougou à St Julien où se trouve la Maison Régionale et où nous accueillons aussi les postulantes.

Concernant nos apostolats, nous sommes présentes au centre de rééducation diocésaine, au centre de Delwêndé qui accueille les femmes chassées par les leurs, dans la pastorale de la paroisse Cathédrale. Nous sommes au service des étudiants et élèves à travers la bibliothèque, la comptabilité dans un collège, la formation des jeunes et l’animation vocationnelle et missionnaire ainsi que l’instruction religieuse. Nous sommes aussi au service de la formation continue des jeunes et sœurs de différentes congrégations.

Pour le bien de la mission, il est important de renforcer l’unité et l’ouverture entre nous et tout les agents pastoraux, sœurs, prêtres, frères, et laïcs qui œuvrent pour la même Église et pour le même Seigneur en vue de mieux collaborer pour faire face aux situations de détresse, pour s'engager ensemble à lutter contre cette oppression des femmes chassées, etc.

C’est bientôt notre centenaire, nous voulons fêter ensemble cet événement car ça sera pour nous le moment de faire mémoire de notre participation à la naissance de l’Église du Burkina Faso, à la naissance de la vie religieuse féminine et d’avoir collaboré au développement intégral à travers des œuvres pastorales, sociales, sanitaires, etc.

Oui, nous voulons rendre grâce de ce don que nous avons été et sommes pour l’Église.

Pin It