Liturgie d’ordination épiscopale

I – OUVERTURE DE LA CELEBRATION

Tous les prêtres, excepté ceux qui ont été retenus pour la procession, prennent leur place au chœur ou à la place prévue. A 9h00 début de la procession d’entrée.

Chant de procession :

Ordre de la procession

1.Thuriféraires portant l’encensoir fumant

2.Porte-croix

3.Les enfants de choeur

4.Deux céroferaires

5.Un diacre (ou un prêtre) portant l’évangéliaire

6.L’ordinand portant tous les vêtements sacerdotaux, ainsi que la croix pectorale, la barrette violette (mais sans la calotte), accompagné de deux prêtres du diocèse de Ouagadougou (Cf. Rituel n°17)

7.Les évêques concélébrants et équiparés

8.Les deux évêques co-consécrateurs

9.Le consécrateur principal accompagné d’un diacre

10.Les deux Porte-insignes

La procession se dirige vers le chœur. Arrivée à l’autel

Chant d’entrée :

Le prêtre qui porte l’évangéliaire le dépose au milieu de l’autel. Une fois au chœur, après la vénération de l’autel, les concélébrants rejoignent leur place. Le célébrant principal, assisté par les deux diacres et le prêtre assistant, encense l’autel.

SALUTATION DU CELEBRANT

Le célébrant : Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Assemblée : Amen.

Le célébrant : La Paix soit avec vous

Assemblée : Et avec votre esprit.

Le cérémoniaire invite l’assemblée à s’asseoir.

MOT D’ACCUEIL (Mgr Philippe O.)

PRESENTATION DU NOUVEL EVÊQUE (Abbé Isidore ZONGO, V.E.)

ELECTION DU NOUVEL EVEQUE

Tous étant assis, les évêques portant la mitre, l’ordinand est conduit par les deux prêtres assistants devant l’évêque célébrant principal, qu’ils saluent en s’inclinant. Un Vicaire Episcopal prend la parole depuis l’ambon et s’adresse au célébrant principal.

Le Vicaire Episcopal (Ab. Benjamin K.) : Père, la Sainte Eglise Catholique vous présente Monsieur l’Abbé Médard Léopold OUEDRAOGO, prêtre de l’Archidiocèse de Ouagadougou et vous demande de l’ordonner pour la charge de l’épiscopat.

Le célébrant : Vous devez avoir reçu du Siège apostolique la lettre qui le désigne pour cette charge. Qu’on en fasse la lecture.

Présentation et lecture de la bulle (Abbé Jacob YODA)

Le présentateur, tenant la bulle, va saluer le consécrateur principal par une inclination. Il l’ouvre devant lui, la lui présente, puis se tourne et la présente à toute l’assemblée liturgique. Ensuite, il se rend à l’ambon pour en faire la lecture.

A la fin de la lecture, l’assemblée donne son assentiment à l’élection en se mettant debout et en exécutant le Gloria. (L’ordinand retourne àsa place ainsi que les deux prêtres assistants).

Chant du Gloria :

ORAISON

Le consécrateur principal (sans mitre), les mains jointes, dit :Prions le Seigneur

Après une brève pause de silence, l’évêque, les mains étendues, dit la prière d’ouverture :

Pasteur éternel, notre Dieu, toi qui gouvernes ton Eglise et la protèges toujours, tu veux aujourd’hui associer au collège épiscopal ton serviteur et prêtre, Médard Léopold OUEDAOGO ; Accorde-lui, nous t’en prions, d’être en tout lieu, par la sainteté de sa vie, un vrai témoin du Christ. Lui qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

L’assemblée : Amen !

A la fin de l’oraison, l’ordinand regagne sa place, toujours accompagné par les deux prêtres assistants.

II – LITURGIE DE LA PAROLE

Première lecture : Ex 3, 1-5.7-12 (en moore)

Monition : Moïse, fugitif et simple berger, n’est pas à la hauteur de la mission qui l’attend. Mais Dieu l’assure de sa présence active qui garantira le succès de cette mission qui dépasse toute possibilité humaine.

