Qu’est-ce qu’un évêque ?

L’évêque est un prêtre qui a reçu la consécration (l’ordination) épiscopale, pour devenir le pasteur d’une portion de l’Eglise catholique, une circonscription appelée diocèse ou Eglise particulière, où il exerce ses fonctions spirituelles (cf. canon 368). L’Eglise catholique reconnaît en l’évêque le ministre de Dieu, le vicaire de Jésus-Christ. Il réside normalement dans la ville où se trouve sa cathédrale ; cette ville et sa demeure épiscopale sont appelées évêché. Dans l’Eglise catholique, les évêques sont nommés par le Pape, à partir de listes transmises à Rome par le nonce apostolique, établies par les évêques d’une même province ou d’une même région ecclésiastique.

L’évêque reçoit par la consécration épiscopale, les charges de sanctifier, d’enseigner et de gouverner le diocèse. Les évêques exercent leur charge en communion hiérarchique avec le Pape ou souverain pontife, en tant que chef du collège des évêques et en communion avec les autres évêques membres du collège (cf. canon 375, §2). L’évêque est considéré par l’Eglise catholique comme successeur des apôtres, et à ce titre, il est Docteur de la foi, chargé d’enseigner et de la transmettre avec fidélité. C’est pour signifier cette succession que la consécration d’un nouvel évêque se fait par un, ou plusieurs évêques, eux-mêmes validement consacrés.

La consécration est un sacrement (ordination épiscopale) conféré par au moins trois évêques ; c’est même le degré supérieur du sacrement de l’ordre (on parle de « plénitude du sacerdoce »). Il doit être conféré dans la communion avec l’évêque de Rome (le Pape), c’est-à-dire avec au moins son approbation.

« Sont appelés diocésains les évêques auxquels est confiée la charge d’un diocèse ; les autres évêques sont appelés titulaires » (canon 376). Sont dits « évêques titulaires », les évêques qui n’ont pas de diocèse propre à gouverner, mais il leur est attribué le titre d’un ancien évêché, désormais disparu, pour justifier leur élévation au rang d’évêques. Ainsi, bien que sans fidèles, ils peuvent être ordonnés. C’est le cas des évêques appelés à des fonctions administratives au sein de la curie romaine ou de la diplomatie vaticane, ou des évêques auxiliaires.

 

Des évêques en procession lors du jubilé des 75 ans du Grand Séminaire saint Pierre Claver de Koumi

 

Rôles spécifiques d’un évêque

Les sacrements que seuls les évêques peuvent administrer sont :

- La confirmation (déléguée aux prêtres diocésains, mais l’onction est effectuée avec l’huile chrismale bénie par l’évêque)

- Le sacrement de l’ordre : ordination diaconale et presbytérale, consécration épiscopale.

Attributs de l’évêque

L’évêque dans l’Eglise catholique se reconnait à différents attributs :

- Il porte une croix pectorale (sur la poitrine) et un « anneau pastoral » (anneau épiscopal)

- Son costume ecclésiastique (ou livrée) est violet ;

- Il porte une mitre (sur la tête) lors des cérémonies liturgiques

- Il dispose d’une crosse (canne), symbole de sa fonction de pasteur ;

- Il se choisit une devise épiscopale ;

- Il a des armoiries (symboles propres)

L’évêque auxiliaire

Un évêque auxiliaire est un évêque à part entière. Il aide l’évêque en charge d’un diocèse. Il n’a pas de juridiction directe sur le diocèse, mais il reçoit l’ordination épiscopale, et il est nommé à un siège titulaire d’évêque, actuellement abandonné, du fait de l’histoire.

Ses fonctions recoupent en partie celles d’un vicaire général. Mais il existe un certain nombre de tâches où l’intervention d’un évêque est obligatoire.

Les raisons de la nomination d’un évêque auxiliaire

Selon le canon 403 §1, l’évêque auxiliaire est constitué quand les besoins pastoraux du diocèse le demandent, et à la demande de l’évêque diocésain. L’évêque auxiliaire ne jouit pas du droit de succession.

Dignités particulière des évêques

Certains évêques sont créés cardinaux, et deviennent alors électeurs du Pape dans le cas d’une conclave (s’ils ont moins de 80 ans). Les évêques portent le titre d’archevêque quand ils sont à la tête d’un archidiocèse. Ils sont appelés archevêques métropolitains si le siège est le chef-lieu d’une province ecclésiastique.

Evêque coadjuteur

Un évêque coadjuteur est destiné à succéder à un évêque appelé à prendre bientôt sa retraite. Il dispose d’un pouvoir presqu’équivalent. La nomination d’un coadjuteur permet une transition sans interruption entre deux épiscopats.

Evêque émérite

Les évêques et archevêques catholiques atteignant l’âge de 75 ans imposée par le droit canonique (canon 401) ainsi que ceux dont les difficultés de santé empêchent l’exercice de leur charge, présentent leur démission au Pape. Une fois celle-ci acceptée, ce qui peut prendre du temps, ils deviennent évêque émérite ou archevêque émérite de leur dernier diocèse d’exercice.

 

 

 

Abbé Jacob YODA
Archidiocèse de Ouagadougou

 

Pin It