Comment étudier la Bible

Nous trouvons très souvent la Bible dans beaucoup de familles chrétiennes. C'est le livre sacré de la maison. Il faudra qu'un jour chaque chrétien devienne un lecteur assidu de la Sainte Écriture.

Mais ils sont nombreux ceux qui commencent à la lire et, après avoir parcouru quelques chapitres, la laissent de côté n'y comprenant pas grand-chose. Ils trouvent des difficultés à lire la Bible. Tellement le livre leur semble long et difficile, surtout pour quelqu'un qui ne connaît pas trop les genres littéraires, l'histoire et la géographie et qui n'a donc pas l’habitude de situer ce qu’il lit dans son contexte propre.

Il arrive aussi que des chrétiens commencent à lire la Bible et, ensuite, ils se laissent aller à des interprétations partielles, capricieuses et fanatiques qui, peu à peu, les poussent à adhérer, par pur sentimentalisme, à quelques unes des multiples sectes bibliques déjà existantes en s’écartant, par ignorance, de l’Église du Christ.

Dans ce chapitre, nous vous offrons quelques conseils pratiques pour commencer l'étude de la Bible. Vous pourrez les compléter avec la lecture de l'un ou l'autre de nombreux livres d’introduction à la Bible.

Lire la suite >>>

Parlons de la composition de la Bible. Combien de livres compte-t-elle ? Y a-t-il des différences entre les Bibles catholiques et les Bibles protestantes ?

La Bible n'est pas un livre unique, comme certains le pensent, mais une bibliothèque complète. La Bible entière est composée de 73 livres, dont quelques-uns assez étendus, comme celui du prophète Isaïe, et d'autres plus brefs, comme celui du prophète Abdias, par exemple.

Parmi ces 73 livres, 46 constituent l'A.T. (Ancien Testament), et 27 le N.T. (Nouveau Testament).

Parfois une Bible protestante peut tomber entre nos mains et là, nous sommes surpris de constater qu’il y a sept livres de moins, et qu'elle ne compte donc que 66 livres. Pourquoi cela ?

Cette différence entre la Bible catholique et la Bible protestante : C’est un problème historico-théologique très complexe, mais nous essayerons de répondre synthétiquement à cette question.

D’abord, nous expliquerons comment s'est formée la collection des livres sacrés de l'Ancien Testament à l'intérieur du peuple juif. Nous verrons ensuite comment les chrétiens ont accepté ces livres de l’Ancien Testament avec ceux du Nouveau Testament pour arriver à la Bible complète.

Lire la suite >>>

Très souvent, lors des discussions entre chrétiens de diverses confessions, nos frères nous posent ce genre de questions : où la Bible parle-t-elle du purgatoire ? Qu’est-il dit dans le Nouveau Testament que Pierre est allé à Rome ? D'où sortez-vous l'Immaculée Conception de Marie et qu'elle est montée au ciel en corps et en âme ? Et d'autres questions semblables.

D'après certains chrétiens, Révélation divine et Bible sont une seule et même chose. C'est-à-dire que, pour eux, c’est seulement dans la Bible que se trouve toute la Révélation de Dieu. Mais cette position est-elle correcte ? Est-il vrai que la Bible contient tout l'Évangile du Christ ? Qu'est-ce que la Bible même dit à ce propos ? En outre, qui a rassemblé tous les livres inspirés qui constituent la Bible ? N'est-ce pas l’Église, qui avait reçu la mission de prêcher l’Évangile ? Qu'est-ce qui a existé d'abord : la Bible ou l'Église ?

Sur ce thème, essayons d'expliquer pourquoi la Révélation divine ne se limite pas seulement à la Bible, mais qu'elle se manifeste aussi dans la Tradition apostolique. C'est un sujet un peu difficile, mais fondamental pour une compréhension correcte de notre foi. C'est un thème qui a causé tant de malentendus entre les différentes Églises chrétiennes ! Il est vraiment nécessaire de l'aborder.

Lire la suite >>>

Un romancier raconte l'histoire d'une jeune fille aux yeux très beaux qui, à cause de cela, était admirée et poursuivie par les hommes. Ses yeux étaient, pour elle, occasion de péché et, comme cette fille fréquentait tous les jours la Bible, elle tomba un jour sur cette phrase “Si ton œil est occasion de péché, arrache-le" (Mt 5, 29). Alors elle prit une fatale détermination : elle versa de l'acide sur ses yeux pour qu’ils soient brûlés et c'est ainsi quelle perdit la vue pour toujours…

Tout cela n'est qu'un conte imaginé par un romancier à propos de ceux qui interprètent la Bible littéralement et sans consulter des personnes compétentes. Mais supposons, un instant, que l’exemple soit vrai ; si la jeune fille avait demandé conseil à un expert en Bible, celui-ci lui aurait répondu que cette phrase de la Bible ne devrait pas être interprétée de la sorte, car il s’agit là d'une figure littéraire...

Qu'il est différent d'interpréter la Bible tout seul ou en consultant un expert ! Si quelqu'un refuse systématiquement de consulter les personnes compétentes, il risque fort de se tromper en interprétant la Bible. Et si celui qui ne sait pas se met à apprendre à un autre, alors là c’est comme un aveugle qui conduit un autre aveugle : “Tous les deux vont tomber dans l'abîme" (Mt 15, 14).

Lire la suite >>>