L’Eglise catholique et la régulation des naissances

Par l'Abbé Robert ILBOUDO
Archidiocèse de Ouagadougou
Mai 2006

Introduction

Notre vie n’a pas commencé avec l’accouchement, mais 280 jours auparavant, quand s’est formée la première cellule de l’unité vivante que nous sommes aujourd’hui. Biologiquement, le début d’un nouvel organisme correspond à la fusion de deux cellules spécialisées, appelées gamète, provenant l’une du père (gamète mâle ou spermatozoïde), l’autre de la mère (gamète femelle ou ovocyte). Durant la vie prénatale qui évolue dans l’utérus maternel, le nouvel être se transforme progressivement passant d’une créature microscopique d’une seule cellule à un nouveau-né de 3 kg, constitué de trois milliards de cellules.

1 – Aperçu historique

L’avortement est une pratique très connue dans l’antiquité, mais il était répandu surtout chez les prostituées et comme tel il était aussi bien toléré (cf. SHOPCKENHOFF E. : « Etica della vita » 303-313).

L’éthique médicale, imprégnée des notions d’embryologie, a toujours été ouvertement contraire à l’avortement, même s’il est indéniable qu’on ait trouvé des médecins disposés à procurer l’avortement à des femmes. Le serment d’Hippocrate, du V° siècle a.C dit en effet : « A aucune femme, je ne donnerai un remède abortif ».

Introduction

L’insémination artificielle consiste en un prélèvement et en un dépôt de sperme dans les voies génitales féminines, précisément dans le col utérin, le plus souvent, (mais d’autres localisations sont possibles et même souhaitées selon les cas) ; de là les spermatozoïdes remontent dans la cavité utérine, puis dans le tiers externe de l’une des trompes où aura lieu la fécondation d’un ovule, de façon tout à fait naturelle.

Introduction

« Le processus de la fécondation, à proprement parler, commence quand le spermatozoïde est en contact avec l’ovocyte : le spermatozoïde se sert de son acrosome pour pénétrer l’ovocyte ; de l’acrosome, il émet un enzyme, la hyaluronidase qui dissout les jonctions intracellulaires du cumul oophorique, provoquant ainsi leur séparation et leur dispersion rapide. Au contact de la zone pellucide, il émet un autre enzyme, l’acrosine qui lui permet d’ouvrir la zone pellucide elle-même pour entrer dans le cytoplasme de l’ovocyte.

Introduction

L’Insémination Artificielle et la Technologie de Reproduction assistée sont des interventions qui modifient partiellement le processus de la reproduction humaine qui, elle, est et reste sexuée, c’est-à-dire, résultat de la fusion de deux cellules germinales provenant l’une d’un homme (père) et l’autre d’une femme (mère).