LES EVEQUES DU BURKINA ET DU NIGER : Le Seigneur a bâti son Eglise sur une pierre solide et il n’y a pas lieu de paniquer

(13 Février 2013)

 

les-eveques-du-burkina-et-du-nigerFils et filles de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso et au Niger, nous, vos évêques, pasteurs des portions du peuple de Dieu qui nous sont confiées, réunis en assemblée plénière ordinaire au Centre saint Martial de Bam dans le diocèse de Ouahigouya, vous adressons nos salutations de pères et de pasteurs.

Chers fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu, nous avons tous appris avec grande surprise la nouvelle de la renonciation du Pape Benoît XVI à sa charge pontificale. Cette nouvelle, diversement comprise par les fils et filles de l’Eglise et par certains observateurs, a suscité en chacun des sentiments de stupeur, de désarroi, d’inquiétude et ne cesse de troubler nos cœurs et nos esprits.

Bien que cela ne soit pas fréquent et qu’il faille remonter loin, même très loin dans l’histoire de l’Eglise pour vivre un événement du genre, la renonciation du Pape à sa charge n’est pas un fait nouveau dans la vie de l’Eglise. En effet, en 1294 un événement semblable avait déjà marqué la vie de notre Eglise.

Si nous nous référons à la législation ecclésiale, nous notons que le canon 332 § 2 du Code de droit canonique aborde la question de la renonciation possible du Souverain Pontife à sa charge. Il est donc prévu que lorsque les conditions humaines ne permettent plus au Pape d’exercer sans trop de difficultés sa charge de successeur de saint Pierre, celui-ci puisse y renoncer.

Dans le message par lequel il nous a communiqué sa décision de renoncer à sa charge pontificale, Benoît XVI s’exprime en ces termes : « Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à plusieurs reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien […]. Dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’évangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. »

Ces derniers temps, les médias nous ont donné l’image d’un Pape fatigué, physiquement diminué mais qui continue à assumer ses responsabilités avec courage et lucidité. C’est dans cette lucidité qu’il nous a tous surpris par l’annonce de sa renonciation, sentant que son état physique ne lui permet plus d’être au service de l’évangile et de l’Eglise avec la même vigueur d’antan et la même efficacité.

Chers fils et filles de notre Eglise Famille de Dieu, en ces moments d’interrogations et en cette année de la foi, nous vous invitons à la sérénité et à l’accueil de la nouvelle dans la foi et l’espérance. Le Seigneur a bâti son Eglise sur une pierre solide et il n’y a pas lieu de paniquer. Ne nous laissons surtout pas tromper par certaines interprétations tendancieuses de cet acte. C’est librement et volontairement que Benoît XVI a décidé de renoncer à sa charge. Rendons grâce à Dieu pour ce qu’a été le ministère du Pape Benoît XVI.

Nous vous invitons encore à la prière pour lui afin qu’il jouisse d’une retraite féconde. Ensemble, en ce saint temps de carême, de manière individuelle ou communautaire, redoublons d’efforts dans la prière et le jeûne pour que l’Esprit Saint qui gouverne l’Eglise donne de nouveau à celle-ci un pasteur selon le cœur de Dieu. En vous confiant à la sollicitude maternelle de la Vierge Marie, nous vous restons unis dans la prière.

Vos évêques

Son Excellence Mgr Séraphin François ROUAMBA, archevêque de Koupéla
Son Excellence Mgr Philippe OUEDRAOGO, archevêque de Ouagadougou
Son Excellence Mgr Paul OUEDRAOGO, archevêque de Bobo-Dioulasso
Son Excellence Mgr Joseph SAMA, évêque de Nouna
Son Excellence Mgr Lucas Kalfa SANOU, évêque de Banfora
Son Excellence Mgr Joachim OUEDRAOGO, évêque de Koudougou
Son Excellence Mgr Der Raphaël DABIRE, évêque de Diébougou
Son Excellence Mgr Jude BICABA, évêque de Dédougou
Son Excellence Mgr Justin KIENTEGA, évêque de Ouahigouya
Son Excellence Mgr Gabriel SAYAOGO, évêque de Manga
Son Excellence Mgr Modeste KAMBOU, évêque de Gaoua
Son Excellence Mgr Pierre Claver MALGO, évêque de Fada N’Gourma
Son Excellence Mgr Prosper KONTIEBO, évêque de Tenkodogo
Son Excellence Mgr Léopold Médard OUEDRAOGO, évêque auxiliaire de Ouagadougou
Son Excellence Mgr Laurent LOMPO, évêque auxiliaire élu de Niamey
Père Joseph Clochard, administrateur diocésain de Dori
Abbé Eloi BAMOGO, vicaire général de Kaya

Pin It