Graduel :

Deuxième lecture : 1Tm 4,12-16 (en français)

Monition :Fo sân dat n yi Koe-nômoând hakiika, bi fmôdg ti Wênd gomd yi f riibo, f viim la f zâmsg yinga, la f yi Wênd nonglema kaset viiga, ninsalba sùka ! Woto yaa a Pol sông sûur koèèga, a sên taasd a saambiiga a Timote la tônd me yibeoogâ!

ACCLAMATION

Toute l’assemblée est debout. Les consécrateurs restent assis pour la préparation de l’encensoir.

Le thuriféraire présente l’encensoir à l’Evêque. Le diacre demande la bénédiction, puis portant l’évangéliaire, se rend en procession à l’ambon, précédé par le thuriféraire. L’Evêque se lève, remet la mitre et reprend sa crosse.

Evangile : Mt 5,13-16 (en français et en moore)

Le diacre : Le Seigneur soit avec vous.

L’assemblée :Et avec votre esprit.

Le diacre : Évangile de Jésus Christ selon……….,

L’assemblée : Gloire à toi, Seigneur!

Le diacre encense l’Evangile puis fait la lecture pendant que tout le monde se tient debout.

Le diacre : Acclamons la Parole de Dieu.

L’assemblée : Louange à toi, Seigneur Jésus.

L’Evêque vénère l’Evangile, prend sa mitre et sa crosse et se rend à l’ambon ou au siège de présidence pour l’homélie.

Homélie

Après l’homélie, on observe un bref temps de silence de méditation.

III – LITURGIE D’ORDINATION

BÉNÉDICTION DES INSIGNES DE LA CHARGE ÉPISCOPALE

La bénédiction de l'anneau, de la crosse, de la mitre, qui a lieu habituellement avant l’ordination de l'évêque, en temps opportun, peut être faite de la manière suivante :

Evêque : Notre secours est dans le nom du Seigneur.

R. Qui a fait le ciel et la terre.

Evêque : Le Seigneur soit avec vous.

R. Et avec votre esprit.

Prions.

Dieu tout-puissant, daigne bénir ces insignes de la charge épiscopale. Que celui qui les portera obtienne dans la vie éternelle auprès du Christ, notre Souverain Prêtre et notre Bon Pasteur, la récompense du service qui lui est confié. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous Amen.

On peut asperger d'eau bénite les insignes de la charge épiscopale

Les évêques consécrateurs rejoignent les sièges qui leur ont été préparés pour l’ordination et s’assoient avec la mitre. (R 40)

Monition :

(Français) Voici venu le moment de l’ordination épiscopale. Après l’invocation de l’Esprit-Saint, le nouvel évêque sera interrogé. Après cela nous invoquerons les saints. Suivront l’imposition des mains, la prière consécratoire, l’onction d’huile et d’autres rites complémentaires. Toutes ces actions liturgiques feront de M. l’Abbé Médard Léopold OUEDRAOGO, un évêque, successeur des Apôtres, pour garder et transmettre le dépôt de la foi.

(Moore) M saambiisi, wakat taame tà b na n kô Mise labe MedardLeopol evèk tôogo. D na n deng n naaga taab n boola a Vùùsem Sôngo. Rê poore b na n soka Mise labe MedardLeopol b sâ n sàd na n sak n deega tùùmdâ n tùm ne sûuri, tà d yaool n yôk Ninsôama wâ sèèga. Tôoga meng kûuna na n tûu ne nug tikri, evèk tôog kûun pùùs-kasenga la kaam sông taagre. Mansema sên tûud ne goama n na n kà tà Mise labe MedardLeopol lebg Mgr MedardLeopol Wedraogo. Bà d yâag-b ne pùùsgo.

Pendant les monitions, l’ordinand, accompagné de ses prêtres assistants vient se placer devant le consécrateur principal.

Invocation de l’Esprit-Saint : Veni Creator

Après le Veni Creator, l’ordinand reste seul et debout devant les consécrateurs. Ceux-ci s’asseyent en gardant leurs mitres.

