Un consistoire (du latin consistorium), désigne la réunion des cardinaux sous la présidence du Souverain Pontife (le Pape). Au cours de cette réunion, le Pape consulte les cardinaux sur des questions particulières. Par exemple, le prochain consistoire qui réunira les cardinaux autour du Pape (à partir du 20 février) se penchera sur la question de la Famille, et cela, en vue de préparer le prochain Synode des évêques sur la Famille.

Le consistoire se distingue donc du conclave qui est la réunion du Collège des cardinaux, réunion dont l’objet est essentiellement l’élection du Pape.

En général, la nomination des cardinaux se fait au cours d’un consistoire et après la publication des noms, les cardinaux désignés sont membres du collège cardinalice. Cette fois-ci, le Pape François qui ne cesse de nous réserver des surprises, a choisi de rendre public les noms des nouveaux cardinaux avant même la tenue du consistoire.

La création des cardinaux est rendue publique par décret pontifical devant le collège cardinalice et la cérémonie comprend trois éléments qui revêtent un symbolisme fort :

- la remise de l’anneau cardinalice par le Saint Père : avec cet anneau les cardinaux créés sont invités à se souvenir du témoignage des Apôtres Pierre et Paul et à donner leur vie jusqu’à la mort par le martyr. En outre, ils doivent imiter la Vierge Marie, celle qui fut solide dans la foi et l’humble servante du Seigneur.

- l’attribution d’un titre d’une Église ou d’un diocèse de Rome à chaque cardinal, signe de coopération étroite avec le pape dans le gouvernement de l’Église Universelle.

- enfin, la barrette rouge qu’ils reçoivent signifie que les cardinaux sont appelés à un service d’amour : amour de Dieu, amour de l’Église, amour du prochain…et cela dans un dévouement absolu jusqu’à l’effusion du sang si cela s’avérait nécessaire. C’est aussi tout le sens profond de la couleur rouge (pourpre cardinalice) qui caractérise la vêture des cardinaux ; en effet, le rouge est la couleur du sang et du feu et est, à la fois, signe de force, de pouvoir et de sacrifice.

Ces trois éléments d’investiture des nouveaux cardinaux constituent un appel fort pour un don total de soi à la suite du Christ.

Pour notre Église du Burkina Faso, la création de Mgr Philippe comme Cardinal constitue certes, une fierté légitime, mais nous devons accueillir et vivre cet événement dans l’humilité et l’action de grâce. Nous sommes tous invités à vivre cette création dans la prière et selon l’esprit même de l’évangile. Ainsi, nous pourrons soutenir spirituellement notre Père Archevêque et les autres cardinaux afin qu’ils puissent accomplir leur mission dans un esprit de service, en conformant totalement leur vie à celle du Christ. C’est d’ailleurs dans cette perspective que le Pape François s’adresse personnellement à chacun d’eux dans sa lettre.

Publié dans le Duc in altum n° 56 de février 2014

Photo : la-croix.com)

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : jeudi 16 juillet 2020 - Le jeudi de la 15e semaine du temps ordinaire
Saint(s) du jour : BBses Marie-Rose de Gordon et 6 comp., martyres († 1794)

Voir les lectures du jour

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François