APPEL DE L’ORDINAND

Le célébrant :Monseigneur MédardLéopold OUEDRAOGO, le Seigneur vous choisit aujourd’hui pour devenir successeur des Apôtres, pour garder et transmettre le dépôt de la foi. C’est un appel de Dieu qui nécessite une réponse de l’homme. L’Eglise de Dieu ici présente attend votre réponse.

L’ordinand : Me voici !

Pendant ce temps on prend un chant d’appel.

Chant d’appel de l’ordinand :

Le célébrant :C’est la règle très ancienne de l’Eglise, qu’en présence du peuple, nous demandions à celui qui va devenir évêque s’il s’engage à maintenir la foi et à s’acquitter des pouvoirs de sa charge.

Frère bien aimé, acceptez-vous la charge que nous ont confiée les Apôtres et que nous allons vous transmettre par l’imposition des mains ?

L’ordinand : Oui, j’accepte cette charge au service du peuple de Dieu et je m’engage à la remplir jusqu’à la mort, avec la grâce de l’Esprit-Saint.

Le célébrant :Voulez-vous annoncer l’Evangile du Christ avec fidélité et sans relâche ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous garder dans sa pureté et son intégrité le dépôt de la foi selon la Tradition reçue des Apôtres, qui a toujours et partout été tenue dans l’Eglise ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous travailler à la construction du Corps du Christ, qui est l’Eglise, et demeurer dans son unité, avec tout l’ordre des évêques, sous l’autorité du successeur de Pierre ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous obéir fidèlement au successeur de Pierre ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous, avec les prêtres et les diacres, les collaborateurs de votre ministère, prendre soin, comme un père, du saint peuple de Dieu et le diriger sur le chemin du salut ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous d’un cœur plein de bonté et de miséricorde, accueillir, au nom du Seigneur, les pauvres, les étrangers et tous ceux qui sont dans le besoin ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous, comme un bon pasteur, partir à la recherche des brebis qui s’égarent pour les rassembler dans le bercail du Seigneur ?

L’ordinand : Oui, je le veux.

Le célébrant :Voulez-vous intercéder sans relâche auprès de Dieu pour le peuple saint et remplir de façon irréprochable la fonction de grand prêtre et pasteur ?

L’ordinand : Oui, je le veux, avec la grâce de Dieu.

Le célébrant :Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé.

L’ordinand : Amen.

Refrain lié à sa charge de pasteur : Chant

Pendant ce chant, les enfants de chœur préparent la natte et le drap pour la prostration.

PRIERE DE L’ASSEMBLEE

Tous se lèvent. Le consécrateur principal dit :

Le célébrant :Pour Monseigneur MédardLéopold qui a été choisi, prions, avec tous les saints du ciel, le Seigneur notre Dieu : dans sa bonté, et pour le bien de son Eglise, qu’il lui donne l’abondance de sa grâce.

Les évêques déposent leurs mitres. Les évêques et tous ceux qui sont dans le chœur se mettent à genoux. L’assemblée fait de même. L’ordinand se prosterne.

Litanie des saints : (en moore) = Wênnaam, zoe-y d nimbâanega !

Le consécrateur principal, debout, conclut la litanie par cette prière :

Le célébrant : Accueille, Seigneur, les supplications de ton Eglise pour celui à qui nous allons imposer les mains : répands sur lui ta bénédiction toute-puissante. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

L’assemblée : Amen.

A l’invitation du cérémoniaire, tous se relèvent.

IMPOSITION DES MAINS : (en silence ou prendre sur fond musical le Veni Creator avec l’orgue)

Le célébrant principal, ayant repris sa mitre, impose les mains à l’élu agenouillé et les autres évêques font de même après lui en silence puis demeurent autour de l’évêque célébrant principal jusqu’à la fin de la prière d’ordination. L’assemblée reste dans un grand silence de recueillement.

PRIERE CONSECRATOIRE

Avant la prière, un diacre apporte l’Evangéliaire et le remet à l’évêque célébrant principal. Celui-ci le place, ouvert, sur la tête de l’ordinand ; deux diacres, debout à droite et à gauche tiennent l’Evangéliaire ouvert au-dessus de la tête et des épaules du nouvel évêque jusqu’à la fin de la prière.

Le célébrant :(sans mitre, et les mains étendues, dit ou chante)

Dieu et Père de Jésus-Christ notre Seigneur,

Père plein de tendresse,

Dieu de qui vient tout réconfort,

toi qui es au plus haut des cieux

et qui regardes les plus humbles,

toi qui connais toutes choses

avant même qu’elles soient,

tout au long de l’ancienne Alliance,

tu commençais à donner forme à ton Eglise

par ta Parole de grâce ;

dès l’origine, tu as destiné le peuple issu d’Abraham

à devenir un peuple saint ;

tu as institué des chefs et des prêtres

et toujours pourvu au service de ton sanctuaire,

car, depuis la création du monde,

tu veux trouver ta gloire dans les hommes que tu choisis.

(A partir de là, les deux consécrateurs et tous les évêques, les mains jointes, se joignent à lui.)

Et maintenant, Seigneur,

répands sur celui que tu as choisi,

la force qui vient de toi,

l’Esprit souverain,

que tu as donné à ton Fils bien-aimé, Jésus-Christ,

l’Esprit qu’il a lui-même communiqué aux saints Apôtres

qui établirent l’Eglise en chaque lieu

comme ton sanctuaire,

à la louange incessante et à la gloire de ton Nom.

(Le consécrateur principal continue tout seul)

Père, toi qui connais le cœur de chacun,

donne à celui que tu as choisi pour l’épiscopat

de remplir sans défaillance

la fonction de grand prêtre et de pasteur

de ton peuple saint

en te servant jour et nuit.

Qu’il s’emploie sans relâche à intercéder auprès de toi

et à te présenter l’offrande de ton Eglise.

Accorde-lui, par la force de l’Esprit

qui donne le sacerdoce, comme aux Apôtres,

le pouvoir de remettre les péchés,

ainsi que tu l’as commandé ;

qu’il répartisse les ministères

comme tu l’as disposé toi-même,

et qu’il délie de tout lien

avec l’autorité que tu as confiée aux Apôtres.

Que sa bonté et la simplicité de son cœur

fassent de sa vie un sacrifice qui te plaise.

Par ton Fils, Jésus Christ,

par qui te sont rendus, à toi, notre Père,

la gloire, l’honneur et la puissance,

avec l’Esprit-Saint dans la sainte Eglise,

maintenant et pour les siècles des siècles.

L’assemblée : Amen !

Le cérémoniaire invite l’assemblée à s’assoir. Les diacres reprennent l’Evangéliaire et un d’eux le reporte sur l’autel. On s’assoit. Les trois évêques remettent leurs mitres. Le nouvel évêque reste agenouillé.

RITES COMPLEMENTAIRES

Monition (en français) : Monsieur l’Abbé Médard Léopold OUEDRAOGO est désormais évêque. Il est l’évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Ouagadougou. Gloire soit rendue à Dieu maintenant et à jamais ! Amen ! Maintenant, Monseigneur va recevoir l’onction du Saint-Chrême sur la tête, le livre des Evangiles, l’anneau et le bâton de pasteur. Ce sont autant d’actions symboliques qui explicitent tout ce que l’imposition des mains et la prière consécratoire ont réalisé dans Monseigneur Médard Léopold.

(Moore) Mise labe MedardLeopol lebga Mgr Leopol. B lebga Mgr Filip Wedraoog sôangda. Bi Wênd yùùr soog pêgr la waoogre ! Ami ! Marsâ, b na n zèè Mgr Leopol zugâ ne kaam sôngo, la b kô-ba b tôoga makr dâmba : yaa Koe-noogâ sebre, nug bînga, la pekààm sông dasâare.

Onction du Saint-Chrême

On apporte le vase de Saint-Chrême au diacre qui le remet à l’évêque célébrant principal. Celui-ci en oint la tête de l’ordonné.

Le célébrant :Dieu vous a lui-même associé au Christ Souverain Prêtre : Qu’il vous pénètre de sa grâce comme d’une onction spirituelle et rende fécond votre ministère, par la bénédiction de l’Esprit-Saint.

Le nouvel évêque : Amen.

Après l’onction, le célébrant principal se lave les mains.

Refrain (en moore): Bark pùùsg yiille

Remise de l’Evangéliaire

Le diacre donne l’Evangéliaire au consécrateur principal qui le remet à l’ordonné en disant.

Le célébrant :Recevez l’Evangile : prêchez la Parole de Dieu avec une grande patience et le souci d’instruire.

Le diacre reprend l’Evangéliaire et le dépose à l’ambon des lectures.

Refrain (en français) : Tu as mis la main sur moi Seigneur….

Remise des insignes pastoraux : l’anneau, la mitre, la crosse.

Remise de l’anneau : Un acolyte apporte l’anneau sur un plateau et le remet au diacre qui le tend au célébrant principal. Le célébrant principal passe l’anneau au doigt du nouvel évêque en disant :

Le célébrant :Recevez cet anneau, signe de fidélité : gardez dans la pureté de la foi l’Epouse de Dieu, la sainte Eglise.

Remise de la mitre :

Un acolyte apporte la mitre et la remet au diacre qui la donne au célébrant principal. Le célébrant principal met la calotte et ensuite la mitre sur le nouvel évêque en disant :

Le célébrant :Recevez la mitre ; que brille en vous l’éclat de la sainteté pour que vous puissiez recevoir l’impérissable couronne de gloire lorsque paraîtra le chef des pasteurs.

Remise de la crosse

Un acolyte apporte la crosse et la remet au diacre qui la donne au célébrant principal. Le célébrant principal remet enfin le bâton pastoral au nouvel évêque en disant :

Le célébrant :Recevez le bâton de pasteur, signe de votre charge : prenez soin de tout le troupeau du Seigneur, dans lequel l’Esprit-Saint vous a établi comme évêque pour gouverner l’Eglise de Dieu.

Le nouvel évêque bien paré de tous ses ornements épiscopaux reçoit un baiser fraternel de l’évêque célébrant principal, puis de tous les autres évêques. Pendant ce temps on chante.

Chant : Ecce sacerdos magnus

Pendant le chant, l’évêque célébrant principal invite le nouvel évêque àsaluer les prêtres concélébrants et l’assemblée en signe de reconnaissance pour le soutien dans la prière. Ensuite,le nouvel évêque s’assied à la première place parmi les évêques concélébrants.

CREDO III (Latin)

La quête liturgique se fait pendant le Credo.

On omet la prière universelle.

IV – LITURGIE EUCHARISTIQUE

Offertoire

PRIERE SUR LES OFFRANDES

Le célébrant :En te présentant cette offrande, Seigneur, nous te recommandons ton Eglise et ton serviteur, notre frère évêque, MédardLéopold OUEDRAOGO : c’est de toi qu’il tient la plénitude du sacerdoce, donne-lui, pour le bien de ton peuple, la force des apôtres. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

L’assemblée : Amen.

Préface :

Le célébrant principal : Le Seigneur soit avec vous

L’assemblée : Et avec votre esprit

Le célébrant principal : Elevons notre cœur

L’assemblée : Nous le tournons vers le Seigneur

Le célébrant principal : Rendons grâce au Seigneur notre Dieu

L’assemblée : Cela est juste et bon

Préface (Cf. MISSEL ROMAIN)

SANCTUS :

PRIERE EUCHARISTIQUE II en français (chantée)

Acclamation d'anamnèse : Le diacre : Il est grand, le mystère de la foi :

L’assemblée :Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus,

nous célébrons ta résurrection,

nous attendons ta venue dans la gloire.

Le célébrant :Par lui, avec lui et en lui,

à toi, Dieu le Père tout-puissant,

dans l'unité du Saint Esprit,

tout honneur et toute gloire,

pour les siècles des siècles.

L’assemblée :Amen.

V – LITURGIE DE LA COMMUNION

Le célébrant : (chanté si possible) Praeceptis salutaribus moniti, et divina institutione formati, audemus dicere :

Pater noster, qui es in cælis: sanctificétur nomen tuum;

advéniat regnum tuum; fiat volúntas tua, sicut in cælo, et in terra.

Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie;

et dimítte nobis débita nostra,

sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;

et ne nos indúcas in tentatiónem; sed líbera nos a malo.

Le célébrant :Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps; par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets et l'avènement de Jésus Christ, notre Sauveur.

L’assemblée :Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles!

Le célébrant :

Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes Apôtres:

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »;

ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église;

pour que ta volonté s'accomplisse, donne-lui toujours cette paix,

et conduis-la vers l'unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles.

L’assemblée :Amen.

Le célébrant :Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous !

L’assemblée :Et avec votre esprit.

Le diacre : (Frères) Dans la charité du Christ, donnez-vous la paix.

Rite de la paix : (refrain en français) :

Agnus Dei :

Chants de communion :

Français :

Moore :

Après la communion, on garde un temps d’action de grâce en silence, tandis que le diacre aidé des acolytes, débarrasse l’autel et purifie les vases sacrés.

Chant d’action de grâce : (en moore)

VI – RITE DE CONCLUSION

Prière après la communion

Le célébrant :Prions le Seigneur !

Par cette Eucharistie, Seigneur, multiplie les dons de ta grâce en faveur de notre frère évêque Mgr MédardLéopold OUEDRAOGO : qu’il s’acquitte bien de sa charge d’évêque auxiliaire, et reçoive dans l’éternité la récompense promise aux intendants fidèles. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

L’assemblée : Amen.

Le cérémoniaire invite l’assemblée à s’asseoir pour quelques interventions.

INTERVENTIONS DIVERSES

1.Président du CDL (+ Comité d’organisation)

2.Promotionnaires de Mgr Médard Léopold O.

3.Mgr Philippe BALLOT

4.Délégué de la CEBN

5.(Délégué du nonce)

6.Nouvel évêque

BENEDICTION ET RENVOI

L’évêque célébrant principal donne d’abord la bénédiction au nouvel évêque, puis au clergé et au peuple. Les mains étendues, il dit :

Le célébrant principal :

Que le Seigneur vous bénisse et garde ; il vous a établi comme pasteur de son peuple : qu’il vous donne d’être heureux ici-bas et d’obtenir en partage la joie éternelle.

R/ : Amen.

Le célébrant principal :

Au clergé et au peuple rassemblés aujourd’hui par le Seigneur, qu’il soit accordé d’être conduits longtemps et avec bonheur par sa grâce et par votre ministère.

R/ : Amen.

Le célébrant principal :

Que tous soient attentifs aux enseignements du Seigneur et dociles, dans la foi, à votre ministère ; qu’ils soient préservés du malheur et comblés de tous biens : qu’ils trouvent ainsi le calme et la paix en cette vie et qu’ils connaissent un jour, avec vous, les joies de la Cité éternelle.

R/ : Amen.

L’évêque célébrant principal prend sa crosse pour la bénédiction finale.

Dominus vobiscum

Et cum Spiritu tuo

Sit nomen Domini benedictum

Ex hoc nunc et usque in saeculum

Adiutorium nostrum in nomine Domini

Qui fecit caelum et terram

Benedicat vos Omnipotens Deus : Pater +, et Filius +, et Spiritus Sanctus +.

L’assemblée : Amen.

RENVOI DE L’ASSEMBLEE

Le diacre : Allez dans la paix du Christ !

L’assemblée : Nous rendons grâce à Dieu !

SORTIE

Tous font l’inclination à l’autel au moment où le célébrant et les évêques concélébrants le vénèrent d’un baiser, puis on sort en procession le thuriféraire en premier, les évêques concélébrants et le diacre auprès du célébrant. Les prêtres regagnent la sacristie ou enlèvent leurs ornements liturgiques sur place. Le nouvel évêque salue les autorités et tous se retirent dans la joie.

Chant de sortie

Pin It